Menu
Aide

Comment bien déclarer son sinistre aux assurances ?

Devis Assurance Habitation

Vous êtes confronté à un sinistre dans votre logement, incendie, cambriolage ou dégât des eaux ? Voici les délais à respecter et la marche à suivre en tant qu’assuré pour un traitement rapide de votre dossier et une indemnisation pour votre assurance habitation.

Protéger le logement sinistré

Vous ne devez pas engager de réparations sans l’accord des assurances.

Voici les premières mesures à prendre.

Nettoyez et protégez votre logement

Commencez par nettoyer et protéger votre logement. Remplacez les fenêtres et portes forcées, installez une bâche, coupez l’eau et le courant…

Faut-il réparer les dégâts ?

Si une réparation urgente s’impose, intervenez vous-même ou mandatez un spécialiste. Prenez toutefois soin de conserver les objets endommagés en l’état et de prendre des photos des lieux avant réparation.

Conservez aussi soigneusement les factures établies par le serrurier, le plombier, le chauffagiste ou le couvreur qui a effectué la réfection d’urgence. Vous les joindrez à votre déclaration aux assurances.

Si les réparations ne sont pas urgentes, vous pouvez faire établir des devis de réparation ou de remplacement des bien endommagés. Vous aurez ainsi une idée du montant des travaux sans avoir à les lancer.

Déclarer le sinistre à votre assureur

La déclaration de l’événement à votre assureur est un acte indispensable pour la mise en route de la procédure.

Vous disposez d’un certain temps pour contacter votre assureur à partir du moment où vous prenez connaissance du sinistre. Si vous êtes absent au moment de sa survenance, le délai court à partir de sa découverte :

  • Vous avez 2 jours en cas de vol et vandalisme pour prévenir votre assurance. Le contrat vous impose aussi généralement 24 heures à 48 heures pour informer les autorités de police ou de gendarmerie. Si vous détenez déjà le procès-verbal des forces de l’ordre, joignez-le à votre déclaration.
  • Vous disposez de 5 jours ouvrés pour toutes les autres garanties de votre contrat : incendie, dégât des eaux, inondation, accidents électriques, tempêtes…
  • Vous avez 10 jours ouvrés s’il s’agit d’un sinistre couvert au titre de la garantie catastrophe naturelle. Dans ce cas, le délai court seulement à partir de la publication de l’arrêté ministériel portant reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle.

Si vous ne respectez pas ce délai, votre assureur peut vous pénaliser, en refusant ou en réduisant la compensation du préjudice. Il considère que vos manquements engendrent une aggravation des conséquences du sinistre et donc un préjudice financier pour lui.

Vous pouvez contacter votre assureur par tout moyen prévu au contrat : téléphone, mail, courrier recommandé, formulaire en ligne. Quelles que soient les circonstances et ce que prévoient les assurances, nous vous conseillons de leur adresser une Lettre recommandée avec accusé de réception (LRAR).

SI PLUSIEURS HABITATIONS SONT CONCERNÉES

Si les dégâts concernent également des tiers, vous devez les prévenir. C’est typiquement le cas lors d’un incendie ou événement engageant votre responsabilité civile. C’est le cas également lorsque le sinistre ne provient pas du lieu pour lequel vous êtes l’assuré mais qu’un tiers vous occasionne un préjudice.

Si les dommages font suite à une inondation, rédigez un constat dégât des eaux avec les tiers concernés, un peu sur le modèle du constat amiable en assurance auto. Ce document doit être établi le plus rapidement possible. Votre assureur l’utilise pour évaluer votre responsabilité.

Lorsque plusieurs assurances sont concernées (locataire, propriétaire, voisins, copropriété), l’assureur à contacter est en principe celui de l’occupant.

Prouver la valeur de vos biens

Vous devez prouver la valeur des objets endommagés, détruits ou volés, suite au sinistre. Votre assureur a besoin de ces justificatifs pour bien évaluer vos pertes. Toutefois, cet acte est moins urgent que la déclaration et vous disposez de davantage de temps pour l’effectuer.

Plusieurs documents peuvent être produits :

  • Une liste récapitulant l’intégralité de vos biens endommagés ou disparus, notamment en cas d’incendie : linge, vêtements, livres, disques…
  • Les factures d’achat de vos biens sont nécessaires. À défaut, produisez des photos ou vidéos de votre logement, des tickets de carte bancaire, les notices d’utilisation des appareils endommagés…
  • Les témoignages et les procès-verbaux des forces de l’ordre en cas de vol ou de vandalisme.
  • Les factures des réparations d’urgence qui ont été effectuées par des artisans.

Nous vous conseillons de scanner vos factures à titre préventif ou de les prendre en photo avec votre appareil numérique. Enregistrez-les en ligne (sur Google Drive ou Drop Box, par exemple). Vous les aurez toujours sous la main, en cas de besoin.

Dans les cas les plus lourds ou litigieux, votre assureur mandate un expert pour évaluer sur place le sinistre. Avec vos justificatifs, son rapport va déterminer le montant de votre indemnisation.

OBJETS PRÉCIEUX : FAITES-LES AUTHENTIFIER

Vous possédez de vieux bijoux, des fauteuils d’époque ou du mobilier ancien ? Vous n’avez peut-être pas les factures en votre possession ni de certificat d’authenticité à adresser à votre assureur.

Il est conseillé de faire estimer vos biens de ce type par un joaillier, un commissaire-priseur ou un antiquaire. Leur expertise facilite votre indemnisation et la justesse de son évaluation.

En parallèle, photographiez-vous en compagnie des objets en faisant apparaître leur marque ou leur référence. Pour les bijoux, prenez un cliché en les portant sur vous. Cet acte atteste qu’ils vous appartiennent bien.

Connaître les conditions de votre indemnisation

Consultez votre contrat d’assurance. Il détaille vos garanties et vos droits. Soyez particulièrement attentif aux points suivants :

  • Vérifiez le montant d’une éventuelle franchise : c’est la somme qui reste à votre charge après indemnisation par l’assureur.
  • Vérifiez le plafond de remboursement : c’est le montant maximal que votre assureur vous verse.
  • Vérifiez également la valeur prise en compte par l’assureur pour calculer l’indemnisation. Il s’agit généralement de la valeur d’usage à moins que vous ayez souscrit une garantie valeur de remplacement à neuf.

Le délai dépend de la nature et de la complexité du sinistre. Selon les assureurs, il varie de quelques jours à plusieurs mois. Il est en général mentionné dans votre contrat. Seule la garantie catastrophe naturelle possède un délai légal qui s’élève à trois mois après la parution de l’arrêté portant reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle.

Références :

  • Complément d’information sur Service-Public.fr
  • Code des assurances : articles L124-1 à L124-5
  • Code des assurances : article L113-2

Sur le même thème

Comment fonctionne la garantie des dommages électriques ?

Une coupure de courant suite à un orage ? Une tension électrique anormale due à la foudre ? Un accident EDF ? Autant d’événements qui peuvent endommager vos appareils électriques ? Votre assurance, plus précisément la garantie des dommages électriques, peut indemniser tout ou une partie des dégâts sur votre électroménager, dans certains cas.

Responsabilité civile : pourquoi est-elle essentielle ?

Le propre d’une responsabilité civile est l’obligation de réparer un préjudice occasionné à un tiers : l’assurance se substitue au responsable pour dédommager la victime. Sans responsabilité civile, l’intégralité des dommages est à la charge du responsable de l’incident. Cette couverture est donc indispensable pour éviter les mauvaises surprises financières! Si on l’associe souvent au contrat multirisque habitation, la responsabilité civile existe également sous d’autres formes.

Protection de votre maison pendant vos vacances : quelques conseils de prévention

Si le mot « vacances » rime avec farniente, dépaysement, lâcher prise… il n’en reste pas moins qu’un départ, ça se prépare. Certains gestes et certaines vérifications s’imposent, notamment pour sécuriser votre habitation. Petit tour d’horizon des précautions à prendre avant le jour J.

Comment assurer votre piscine ?

Pour être couverte, la piscine doit être déclarée à l’assureur, au moment de la souscription de l’assurance ou de l’installation de la piscine. Sans cette déclaration, en cas de sinistre, les dommages qui affecteraient votre installation ne seraient pas pris en charge.

Sécurité piscine : les solutions pour rester serein

La loi de sécurisation des piscines a diminué d’un tiers le nombre d’accidents domestiques liés à la possession d’un bassin ; parallèlement, le nombre de personnes qui s’équipent est en constante augmentation. Si la loi de 2004 impose un système de sécurité à tous les propriétaires de piscines privées, elle n’est pas la solution miracle pour empêcher le drame : la vigilance de l’adulte est irremplaçable.  

Nids de guêpes : mon assurance habitation me couvre-t-elle ?

Les beaux jours arrivent, le thermostat grimpe doucement mais sûrement et les arbres bourgeonnent. Seule ombre au tableau, le printemps rime aussi avec le retour de certains nuisibles, comme les guêpes et frelons asiatiques. La situation peut vite devenir dangereuse, particulièrement si des personnes vulnérables vivent dans votre logement. Il vaut donc parfois mieux détruire leur nid pour éviter tous risques de piqûres et réactions allergiques. 

Assurance colocation : comment être bien assuré ?

Pour cause de loyers élevés ou envie de vivre une vie à la Friends, de plus en plus de monde opte pour la colocation. Une vie en communauté qui a ses inconvénients comme ses avantages. Côté assurance habitation , quelles précautions s’imposent pour être bien indemnisé en cas de sinistre ?

Se protéger face à un orage

L’orage peut causer de nombreux dégâts : de votre équipement électrique endommagé à la toiture abîmée, ce phénomène météorologique peut vous coûter très cher. Comment vous couvrir face à ce risque ? Quelles sont les étapes à suivre pour se faire indemniser ? On vous explique.

Quelle assurance pour un étudiant ?

Être étudiant implique de nombreux changements dans la vie. Pour vivre sereinement votre indépendance, il va falloir passer par plusieurs étapes : premiers appartements, jobs, stages ou encore voitures… Pour vous faciliter les choses, nous vous proposons une offre rentrée concernant l’assurance habitation, auto et santé.

Comment assurer une copropriété ?

Vous êtes propriétaire dans une copropriété ? Saviez-vous que depuis la loi Alur du 24 mars 2014, l’immeuble doit être assuré au moins en ce qui concerne la responsabilité civile ? Chaque copropriétaire a aussi l’obligation de souscrire une responsabilité civile, qu’il soit propriétaire occupant ou non. On vous en dit plus sur les formules les plus intéressantes pour vous protéger au mieux sans vous ruiner.

Plus d'actualités...

Assurance scolaire : ce qu’il faut savoir

26 août 2021 - Autres Assurances, Habitation

Rentrée des classes oblige, vous devez fournir une assurance scolaire. Mais quand est-elle utile ? Q [···]

Lire la suite >

Camping : quels risques sont couverts par mon assurance ?

29 juin 2021 - Habitation

Vol de vos affaires, blessure, annulation de dernière minute, les risques de vous gâcher vos vacance [···]

Lire la suite >

Loi Hamon : le décret décrypté

3 août 2015 - Auto, Habitation

Le projet de décret d’application de la loi Hamon ou loi sur la consommation, vient d’être soumis à [···]

Lire la suite >