Menu
Aide

Sinistre dans votre habitation :

les points de vigilance pour être mieux indemnisé

Faire un devis

Avant de contacter votre assureur, soyez informé de vos droits. Munissez-vous des conditions générales et particulières de votre contrat et passez en revue les points suivants :

Vérifiez les informations de votre contrat d’assurance habitation

Vérifiez si vous avez un délai maximum pour contacter votre assureur. Sans quoi, vous risquez de ne pas être indemnisé ou d’être mal indemnisé. Attention, ces délais varient en fonction du sinistre.
Les délais de déclaration de sinistre habitation sont indiqués aux conditions générales.

Vérifiez si vous avez une franchise à payer, et si oui de quel montant.
Cette information se trouve aux conditions particulières du contrat.

Prenez connaissance des plafonds dindemnisation de votre assureur.
Ils sont indiqués dans les conditions générales.

Vérifiez comment votre contrat prend en charge les biens immobiliers et mobiliers. Avec cette information majeure, vous saurez si un coefficient de vétusté viendra réduire votre prise en charge.

Pour en savoir plus, consultez les pages : valeur d’usage, reconstruction à neuf, remplacement à neuf.
Les conditions de prise en charge figurent aux conditions générales de l’assurance habitation.

Évitez les faux pas : n’engagez pas de réparations sans l’accord de l’assureur.

Réunissez les pièces justificatives nécessaires pour anticiper sur les démarches qui seront demandées par votre assureur.

Recueillez ou conservez les informations qui pourraient être utiles à l’assureur (exemple : informations éventuelles sur la personne responsable d’un acte de vandalisme).

 

Sinistre assurance habitation : vos obligations

Soyez conscient de vos obligations et prenez le temps de rassembler les pièces nécessaires :
En cas de sinistre habitation, c’est à vous de prouver la valeur des objets de votre habitation.

Un exemple : suite à un incendie, vos biens sont entièrement détruits par le feu. Vous êtes assuré à hauteur de 200.000 euros pour vos biens. Pour être indemnisé, vous devez prouver à votre assureur, factures à l’appui, que vous avez effectivement subi une perte de 200.000 euros. A défaut de factures, réunissez les photos et vidéos de votre logement, les notices d’utilisation de vos équipements…

Après un incendie, pensez à chiffrer l’intégralité de vos biens.

Bien souvent, les assurés, faute de temps ou d’énergie, négligent le chiffrage du linge de maison, des vêtements, des livres, des CD…
Or, pour être bien pris en charge, il faut des preuves de la liste et de la valeur de vos biens.
Ce conseil est précieux : il nous vient d’une personne qui a vécu un incendie.

D’où notre dernier conseil : conservez le plus possible de factures et enregistrez-les dans un coffre-fort électronique pour être paré en cas de sinistre…

Sur le même thème
Dans l'actualité

Pas d'actualités trouvées