Menu
Aide

Assurance habitation

Des prix tout doux pour assurer aussi bien votre maison de vacances que votre appartement en colocation.

À partir du 8€ par mois

Comparer les tarifs
Oleksandr - le 17/11/2020

Je viens de signer mon contrat d'habitation. Bon accueil et bonne assistance par téléphone et via leurs site internet. On verra qu'est-ce que ça va donner par la suite.

Maxime - le 24/06/2021

Les personnes que nous avons par téléphone sont très réactives, à l'écoute, agréables et rapides ! De nombreux services clients devraient les prendre comme exemple !
Leurs tarifs d'assurance habitation sont également très compétitifs.

Assurance habitation : tout comprendre pour bien choisir

Vous louez un logement pour la première fois, vous accédez à la propriété ou vous avez acheté un bien dans une copropriété, félicitations ! Mais avez-vous pensé à l’assurance habitation ? Vous vous posez sans doute de multiples questions à ce sujet : suis-je obligé d’assurer mon logement ? Comment trouver une assurance habitation pas chère ? Comment fonctionne une assurance multirisques habitation ? Quels sont les risques couverts ? Voici quelques clés pour vous aider à y voir plus clair.

Souscrire un contrat adapté à vos besoins

Le prix d’une assurance habitation, aussi appelée « assurance multirisques habitation » ou « MRH », peut parfois paraître élevé. Cependant, négliger la couverture de certains risques peut au final coûter beaucoup plus cher. Il est donc important de bien mesurer tous ces risques pour une prise en charge optimale.

Les tarifs fixés par les compagnies d’assurances étant libres, n’hésitez pas à comparer les devis. Les assureurs proposent différentes formules qui vont des garanties minimales jusqu’à de multiples options. Les coûts et les garanties offertes peuvent varier sensiblement d’un assureur à l’autre. La solution la plus simple et rapide pour obtenir des devis est de passer par un comparateur d’offres en ligne. Selon le type de garantie que vous souhaitez obtenir, il vous aidera à trouver rapidement la formule au meilleur coût. Les locataires et propriétaires ne sont pas soumis aux mêmes obligations en ce qui concerne l’assurance habitation.

Si vous êtes locataire, la loi n° 89-462 du 6 juillet 1989 prévoit l’obligation de souscrire une garantie des risques locatifs (incendie, explosion, dégât des eaux). Attention, car cette assurance minimale ne couvrira pas les dégâts que vous pourriez occasionner à vos voisins. Elle ne prendra pas non plus en charge le remboursement de vos biens endommagés. Depuis la Loi Alur, du 24 mars 2014, le locataire d’un logement meublé doit obligatoirement l’assurer s’il y réside au moins 8 mois par an. Certains logements ne sont pas concernés par cette obligation d’assurance, par exemple les logements saisonniers ou les logements de fonction.

Le statut d’étudiant ne modifie en rien l’obligation d’assurer le logement occupé. En cas de colocation, chaque colocataire peut s’assurer à titre personnel pour couvrir ses propres dommages. Il est aussi possible de souscrire un seul contrat sur lequel devra figurer le nom de chaque colocataire. Pour la location saisonnière, le contrat peut vous obliger à vous assurer pour les dommages que vous pourriez causer au logement pendant votre séjour. Vérifiez que cette garantie villégiature n’est pas déjà comprise dans votre contrat multirisques habitation.

Si vous êtes propriétaire (occupant ou non occupant le logement), la souscription à une assurance habitation est facultative, même si elle est vivement recommandée. Cependant, si vous habitez dans une copropriété, vous devrez obligatoirement assurer le logement en responsabilité civile pour les dommages que vous pourriez causer à vos voisins, aux tiers présents dans l’immeuble, aux parties communes ou aux autres logements de la copropriété.

Bien comprendre votre contrat 

Une fois que vous avez souscrit à l’assurance de votre choix, l’assureur doit vous remettre le contrat comprenant toutes les informations nécessaires à sa compréhension et à sa bonne application. Ces informations sont listées soit dans les conditions générales (risques garantis, exclusions, franchises,…), soit dans les conditions particulières.

Que couvre l’assurance multirisque habitation ?

L’objectif premier du contrat MRH est de couvrir les dommages qui peuvent affecter les biens mobiliers et immobiliers que vous avez déclarés. Parmi les biens immobiliers non exclus, on trouve l’habitation, les murs de soutènement, les clôtures, les dépendances construites en dur, les caves et garages, les aménagements immobiliers, les vérandas. Les biens mobiliers correspondent aux biens et objets situés à l’intérieur du bâtiment à usage personnel, les aménagements et améliorations effectués par le locataire.

La garantie responsabilité civile « vie privée » couvre tous les dommages (corporels, matériels et immatériels) causés à des tiers, que ces dommages aient été engendrés de votre fait, par des personnes dont vous êtes civilement responsable ou avec des biens qui vous appartiennent. Notez que les dommages causés à un tiers par votre animal domestique sont également couverts.

Le contrat couvre également votre responsabilité civile, que vous soyez propriétaire ou locataire. Votre responsabilité civile peut être engagée légalement à la suite d’un sinistre (dégât des eaux, incendie, explosion) émanant de votre logement et qui cause des préjudices à autrui. Cette garantie servira à indemniser les victimes.

Quelles sont les limites d’application du contrat MRH ?

L’assureur peut conditionner la couverture des risques à des conditions de garantie. Il s’agit d’actions que l’assuré doit mettre en œuvre pour réduire le risque. Par exemple, l’installation d’une alarme pour pouvoir être couvert en cas de cambriolage. Il est donc important de bien lire votre contrat afin d’appliquer les actions demandées.

Les contrats MRH prévoient généralement des franchises. Le principe de la franchise est stipulé dans l’article L. 121-1, alinéa 2 du Code des assurances qui énonce : « Il peut être stipulé que l’assuré reste obligatoirement son propre assureur pour une somme, une quotité déterminée, ou qu’il supporte une déduction fixée d’avance sur l’indemnité du sinistre ». Les franchises sont des éléments importants du contrat qu’il faut connaître, voire négocier. En effet, le reste à charge pour l’assuré peut parfois être conséquent.

Assurez votre habitation

Votre tarif en 2 min

 

Quelles sont les différentes garanties ?

De nombreux sinistres peuvent survenir dans une habitation. La MRH contient des garanties minimales auxquelles vous pouvez ajouter des options selon vos besoins et votre budget.

Les garanties présentes dans les formules de base

La garantie incendie est la garantie de base du contrat multirisques habitation. Elle inclut, en autres, l’implosion, l’explosion et les dégâts directs de la foudre. Néanmoins, les dommages causés par l’électricité de manière indirecte (par exemple à cause de la foudre) aux appareils électroniques et électriques ne sont pas garantis.

L’assurance dégâts des eaux est aujourd’hui incluse dans la quasi-totalité des contrats multirisques habitation car ces incidents sont les plus courants. La souscription à cette assurance est obligatoire pour les locataires au titre du risque locatif et fortement recommandée, voire indispensable, pour les autres.

La garantie tempête, ouragans et cyclones devient de plus en plus utile, tant ces phénomènes météorologiques deviennent fréquents. Cette garantie, ainsi que la garantie des risques de catastrophes naturelles, doivent obligatoirement être prévues dans les contrats MRH.

Durant les périodes de grand froid, le gel peut occasionner des dégâts importants sur les canalisations des habitations (éclatements, fuites). La garantie contre le gel fonctionnera uniquement sur les installations intérieures (canalisations, appareils de chauffage).

Les garanties non obligatoires ou optionnelles

Le contrat d’assurance habitation peut également comporter d’autres garanties non obligatoires et parfois optionnelles. Vous pourrez améliorer la protection de vos biens (dommages électriques, équipements extérieurs…) mais également opter pour des garanties d’assistance.

La protection juridique prend en charge les frais de procédure (civile, pénale, administrative) ou fournit des services en cas de différend ou de litige opposant l’assuré à un tiers.

L’assistance à domicile a pour but de faciliter les démarches suite à un dommage subi. Les services proposés sont destinés à accompagner et conseiller pour retrouver le plus rapidement possible le confort de la situation initiale. Les services disponibles peuvent aller du gardiennage du domicile en cas de sinistre à la prise en charge des enfants en cas d’hospitalisation, en passant par la prise en charge des frais d’hébergement si le domicile n’est pas habitable, etc.

L’assurance scolaire couvre les dommages que votre enfant peut causer à un tiers, mais également les accidents dont il pourrait être victime dans le cadre de sa vie quotidienne.

Quels sont les éléments qui peuvent impacter le contrat ?

Les obligations de l’assuré sont écrites dans l’article 113-2 du Code des assurances. Lors de la mise en place du contrat d’habitation, vous avez l’obligation de déclarer le risque avec exactitude et bonne foi en répondant au questionnaire fourni par l’assureur. Les formulaires de déclaration de risques imposent notamment de déclarer :

  • l’adresse du bâtiment,
  • la description précise du logement (nombre de pièces, l’existence de bâtiments annexes, aménagements particuliers tels que piscine, véranda, cheminée, etc),
  • la description de vos biens mobiliers : listez tous vos meubles, appareils, équipements, bijoux, œuvres de valeur,
  • le nombre d’enfants et personnes à charge,
  • les protections mises en place (portail, alarme, volets, serrures).

Il convient d’être très vigilant sur la description du bâtiment. Une omission ou une fausse information peuvent avoir de lourdes conséquences en cas de sinistre. Néanmoins, vous n’avez pas l’obligation d’ajouter un risque qui n’aurait fait pas l’objet d’une question dans le formulaire de l’assureur. L’oubli de ce risque dans le questionnaire ne pourra pas vous être reproché.

En cours de contrat, vous êtes tenu d’informer votre assureur de tout changement susceptible d’aggraver les risques ou d’en créer de nouveaux. Par exemple, la construction d’une piscine ou la mise en place d’un poêle à bois vont engendrer des risques supplémentaires qu’il convient de déclarer. La construction d’une véranda, quant à elle, modifiera la description d’origine du bâtiment. Chaque augmentation de risque fera augmenter la prime due. En revanche, en cas de diminution d’un risque, par exemple, si vous avez installé une alarme ou sécurisé vos ouvertures, vous pourrez demander une baisse du montant de la prime. En cas de refus de l’assureur, vous aurez la possibilité de dénoncer le contrat.

Il est important de tracer vos échanges avec votre assureur par le biais de la lettre recommandée avec accusé de réception. Vos conserverez ainsi la preuve de la date d’envoi de chaque missive.

Comparer les assurances habitation en ligne

Grâce à notre comparateur en ligne, comparez votre contrat actuel et nos différentes garanties simplement et rapidement. Ainsi, vous obtiendrez un devis et vous serez sûr de payer votre assurance habitation au  meilleur prix .
En effet, nous avons sélectionné avec soin différentes « multirisques » habitation pour que vous puissiez assurer votre appartement ou votre maison en toute sécurité à des tarifs ultra compétitifs.

Quelles offres pour votre profil ?

Découvrez nos assurance habitation

Assurance MRH : obligatoire ou pas ?

Peu importe votre  profil d’assuré  : étudiant, salarié, indépendant, retraité, locataire, en  télétravail  ou non, si vous occupez un logement vous devrez souscrire une assurance habitation.

Pour les locataires

Les locataires d’un logement non meublé doivent impérativement prendre une « multirisques » habitation.Pour une location non-meublée, le contrat d’assurance habitation comporte une garantie « risques locatifs » intégrant les dégradations éventuelles causées par les locataires.Lors de l’état des lieux d’entrée, le propriétaire a parfaitement le droit de vous demander une attestation d’assurance à jour.

Pour les propriétaires d’une maison ou d’un appartement

Les propriétaires (occupants ou non du logement) ne sont pas obligés de souscrire une assurance habitation.
Mais prendre une assurance permet d’être indemnisé en cas de sinistre responsable ou de dégâts causés à autrui.
Ce qui n’est pas négligeable.

Quand on est locataire d’un meublé

Les locataires d’un meublé ne sont pas obligés de souscrire un contrat (ce qui est pourtant fortement conseillé).
En effet, vous êtes considéré comme responsable vis-à-vis du bailleur des dommages causés pendant que vous occupez les lieux.
Pour se protéger contre d’éventuels  sinistres  dans leur logement, certains propriétaires ne choisissent que des locataires assurés.
Notre conseil : effectuez donc une simulation et mettez toutes les chances de votre côté en souscrivant une assurance.

Tout savoir sur l’assurance habitation

Assurance habitation : trouver la moins chère

Comparez  les différentes formules et les garanties proposées permet de sélectionner un contrat adapté à vos besoins au meilleur prix. Grâce à notre comparateur en ligne, obtenez simplement et rapidement un  devis assurance habitation  au meilleur tarif.

Comment choisir une assurance habitation

Peu importe votre statut (  étudiant , salarié, indépendant, retraité, locataire ), c’est le type de logement occupé qui conditionne la souscription d’un contrat d’assurance.

Comment comparer votre assurance habitation ?

Rien de plus, simple. Tout d’abord, évaluez soigneusement vos besoins pour être sûr de sélectionner le contrat d’assurance idéal pour protéger votre appartement ou votre maison. Puis, effectuez une  simulation en ligne  pour obtenir un devis d’assurance habitation en quelques clics.

Pour les propriétaires

En tant que propriétaire (occupant ou non du logement), vous n’êtes pas obligé de souscrire une assurance habitation. Cependant, souscrire une assurance vous permet d’être indemnisé en cas de sinistre responsable ou de dégâts causés à autrui. Ce qui n’est pas négligeable.

Pour les locataires

Les locataires d’un logement non meublé doivent impérativement prendre une multirisque habitation.
Pour une location non-meublée, le contrat d’assurance habitation comporte une garantie  « risques locatifs »  intégrant les dégradations éventuelles causées par les locataires.
Lors de l’état des lieux d’entrée, le propriétaire a parfaitement le droit de vous demander une attestation d’assurance à jour.