Comment assurer vos objets précieux ?

Vous disposez d’objets de valeur dans votre habitation ? Pour être bien dédommagé lors d’un éventuel sinistre, il est important de bien couvrir vos objets de valeur. Vous trouverez sur cette page tous nos conseils pour choisir la meilleure garantie possible.

Quels sont les objets définis comme objets de valeur ?

Les objets de valeur sont généralement :

  • Les bijoux précieux, perles fines, fourrures
  • Faïence, argenterie, meubles anciens, bibelots
  • Tableaux d’art, statues
  • Collections, livres rares

La prise en charge de mes objets de valeur

Les objets de valeur peuvent prendre une définition différente selon les assureurs et les assurances habitations. On distingue plusieurs cas :

  • L’indemnité due est limitée à un pourcentage du capital mobilier assuré
  • Le capital vient en supplément du capital mobilier. Dans une résidence secondaire et dans le cadre d’un éventuel sinistre, vos objets de valeur ne seront pas, ou, partiellement pris en charge par l’assurance.
  • La prise en compte du seuil de prix au-delà duquel l’objet est considéré comme « objet de valeur »
Nous vous conseillons de vérifier les conditions générales de votre contrat d’assurance habitation.

Dans quels cas l’assurance habitation couvre-t-elle mes objets de valeur ?

Dans un premier temps, vous devez estimer vos objets de valeur. Pour une indemnisation à la hauteur de votre patrimoine, il est important de bien évaluer votre capital d’objets de valeur.

En cas de sinistre tel qu’un incendie, un dégât des eaux, ou si vous êtes victime d’une catastrophe naturelle ou technologique, voir d’un bris de glace. L’assurance habitation vous indemnise si vos objets de valeur se trouvent dans votre logement. Sachez que c’est à vous de prouver la valeur de vos objets de valeur, facture à l’appui. C’est sur cette base que l’assureur vous indemnise.

Cependant, si vos objets se trouvent dans les dépendances de votre logement, ou votre cave, vos objets précieux ne seront pas indemnisés par l’assurance. Dans certains cas, certains assureurs peuvent accepter de couvrir vos dépendances. Il faudra alors installer un système de sécurité comme une alarme ou une installation anti-intrusion. Si vous possédez une quantité non négligeable d’objets de valeur, l’assureur peut exiger la mise en place d’un équipement de sécurité.

L’assurance prend-elle en compte les vols ?

La garantie vol est souvent une option. Regarder votre assurance pour connaître la liste exhaustive des conditions prévues. D’un assureur à l’autre, il est très rare de retrouver les mêmes clauses.

Les garanties vol ne prennent généralement pas en charge :

  • Lors d’un séjour ou d’un voyage, le vol de vos objets précieux n’est pas tout le temps pris en charge. Certains assureurs vont couvrir quelques types d’objets de valeur comme les bijoux ou pierres précieuses mais c’est rarement le cas. Cette garantie a une durée limitée et est rarement disponible au-delà d’un séjour de plus de 3 mois.
  • Lors d’une absence prolongée de 30 à 90 jours, les biens ne sont généralement plus assurés par la garantie vol.

Quel montant indemniser pour mes objets précieux ?

Tout d’abord, il faut intégrer la valeur des objets au capital assuré.

  • Le capital assuré est commun à tous les objets : le capital mobilier assuré détermine les plafonds d’indemnisation pour tous les objets que vous possédez chez vous. Victime d’un sinistre vous ne pourrez percevoir un remboursement supérieur à ces montants.
  • Les plafonds dépendent des enseignes et des contrats d’assurance. Pour les formules de base, ils sont généralement compris entre 20 000 et 100 000€.

En ce qui concerne les objets de valeur, on parle d’un capital assuré spécifique aux objets précieux.

  • Pour assurer vos objets de valeur, la méthode la plus courante est de souscrire l’extension « objet de valeur » qui se trouve généralement dans toutes les assurances et qui prévoit un capital spécifique.
  • Ce capital est fixé à partir d’un pourcentage du capital mobilier standard. Il peut s’élever jusqu’à 20% pour les contrats économiques et 50% pour les formules haut de gamme.
  • Sachez que des couvertures spécifiques existent chez certains assureurs au-delà de 20 000€. Ils peuvent exiger que les propriétaires possédant des objets d’art soient équipés de systèmes de sécurité.

Exemple : Vous souscrivez un capital mobilier de 60 000€ à votre assureur. Il vous couvre à hauteur de 20 % pour les objets précieux. vous êtes donc assuré pour un total de 12 000€ pour vos biens de valeur.

Comment puis-je évaluer mes biens ?

C’est à vous de décider comment assurer vos biens. Si vous ne connaissez pas la valeur réelle de l’objet, vous pouvez faire appel à un expert pour éviter de sous-estimer ou surestimer le montant à garantir.

Le montant assurable de l’objet de valeur peut donc être :

  • Agréé, si c’est un expert qui fixe le montant du bien
  • Déclaré, si vous fixez vous même les montants assurés
Exemple : Vous héritez d’un meuble ancien. Vous décidez de l’assurer sans expertise pour 3000€. Après un incendie, vous apprenez qu’il vaut en réalité 12 000€. Vous perdez donc une grosse somme d’argent.

Toutefois, le jour du sinistre une expertise peut avoir lieu. Elle permet de déterminer la valeur du bien au jour du sinistre. De plus, l’objet peut dans certains cas avoir pris de la valeur avec le temps mais le plafond d’indemnisation va limiter votre indemnité si la valeur dépasse le montant prévu.

Mes objets peuvent-ils perdre de la valeur ?

Oui. Vous devez réévaluer vos objets précieux tous les 2 à 3 ans car la valeur de certains biens fluctue beaucoup. C’est le cas des tableaux par exemple. Afin d’éviter une perte vénale en cas de sinistre, il est préférable dexpertiser l’objet assez régulièrement.

Envie d’une bonne assurance pour assurer vos objets de valeur ?

Comparez pour économiser !

Nos 346 avis clients Acommeassure.com nous donnent une note de 4.4 /5
Scroll Up