Pourquoi assurer une copropriété ?

Vous êtes propriétaire dans une copropriété ? Saviez-vous que depuis la loi Alur du 24 mars 2014, l’immeuble doit être assuré par une assurance collective au moins en ce qui concerne la responsabilité civile ? Chaque copropriétaire a aussi l’obligation de souscrire une responsabilité civile, qu’il soit propriétaire occupant ou non. On vous en dit plus sur les formules les plus intéressantes pour vous protéger au mieux sans vous ruiner.


Protéger les parties communes

L’objectif premier d’une assurance de copropriété est de protéger les parties communes du bâtiment. Sont considérés comme parties communes : le hall d’entrée, la toiture, les escaliers, l’ascenseur, les couloirs, ou le plancher de votre copropriété. Ces endroits de passage appartiennent à chacun des copropriétaires selon une quote-part bien définie. Ils sont indiquées dans le règlement de copropriété. S’il n’y en a pas, on considère que ce sont les lieux utilisés par plusieurs ou tous les copropriétaires.

La responsabilité civile sert à indemniser les victimes des dégâts qui trouvent leur origine dans les parties communes de l’immeuble. Cela concerne les copropriétaires ou locataires qui auraient leur logement ou leurs biens détériorés à la suite d’un incendie, d’une explosion ou d’un dégât des eaux dus à un vice de construction des parties communes ou un défaut d’entretien.

C’est le syndicat de la copropriété qui se charge de souscrire l’assurance de responsabilité civile. Il peut la contracter sans mandat de l’assemblée générale des copropriétaires, mais celle-ci peut décider de modifier ou annuler sa décision.

Attention, ne pas prendre une assurance responsabilité civile expose les copropriétaires à des frais très importants en cas de sinistre non couvert dans les parties communes.

Les parties communes ne sont pas protégées par votre assurance habitation individuelle

Si les tuiles de la toiture s’envolent ou qu’un incendie se déclare dans la cage d’escalier, les frais de réparation seront à la charge de la communauté. Vos frais de copropriétés risquent donc fort de grimper.

Mutualiser les dépenses entre copropriétaires

Si vous choisissez une assurance collective qui ne protège que les parties communes, les économies sont faibles. En revanche, si vous optez pour une formule qui couvre les parties privatives et la responsabilité civile des copropriétaires, le gain d’argent est indéniable. Chacun des copropriétaires s’acquitte ainsi d’une partie de la prime.

Accélérer l’indemnisation en cas de sinistre

L’autre intérêt est d’accélérer votre indemnisation en cas de sinistre. Par exemple, en cas de détermine clairement l’assurance qui intervient pour vous indemniser.

Comparez pour économiser !

Scroll Up