La vaccination et son remboursement

La vaccination a pour but d’empêcher la transmission de maladies infectieuses qui peuvent conduire à de graves complications qui s’avèrent parfois mortelles. Une couverture vaccinale élevée est essentielle pour contrôler les maladies infectieuses. La vaccination permet une protection individuelle mais aussi de l’ensemble de la population. Cependant, les vaccins ne sont pas tous pris en charge par l’Assurance maladie. C’est pourquoi souscrire une bonne mutuelle santé est indispensable se faire rembourser.

La vaccination en France

La vaccination lutte contre les maladies infectieuses en stimulant les défenses immunitaires de l’organisme. Elle va conduire à la production d’anticorps spécifiquement dirigés contre les agents infectieux à l’origine d’une maladie.

En cas d’infection, ces anticorps pourront neutraliser et détruire ces agents infectieux.

En France, c’est le Ministère de la Santé qui décide par le Ministère de la Santé. Il fixe les conditions d’immunisation, dicte les recommandations nécessaires et rend public le calendrier des vaccinations après avis de la Haute autorité de santé.

La vaccination française est destinée à tous et à tout âge (nourrisson, enfant, adulte). Certain vaccins ont des contre-indications selon le profil du patient. Ils peuvent aussi présenter des effets secondaires indésirables. Les plus fréquents sont une fièvre légère, une douleur ou une rougeur au point d’injection. C’est au médecin-traitant ou autre professionnel de santé qui vous accompagne de décider si votre vaccination est réalisable.

Il existe des vaccins obligatoires et des vaccins recommandés. La principale différence entre les deux est que les vaccins recommandés sont tout simplement plus récents et que l’Etat comptait sur l’adhésion des français pour les faire sans y être contraints. Ils sont tout aussi efficaces que les vaccins obligatoires.

Les vaccins obligatoires

Plusieurs vaccins sont obligatoires, notamment pour les nourrissons, qui ont un système immunitaire plus fragile. Ils sont donc plus à risque face à la maladie.

Les vaccins sont obligatoires contre les maladies suivantes :

  • La diphtérie et le tétanos. Le vaccin se fait à 2 mois et le rappel à 11 mois ;
  • La poliomyélite. Le vaccin est administré à 2 mois et les rappels à 4 mois, 11 mois, 6 ans et 13 ans ;
  • La fièvre jaune pour les personnes vivant en Guyane ;

Auxquels s’ajoutent depuis la loi du 30 décembre 2017 les vaccins contre :

  • La coqueluche ;
  • La rubéole ;
  • Les oreillons ;
  • La rougeole ;
  • L’hépatite B ;
  • L’haemophilius influenzae ;
  • Le méningocoque C ;
  • Le pneumocoque.

Les vaccins recommandées

Certains vaccins sont recommandés dans des situations particulières, selon l’âge des patients ou leur condition physique. C’est le cas de la varicelle, de la grippe saisonnière ou du papillomavirus humain. Encore une fois, ce n’est pas parce qu’un vaccin n’est pas obligatoire que les risques contre lesquels il protège sont moins importants.

À noter

En cas de retard dans vos vaccinations ou leurs rappels, il n’est pas nécessaire de recommencer tout votre calendrier vaccinal. Reprenez au stade où il a été interrompu. En revanche, complétez bien le nombre d’injections requis en fonction de votre âge. Tenez à jour votre carnet de vaccination, ça vous sera utile pour savoir où vous en êtes.

La vaccination en cas de voyage à l’étranger

Avant de vous rendre à l’étranger, faites le point sur les maladies de votre pays de destination et renseignez-vous sur les vaccins à avoir. Vous serez susceptible d’avoir à présenter votre passeport vaccinal à votre arrivée.

Par exemple, la vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire pour se rendre dans certains pays d’Afrique et d’Amérique du Sud. Si vous vous rendez en Asie ou en Océanie, il peut être conseillé de vous vacciner contre la fièvre typhoïde, la rage et l’encéphalite japonaise.

Vérifiez avant de partir si des épidémies sévissent dans le pays où vous vous rendez. Par exemple, une épidémie de choléra s’est déclarée à Haïti en 2010.

Le remboursement des vaccins

Certains vaccins, obligatoires ou recommandés, sont remboursés à 65% sur prescription médicale. Cependant, quelques uns sont remboursés à 100% pour une partie de la population :

  • Vaccin contre la grippe saisonnière
  • Vaccin rubéole, rougeole, oreillons (ROR) pour les enfants de 1 à 17 ans révolus.
  • Le vaccin contre le virus du COVID

Le plus souvent, se sont les vaccins liés à un voyage dans un pays sanitairement à risque qui ne sont pas pas pris en charge par la Sécurité sociale :

  • Fièvre jaune
  • Choléra
  • Encéphalite japonaise
  • Rage

L’injection du vaccin est remboursée à 70% si elle est administrée par un médecin et à 60% si elle est faite par une infirmière.

Comparez pour économiser !

Scroll Up