La vaccination et son remboursement

La vaccination a pour but d’empêcher la transmission de maladies infectieuses qui peuvent conduire à de graves complications qui s’avèrent parfois mortelles. Le vaccin permet une protection individuelle et collective.

Cependant, ils ne sont pas tous pris en charge par l’Assurance maladie. C’est pourquoi souscrire une bonne mutuelle santé est indispensable pour ceux qui souhaitent se faire rembourser leur vaccination.


La vaccination en France

En France, la politique de vaccination est décidée par le Ministère de la Santé. Il fixe les conditions d’immunisation, dicte les recommandations nécessaires et rend public le calendrier des vaccinations après avis de la Haute autorité de santé.

La vaccination française est destinée à tous et à tout âge (nourrisson, enfant, adulte). Certain vaccins ont des contres-indications selon le profil du patient. Ils peuvent aussi avoir des effets indésirables. Les plus fréquents sont une fièvre légère, une douleur ou une rougeur au point d’injection. C’est au professionnel de santé qui vous accompagne de décider si votre vaccination est réalisable.

Les vaccinations obligatoires

Plusieurs vaccins sont obligatoires, notamment pour les nourrissons, qui ont un système immunitaire plus fragile. Ils sont donc plus à risque face à la maladie.

Les vaccins obligatoires contre les maladies suivantes :

  • La diphtérie et le tétanos. Le vaccin se fait à 2 mois et le rappel à 11 mois
  • La poliomyélite. Le vaccin est administré à 2 mois et les rappels à 4 mois, 11 mois, 6 ans et 13 ans
  • La fièvre jaune pour les personnes vivant en Guyane

Les vaccinations recommandées

  • Contre la coqueluche, la rubéole, la varicelle, les oreillons, la rougeole
  • Contre le papillomavirus (responsable du cancer du col de l’utéris) : pour les jeunes filles de 11 à 14 ans
  • Contre les hépatites A et B
  • Contre le HIB
  • Contre le pneumocoque
  • Contre la grippe : recommandées chaque année pour les personnes à risques y compris pour les enfants (à partir de 6 mois), les femmes enceinte et les personnes âgées de 65 ans et plus ;
  • Contre le Zona chez les personnes âgées de 65 à 74 ans inclus.

En cas de retard dans vos vaccinations ou leurs rappels, il n’est pas nécessaire de recommencer tout votre calendrier vaccinal. Reprenez au stade où il a été interrompu. En revanche, complétez bien le nombre d’injections requis en fonction de votre âge. Tenez à jour votre carnet de vaccination, ça vous sera utile pour savoir où vous en êtes.

La vaccination : en cas de voyage à l’étranger

Vaccins obligatoires

La vaccination antiamarile (contre la fièvre jaune) est obligatoire pour se rendre dans certains pays d’Afrique ainsi qu’en Guyane Française.

Vaccins conseillés

Si vous vous rendez en Asie ou en Océanie, il peut être conseillé de vous vacciner contre la fièvre typhoïde, la rage et l’encéphalite japonaise.

Le paludisme sévit encore dans certains pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du sud. Pensez à prendre les précautions nécessaires.

Vérifiez avant de partir si des épidémies sévissent dans le pays où vous vous rendez. Par exemple, une épidémie de choléra s’est déclarée à Haïti en 2010.

Le remboursement des vaccins

Certains vaccins (obligatoires ou recommandés) sont remboursés à 65% sur prescription médicale :

Vaccins obligatoiresVaccins recommandésVaccins recommandés
sous conditions
DiphtérieCoquelucheGrippe saisonnière
TétanosHépatite BHépatite A
PoliomyéliteOreillonsHPV
RougeoleTuberculose
RubéoleVaricelle
Infections à pneumocoque
et méningocoque
Infections à Haemophilus
Influenzae B

Cependant, quelques uns sont remboursés à 100% pour une partie de la population :

  • Vaccin contre la grippe saisonnière
  • Vaccin rubéole, rougeole, oreillons (ROR) pour les enfants de 1 à 17 ans révolus.
  • Le vaccin contre le virus du COVID

Le plus souvent, se sont les vaccins liés à un voyage dans un pays sanitairement à risque qui ne sont pas pas pris en charge par la Sécurité sociale :

  • Fièvre jaune
  • Choléra
  • Encéphalite japonaise
  • Rage

L’injection du vaccin est remboursée à 70% si elle est administrée par un médecin et à 60% si elle est faite par une infirmière.

Comparez pour économiser !

Scroll Up