Menu
Aide

Gastro-entérite : comment éviter la contamination

Devis Complémentaire Santé

L’hiver est propice aux épidémies. Grippe, bronchite, gastro-entérite… la liste est longue et il n’est pas rare de contracter l’une ou l’autre de ces maladies, particulièrement au moment des fêtes. L’une des plus contagieuses est la gastro-entérite. Elle peut être d’origine bactérienne (intoxication alimentaire) ou virale.

Nous vous proposons ici quelques conseils pour s’en prémunir et passer un hiver en bonne santé, ou tout du moins sans gastro !

Gastro-entérite d’origine bactérienne : surveillez vos aliments

Ce type de gastro-entérite est moins connu et pourtant tout aussi fréquent. Sachez qu’un grand nombre de bactéries responsables de gastro-entérites sont présents dans certains aliments, particulièrement les oeufs, les huîtres, les viandes hachées, les volailles, et même l’eau !

Pas question de s’abstenir de manger ces aliments, voici quelques règles simples pour éviter l’intoxication alimentaire :

  • respecter la chaîne du froid
  • ne jamais recongeler un produit décongelé
  • bien cuire les aliments, surtout les viandes et les oeufs
  • mettre au réfrigérateur les restes dans les deux heures qui suivent la cuisson
  • rincer à l’eau du robinet les fruits et légumes consommés crus
  • bien nettoyer les ustensiles de cuisine et le plan de travail

 

Gastro-entérite virale : les précautions pour éviter la contamination

L’épidémie de gastro-entérite d’origine virale se déclare généralement en fin d’année. Ce type de gastro-entérite se transmet par la salive, les mains ou les selles. Les bébés sont particulièrement touchés car ils portent fréquemment leurs mains à la bouche.

Voici les précautions à prendre pour éviter que toute la famille ne soit clouée au lit :

  • se laver les mains plusieurs fois par jour, surtout avant de manger, avant de préparer les repas, après être allé aux toilettes et après avoir changé une couche. Se laver les mains pendant minimum 15 secondes
  • en cas de symptôme douteux, éviter bisous et câlins, ainsi que tout contact direct avec le malade
  • ne pas partager de nourriture, d’ustensiles de cuisine (couverts, verre, assiette…) ni de serviette de bain avec le malade
  • laver les vêtements contaminés (vomissement ou selles) à 60°C
  • ranger les brosses à dents séparément
  • exempter le malade de préparer les repas

Et en prévention ?

Depuis 2006, deux vaccins sont commercialisés en France et visent à lutter contre les infections au rotavirus. Cependant, ils sont réservés aux bébés de moins de 6 mois et doivent être administrés en plusieurs fois. Ceux ne sont pas des vaccins obligatoires. Les parents peuvent le demander à leur médecin traitant.

Toutefois, la meilleure prévention reste de booster son système immunitaire et sa flore intestinale. Pour cela, une alimentation variée et de saison est essentielle. Les fruits et légumes seront votre allier pour vous apporter les vitamines et minéraux, essentiels en cette période hivernale. Misez sur les brocolis cuits, les radis noirs crus, les oranges ou citrons frais ainsi que les kiwis ! La banane ou les fruits secs regorgent également de magnésium. Des compléments alimentaires pourront vous aider à booster vos défenses immunitaires, parlez en à un professionnel de santé.

Sur le même thème
Dans l'actualité

Dispositif Mon Psy

8 avril 2022 - Assurance Santé

Le dispositif « MonPsy » est entré en application le mardi 5 avril 2022. Il a pour objectif de perme [···]

Lire la suite >

Mise en place du FPU

1 février 2022 - Assurance Santé

Dans le cadre de la loi de financement de la sécurité sociale, depuis le 1er janvier 2022, un Forfai [···]

Lire la suite >

Décryptage PLFSS 2022

6 décembre 2021 - Assurance Santé

Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2022 a été définitivement adopté [···]

Lire la suite >