Menu
Recherche
Aide

Remboursement de votre cure thermale par votre mutuelle

Les mutuelles n’ont pas toutes le même niveau de prise en charge des cures thermales. Pour bénéficier du meilleur remboursement, comparez les offres !

Devis mutuelle santé

Les cures thermales ont la réputation de soulager certains maux. C’est pourquoi ce type de soins peut vous être prescrit. Il fera alors l’objet d’un remboursement par la Sécurité sociale et votre mutuelle santé. Nos conseils pour bien la choisir selon vos besoins et votre situation.

Quel remboursement de la cure thermale par la Sécurité sociale ?

Les cures thermales ne sont pas à confondre avec la thalassothérapie. Si les premières sont prises en charge par la Sécurité sociale ce n’est pas le cas des secondes qui servent le bien-être.

 

Pour savoir si votre complémentaire santé propose un remboursement, penchez-vous sur les conditions générales de votre contrat. Si vous constatez que ça n’est pas le cas et que vous souhaitez tout de même bénéficier de soins en faveur de votre bien-être, orientez-vous vers une mutuelle qui propose une prise en charge de la médecine douce.

 

Concernant les cures thermales, celles-ci doivent respecter certaines conditions pour être remboursées par la Sécurité sociale.

 

Les conditions pour une prise en charge

Tout d’abord, votre cure thermale doit obéir au parcours de soins coordonnées et avoir été prescrite par votre médecin généraliste, ou votre chirurgien-dentiste.

Ensuite, ce soin doit être motivé par une des 12 pathologies ou affections identifiées par l’Assurance maladie :

 

  • Les affections des muqueuses bucco-linguales ;
  • Les affections des voies respiratoires ;
  • Les affections digestives et maladies métaboliques ;
  • Les affections psychosomatiques ;
  • Les affections urinaires et maladies métaboliques ;
  • La dermatologie ;
  • La rhumatologie ;
  • Les maladies cardio-artérielles ;
  • La neurologie ;
  • La gynécologie ;
  • La phlébologie ;
  • Les troubles du développement chez l’enfant.

 

Ensuite, pour un remboursement de votre cure par l’Assurance maladie, le lieu d’accueil doit être agréé et conventionné par la Sécurité sociale. Le choix du lieu de cure revient au médecin prescripteur qui préférera en général la station thermale la plus proche est la plus avantageuse pour vous. En effet, l’Assurance maladie rembourse vos frais de transport en se basant sur l’établissement le plus voisin.

 

Vous ne pouvez y rester plus de 18 jours et vous ne pouvez l’interrompre qu’en cas de force majeure ou raison médicale. Dans le cas contraire, les dépenses seront à votre charge.

En outre, vous ne pouvez bénéficier de ce type de soin qu’une fois par an pour une même maladie.

 

Vos démarches

Effectuez une demande de prise en charge auprès de la Sécurité sociale. Joignez-y le questionnaire de prise en charge et votre déclaration de ressources. Ce sont vos revenus de l’année précédente qui sont pris en compte : ceux de 2023 pour une cure en 2024, par exemple.

 

Après réception des documents précédents, l’Assurance maladie vous délivre un formulaire : la prise en charge de cure thermale et facturation. C’est grâce à lui que vous serez ensuite remboursé rapidement.

 

Le montant de vos remboursements

Les frais pris en charge dépendent de vos revenus, de votre situation personnelle et de la pathologie dont vous êtes atteint.

Ces frais correspondent aux frais médicaux, et au transport et à l’hébergement selon vos ressources.

 

Les frais médicaux

Ils incluent :

  • Le forfait de surveillance médicale. Il correspond à la surveillance médicale réalisée par le médecin thermal pour tous les actes médicaux réalisés sur toute la durée de la cure. Le taux de prise en charge par l’Assurance maladie est de 70% pour un tarif conventionné fixé à 80 € ;
  • Le forfait thermal. Il désigne les soins réalisés durant la cure. L’Assurance maladie le prend en charge à hauteur de 65%. Le tarif conventionné variera selon la pathologie à l’origine de votre cure.

 

Les frais de transport et d’hébergement

La prise en charge des frais de transport et d’hébergement n’est pas systématique et dépend de vos ressources. Pour en bénéficier, vous devez en faire la demande à votre caisse d’Assurance maladie à votre retour de cure avec l’envoi du volet 3 du formulaire de demande de prise en charge. Pour un remboursement rapide, pensez à y joindre vos justificatifs de transport.

Plafond de ressources selon la situation familiale pour une prise en charge des frais de transport et d’hébergement
Situation familiale Plafond de ressources
Personne seule 14 664,38 €
Couple 21 996,57 €
Couple + 1 ayant droit à votre charge 29 328,76 €
Couple + 2 ayants droits à votre charge 36 660,95 €

Que vous vous y rendiez en voiture ou en avion, l’Assurance maladie se base sur le tarif du billet SNCF aller/retour en 2e classe, dont elle rembourse 55% du montant. 

 

Les frais d’hébergement font l’objet d’un forfait fixé à 150,01 € pris en charge à hauteur de 65 %. Le remboursement s’élève donc à 97,50 €.

 

Pour atténuer le ticket modérateur, vous pouvez opter pour une complémentaire santé qui couvre ce type de frais.

 

Mutuelle : comment faire votre choix ?

Les contrats de complémentaire santé pour seniors ou pour les travailleurs non-salariés qui sont généralement ceux qui proposent la meilleure prise en charge des cures thermales.

 

La prise en charge

Les frais médicaux sont déjà partiellement assumés par la Sécurité sociale. C’est pour cela que la plupart des mutuelles vous remboursent un pourcentage de la BRSS. Ce montant dépend des garanties et des niveaux de remboursement souscrits.

 

Concernant le transport et l’hébergement, les complémentaires santé proposent un forfait annuel en euros.

Ce système est avantageux dans le cas où l’Assurance maladie ne participe pas du tout à vos dépenses d’hébergement et de transport. Dans le cas contraire, nous vous conseillons une autre formule. Il s’agit d’un remboursement mixte qui vous propose un pourcentage du BRSS auquel est ajouté un pécule en euros.

Prenons un exemple :

  • Vos frais d’hébergement et de transport sont partiellement pris en charge par l’Assurance maladie.
  • Après sa participation, il vous reste à régler 150 euros d’hébergement et 230 euros de forfait thermal pour votre cure.
  • Votre mutuelle vous couvre 150% du BRSS et une somme forfaitaire de 100 euros à dépenser comme vous le souhaitez.
  • Elle vous rembourse l’intégralité de votre hébergement et 340 euros pour le forfait thermal.
  • Il reste 60 euros à votre charge. En utilisant le forfait de 100 euros, votre cure thermale est gratuite !

 

Mais il n’est pas toujours simple de s’y retrouver dans ces calculs apothicaire. C’est pourquoi, si vous identifiez la cure thermale comme un besoin que vous souhaitez couvrir, déclarez-le à votre conseiller en assurance pour qu’il vous oriente vers le contrat le plus avantageux.

 

Attention aux délais de carence

Une fois votre choix fait, ne signez pas votre contrat les yeux fermés. Penchez-vous sur certains aspects comme les exclusions de garanties, les plafonds de remboursement ou encore le délai de carence de votre mutuelle. Il s’agit du délai avant lequel votre complémentaire santé de prendra pas en charge votre dépense. Ce temps d’attente est variable : un mois, six mois, voire un an. C’est pourquoi vous avez tout intérêt à anticiper sur votre cure thermale. Vous prévoyez qu’elle ait lieu dans 6 à 3 mois ? C’est le moment de comparer les assurances santé !