Menu
Aide

Remboursement médicaments : choisir votre mutuelle

Devis mutuelle santé

Le remboursement des médicaments varie selon leur classement par rapport au service médical rendu (SMR). Nous vous expliquons comment cela fonctionne et quelle mutuelle choisir pour économiser au maximum.

Le remboursement de la Sécurité sociale

Tous les médicaments ne sont pas remboursés de la même façon par la Sécurité sociale. Pour qu’elle participe à vos dépenses, vos remèdes doivent figurer sur une liste.

Un remboursement variable selon le service médical rendu (smr)

Le nom donné aux médicaments est classé par niveau. Toutes ces données figurent dans la base de données des médicaments. Vous la consultez sur internet ou chez votre pharmacien.

* Une franchise de 50 centimes reste toujours à votre charge. Elle est limitée à 50 euros par an et par assuré.

Comment la Sécurité sociale détermine-t-elle le remboursement d’un médicament ? Elle regarde son service médical rendu (SMR). Il est soit important, modéré, faible ou insuffisant. Elle se base sur 5 critères :

  • Son efficacité et ses effets indésirables,
  • Sa place dans la stratégie thérapeutique,
  • La gravité de la maladie qu’il soigne,
  • Son caractère préventif, curatif ou symptomatique,
  • Son intérêt pour la santé publique.

Une franchise de 50 centimes par boîte

Une franchise de 50 centimes n’est jamais remboursée par la Sécurité sociale. Elle est limitée à 50 euros par an et par assuré. Cet argent sert notamment à financer la lutte contre le cancer, celle contre la maladie d’Alzheimer ou les soins palliatifs. Elle peut éventuellement être prise en charge par votre mutuelle.

Des économies avec les médicaments génériques

Votre pharmacien ou votre médecin vous propose un médicament générique ? Ses avantages sont nombreux.
Il vous soigne tout aussi efficacement que l’original. Il est aussi généralement moins cher. Pour économiser, la Sécurité sociale favorise son achat. Elle vous pénalise si vous le refusez :

  • Vous n’aurez pas droit au tiers payant, même si le pharmacien le pratique. Cela s’appelle le dispositif tiers payant contre générique. Vous devrez avancer les frais et effectuer des démarches pour être remboursé.
  • Vous serez moins bien remboursé par la Sécurité sociale. Par exemple, vous achetez un médicament à 15 euros, normalement remboursé à 100%. La base de remboursement de son équivalent en générique est de 8 euros. Vous prenez le médicament originel ? La Sécurité sociale ne vous verse que 7,50 euros au lieu des 14,50 attendus.
  • Vous serez moins bien remboursé par votre mutuelle. En effet, les complémentaires santé avec des contrats responsables refusent d’assumer la somme que la Sécurité sociale ne vous a pas versé. Elles représentent 90% du marché.

Comment choisir votre mutuelle pour le remboursement des médicaments ?

Vous consommez des médicaments remboursés

Vous êtes un petit consommateur de médicaments et ils sont toujours remboursés par la Sécurité sociale ? Une mutuelle de base vous suffit amplement. En cumulant les versements de l’Assurance maladie et de votre complémentaire santé, votre reste à charge est minime.

Seul point d’attention : vérifiez bien que votre mutuelle prend bien en charge tous les niveaux de SMR. En effet, certaines laissent de côté le niveau insuffisant. Il s’agit surtout de mutuelles économiques, très peu couvrantes. Si vous avez des enfants, beaucoup de médicaments qui leur sont destinés arborent cette couleur.

Remboursement mutuelle :

Comparez le taux de prise en charge des médicaments par nos mutuelles. Vérifiez également que votre mutuelle propose le tiers payant pour ne pas faire l’avance des frais chez le pharmacien.

Comparez les mutuelles santé pour un bon remboursement de vos médicaments

Vous consommez des médicaments non remboursés ou pratiquez l’automédication

Vous avez souvent des allergies, des douleurs et migraines, mal à la gorge ou les jambes lourdes ? De nombreux médicaments qui soignent ces maux quotidiens ne sont pas remboursés par la Sécurité sociale. Ils entrent dans l’automédication. En général, vous n’avez pas besoin de consulter un médecin pour savoir que vous en avez besoin.

De nombreuses mutuelles prennent en charge l’automédication. Elle est incluse dans certaines formules. D’autres la proposent en option ou en pack. Pour quelques euros de plus par mois, vous disposez ainsi d’un forfait annuel en euros pour acheter votre sirop pour la toux, vos cachets pour la tête ou vos pastilles pour la gorge.

Depuis le 1er juillet 2014 les vignettes ont été supprimées

Le stock de codes disponibles pour identifier les médicaments arrivait à « saturation ». C’est pourquoi, le code d’identification à 7 caractères (CIP 7) que renseignait les médicaments à vignettes, a été remplacé par un code à 13 caractères (CIP 13). Ce nouveau code permet de réduire les risques de contrefaçon car ce n’est plus le « lot de médicaments » qui est tracé mais la boîte en elle-même.

Depuis cette date, les prix et les conditions de charges ne sont plus affichés sur les boîtes de médicaments. Pour vous renseigner sur les prix, vous pouvez :

  • Regarder au dos de votre ordonnance originale le « ticket vitale »
  • Demander le prix ou un ticket de caisse à votre pharmacien
  • Vous rendre sur le catalogue électronique
  • Flasher avec votre smartphone le code figurant sur la boîte.

Aujourd’hui, l’avis sur le remboursement des médicaments repose sur le Service médical rendu (SMR) évalué sur 4 niveaux : important, modéré, faible, insuffisant.

  • Le niveaux « important » fait référence aux boîtes de médicaments qui comportaient la vignette blanche barrée
  • Le niveau « modéré » correspond aux boîtes qui comportaient une vignette blanche
  • Le niveau « faible » correspond aux boîtes qui comportaient une vignette bleue
  • Le niveau « insuffisant » correspond aux boîtes qui comportaient une vignette orange.

Même si les étiquettes ont disparu, le système et les niveaux de remboursements restent les mêmes.

Pour plus de renseignement à ce sujet, vous pouvez vous rendre sur le site ameli.fr

Besoin d’une mutuelle qui rembourse bien les médicaments ?

>Références :

  • Complément d’information sur Service-Public.fr
  • Code des assurances : articles L124-1 à L124-5
  • Code des assurances : article L113-2

Sur le même thème

Se faire rembourser son appareil auditif

L’appareil auditif aussi appelé l’audioprothèse est un appareillage permettant d’amplifier le son à l’oreille d’une personne souffrant d’un déficit auditif. Celui-ci peut s’avérer très onéreux puisque son prix peut varier entre 950 euros et 2 000 euros pour les plus performants. Quelles sont les différences entre ces appareillages, comment être bien remboursé, on vous répond.

Quelle assurance pour un étudiant ?

Être étudiant implique de nombreux changements dans la vie. Pour vivre sereinement votre indépendance, il va falloir passer par plusieurs étapes : premiers appartements, jobs, stages ou encore voitures… Pour vous faciliter les choses, nous vous proposons une offre rentrée concernant l’assurance habitation, auto et santé.

L’OPTAM : qu’est ce que c’est ?

L’OPTAM ( Option pratique tarifaire maîtrisée) anciennement le CAS (Contrat d’accès aux soins) désigne un contrat signé entre l’assurance maladie et les médecins conventionnés, c’est à dire les médecins qui ont adhéré à cette convention. 

Comment choisir la meilleure mutuelle dentaire ?

Tout comprendre aux dépassements d’honoraires et leur remboursement

Qu’est-ce qu’un dépassement d’honoraire ? Comment allez-vous être remboursé pas votre mutuelle santé ? Le tarif des médecins spécialisés n’est pas toujours pris en charge à 100 %. Plusieurs milliards d’euros : tel est le montant que les médecins ont facturé à leurs patients en dépassements d’honoraires l’année dernière. Ainsi, les dépassements peuvent aussi bien concerner des honoraires de médecins généralistes comme des honoraires de chirurgiens ou d’anesthésistes.

Remboursement des semelles orthopédiques

Conçues sur mesure, les semelles orthopédiques, ou orthèses plantaires, compensent diverses affections du pied et soulagent la douleur qui y est liée. En cas de troubles légers ou modérés, elles constituent une alternative simple et non invasive à la chirurgie. Comment sont-elles remboursées ?

CCS – L’aide à la complémentaire santé

L’aide à la complémentaire santé ou CCS, parfois aussi appelée « chèque-santé », est une aide financière pour payer sa mutuelle. Elle se présente sous la forme d’une attestation à présenter à sa mutuelle, qui indique le montant à déduire des cotisations annuelles. Suite à un appel d’offre du ministère de la Santé, le nombre de mutuelles habilitées à recevoir l’CCS s’est réduit en 2015. Nos explications et conseils.

Comment choisir une bonne assurance ?

Vous avez comparé les tarifs, trouvé pléthore d’assurances sur Internet, qui vous tiennent toutes à peu près le même discours… Comment faire le bon choix pour ne pas avoir de mauvaise surprise le moment venu ? Chez AcommeAssure.com, nous pensons que la bonne assurance est celle qui couvre exactement ce dont vous avez besoin, ni plus ni moins.

Arrêt du tabac

Outre les économies de près de 3 200€* réalisées en moyenne et la plus grande facilité de contracter un crédit immobilier, décider d’arrêter de fumer impacte favorablement la santé du fumeur et celle de son entourage. Mais parfois la sensation de manque est trop forte et c’est difficile de ne pas rechuter. C’est pourquoi l’Assurance maladie et les mutuelles de santé accompagnent les fumeurs dans leur démarche.

Les soins pris en charge par les mutuelles

Toutes les dépenses de santé ne sont pas nécessairement remboursées par l’Assurance maladie, c’est pourquoi la souscription d’une mutuelle est fortement conseillée. Consultations, examens, appareillage… quels sont les soins pris en charge par les mutuelles santé ?

Plus d'actualités...

Quel impact du CBD sur la santé ?

22 novembre 2021 - Santé

Depuis juin 2021 et l’autorisation de sa vente en France, le CBD a le vent en poupe. Il a la r [···]

Lire la suite >

Comment se protéger contre le coronavirus ?

5 mars 2019 - Santé

À moins d’avoir été coupé du monde depuis 1 mois, vous n’avez pas pu échapper aux discussions [···]

Lire la suite >