Menu
Aide

Comment assurer votre cave à vin ?

Devis assurance habitation

Pour assurer sa cave à vin, il faut avant tout mentionner l’existence de la pièce à son assureur. À partir de là, plusieurs choix s’offrent à vous en fonction du type de cave et du type de vin que vous possédez. Nous allons vous expliquer comment choisir au mieux vos garanties pour bien assurer votre cave à vin.

Couvrez votre cave avec l’assurance habitation

La cave, lorsqu’elle est dans une pièce de votre logement, est couverte par l’assurance multirisque de votre habitation. Si elle n’est pas sous votre toit, il s’agit d’une dépendance.

En cas de sinistre dans votre logement, vous êtes donc assuré :

    • Si votre cave brûle avec la garantie incendie,
    • Si votre cave est noyée à cause d’une fuite d’eau. La garantie dégâts des eaux vous indemnise,
    • Si votre cave est détruite à cause d’un tremblement de terre. La garantie catastrophe naturelle peut intervenir,
    • Selon la situation, peuvent également marcher la garantie tempête, la garantie vol et vandalisme, etc.

Le mobilier et les équipements de votre cave sont également couverts. Il peut s’agir du matériel qui régule la température ou encore l’ameublement, comme des étagères.

En revanche, les bouteilles ne sont pas considérées comme du mobilier.

Comment assurer vos bouteilles ?

Vous disposez de trois possibilités pour couvrir vos grands crus :

Une garantie adaptée aux bouteilles très chères

Déterminez si vos grands crus peuvent être considérés comme des objets de valeur pour l’assurance.

Pour se faire, il faut :

    • Que la valeur d’une seule bouteille soit excessivement chère. En fait, un objet de valeur n’est assurable qu’à partir d’un certain montant. Par exemple 2 000€.
    • Posséder beaucoup de bouteilles de qualité. Il peut s’agir d’une collection.

Si votre vin remplit ces critères, vous pouvez donc vous assurer avec la garantie objets de valeur.

L’extension « cave à vin » : qu’apporte-t-elle de plus ?

Ces options contiennent des garanties qui peuvent être très différentes d’une assurance à une autre.

Par exemple, certains assureurs couvrent les tonneaux et les fûts, d’autres pas.

Globalement, ces extensions couvrent :

    • Le vol,
    • Le dysfonctionnement d’un appareil électrique, comme du matériel de réfrigération,
    • Le bris accidentel, par exemple si votre chien s’amuse à exploser toutes les bouteilles. À l’inverse, les dégâts liés au gel ou toutes autres altérations des alcools sont rarement pris en charge.

Adaptez vos franchises et vos limites de remboursement. Ces plafonds constituent la somme maximale de l’indemnisation si vous subissez un sinistre. Elles diffèrent en fonction des entreprises d’assurance et selon les formules proposées. Vous pouvez ainsi prétendre :

    • Entre 500 et 10 000€ environ pour un sinistre dans la cave dans son ensemble,
    • Entre 100 et 3 000€ environ pour un bris accidentel.

Opter pour une assurance spécifique ?

Si vous souhaitez conserver votre vin à l’aide d’un équipement adapté, sachez que le fabricant doit garantir la cave qu’il vend.

Il s’agit notamment des appareils de réfrigération ou des appareils qui permettent de faire vieillir vos crus.

Ces assurances-constructeurs assurent généralement l’altération du vin suite au dysfonctionnement de votre appareil. Parallèlement aux garanties de votre assurance habitation, la dégradation du vin suite à un problème de température ou d’humidité est donc assurable par le fabricant de la cave à vin.

Sur le même thème

Comment fonctionne la garantie des dommages électriques ?

Une coupure de courant suite à un orage ? Une tension électrique anormale due à la foudre ? Un accident EDF ? Autant d’événements qui peuvent endommager vos appareils électriques ? Votre assurance, plus précisément la garantie des dommages électriques, peut indemniser tout ou une partie des dégâts sur votre électroménager, dans certains cas.

Responsabilité civile : pourquoi est-elle essentielle ?

Le propre d’une responsabilité civile est l’obligation de réparer un préjudice occasionné à un tiers : l’assurance se substitue au responsable pour dédommager la victime. Sans responsabilité civile, l’intégralité des dommages est à la charge du responsable de l’incident. Cette couverture est donc indispensable pour éviter les mauvaises surprises financières! Si on l’associe souvent au contrat multirisque habitation, la responsabilité civile existe également sous d’autres formes.

Protection de votre maison pendant vos vacances : quelques conseils de prévention

Si le mot « vacances » rime avec farniente, dépaysement, lâcher prise… il n’en reste pas moins qu’un départ, ça se prépare. Certains gestes et certaines vérifications s’imposent, notamment pour sécuriser votre habitation. Petit tour d’horizon des précautions à prendre avant le jour J.

Comment assurer votre piscine ?

Pour être couverte, la piscine doit être déclarée à l’assureur, au moment de la souscription de l’assurance ou de l’installation de la piscine. Sans cette déclaration, en cas de sinistre, les dommages qui affecteraient votre installation ne seraient pas pris en charge.

Sécurité piscine : les solutions pour rester serein

La loi de sécurisation des piscines a diminué d’un tiers le nombre d’accidents domestiques liés à la possession d’un bassin ; parallèlement, le nombre de personnes qui s’équipent est en constante augmentation. Si la loi de 2004 impose un système de sécurité à tous les propriétaires de piscines privées, elle n’est pas la solution miracle pour empêcher le drame : la vigilance de l’adulte est irremplaçable.  

Nids de guêpes : mon assurance habitation me couvre-t-elle ?

Les beaux jours arrivent, le thermostat grimpe doucement mais sûrement et les arbres bourgeonnent. Seule ombre au tableau, le printemps rime aussi avec le retour de certains nuisibles, comme les guêpes et frelons asiatiques. La situation peut vite devenir dangereuse, particulièrement si des personnes vulnérables vivent dans votre logement. Il vaut donc parfois mieux détruire leur nid pour éviter tous risques de piqûres et réactions allergiques. 

Assurance colocation : comment être bien assuré ?

Pour cause de loyers élevés ou envie de vivre une vie à la Friends, de plus en plus de monde opte pour la colocation. Une vie en communauté qui a ses inconvénients comme ses avantages. Côté assurance habitation , quelles précautions s’imposent pour être bien indemnisé en cas de sinistre ?

Se protéger face à un orage

L’orage peut causer de nombreux dégâts : de votre équipement électrique endommagé à la toiture abîmée, ce phénomène météorologique peut vous coûter très cher. Comment vous couvrir face à ce risque ? Quelles sont les étapes à suivre pour se faire indemniser ? On vous explique.

Quelle assurance pour un étudiant ?

Être étudiant implique de nombreux changements dans la vie. Pour vivre sereinement votre indépendance, il va falloir passer par plusieurs étapes : premiers appartements, jobs, stages ou encore voitures… Pour vous faciliter les choses, nous vous proposons une offre rentrée concernant l’assurance habitation, auto et santé.

Comment assurer une copropriété ?

Vous êtes propriétaire dans une copropriété ? Saviez-vous que depuis la loi Alur du 24 mars 2014, l’immeuble doit être assuré au moins en ce qui concerne la responsabilité civile ? Chaque copropriétaire a aussi l’obligation de souscrire une responsabilité civile, qu’il soit propriétaire occupant ou non. On vous en dit plus sur les formules les plus intéressantes pour vous protéger au mieux sans vous ruiner.

Plus d'actualités...

Assurance scolaire : ce qu’il faut savoir

26 août 2021 - Autres Assurances, Habitation

Rentrée des classes oblige, vous devez fournir une assurance scolaire. Mais quand est-elle utile ? Q [···]

Lire la suite >

Camping : quels risques sont couverts par mon assurance ?

29 juin 2021 - Habitation

Vol de vos affaires, blessure, annulation de dernière minute, les risques de vous gâcher vos vacance [···]

Lire la suite >

Loi Hamon : le décret décrypté

3 août 2015 - Auto, Habitation

Le projet de décret d’application de la loi Hamon ou loi sur la consommation, vient d’être soumis à [···]

Lire la suite >