Offre flash : Un mois offert sur l'assurance santé de votre animal. Plus d'infos auprès de votre conseiller

Menu
Recherche
Aide

Comment assurer votre cave à vin ?

Devis assurance habitation

En tant qu’amateur de vin, vous faites l’acquisition de grands crus que vous stockez dans votre cave. Celle-ci représente donc une certaine valeur et il se peut que vous souhaitiez l’assurer contre différents risques, comme le vol ou la casse. Suivez nos conseils pour protéger au mieux vos précieux breuvages.

Le b.a.-ba pour protéger votre cave à vin est de mentionner son existence à votre assureur, qui pourra alors vous conseiller sur la meilleure façon de la couvrir en fonction de votre type de cave et de la valeur des bouteilles que vous possédez.

Couvrez votre cave avec l’assurance habitation

La cave, lorsqu’elle est dans une pièce de votre logement, est couverte par l’assurance multirisque de votre habitation. Si elle n’est pas sous votre toit, il s’agit d’une dépendance.

En cas de sinistre dans votre logement, vous êtes donc assuré :

    • Si votre cave brûle avec la garantie incendie ;
    • Si votre cave est noyée du fait d’une fuite d’eau. La garantie dégâts des eaux vous indemnise ;
    • Si votre cave est détruite à cause d’un tremblement de terre. La garantie catastrophe naturelle peut intervenir ;
    • Selon la situation, peuvent également marcher la garantie tempête, la garantie vol et vandalisme, etc.

 

Le mobilier et les équipements de votre cave sont également couverts. Il peut s’agir du matériel qui régule la température ou encore l’ameublement, comme des étagères.

En revanche, les bouteilles ne sont pas considérées comme du mobilier.

Comment assurer vos bouteilles ?

Trois possibilités existent pour couvrir vos grands crus :

Opter pour une garantie adaptée

Déterminez si vos grands crus peuvent être considérés comme des objets de valeur pour l’assurance.

Pour se faire, il faut :

    • Que la valeur d’une seule bouteille soit excessivement chère. En fait, un objet de valeur n’est assurable qu’à partir d’un certain montant. Par exemple 2 000€.
    • Posséder beaucoup de bouteilles de qualité. Il peut s’agir d’une collection.

Si votre vin remplit ces critères, vous pouvez donc vous assurer avec la garantie objets de valeur.

Souscrire l’extension « cave à vin »

Cette extension varie d’une compagnie d’assurance à l’autre par exemple, certaines couvrent les tonneaux et les fûts, d’autres pas. Pour plus d’informations, référez-vous aux conditions générales de votre contrat d’assurance ou rapprochez-vous de votre conseiller en assurance.

Globalement, ces extensions couvrent :

    • Le vol ;
    • Le dysfonctionnement d’un appareil électrique, comme du matériel de réfrigération ;
    • Le bris accidentel, par exemple si votre chien fait tomber votre étagère de bouteilles.

À l’inverse, les dégâts liés au gel ou toutes autres altérations des alcools sont rarement pris en charge.

 

Pour une couverture ajustée au mieux, adaptez votre franchise et vos limites de remboursement. Ces plafonds constituent la somme maximale de l’indemnisation si vous subissez un sinistre. Elles diffèrent en fonction des contrats d’assurance proposées. Vous pouvez ainsi prétendre :

    • Entre 500 et 10 000€ environ pour un sinistre dans la cave dans son ensemble ;
    • Entre 100 et 3 000€ environ pour un bris accidentel.

 

Choisir une assurance spécifique

Si vous souhaitez conserver votre vin à l’aide d’un équipement adapté, sachez que le fabricant doit garantir la cave qu’il vend. Il s’agit notamment des appareils de réfrigération ou des appareils qui permettent de faire vieillir vos crus.

Ces assurances-constructeurs assurent généralement contre l’altération du vin suite au dysfonctionnement de votre appareil. Parallèlement aux garanties de votre assurance habitation, la dégradation du vin suite à un problème de température ou d’humidité est donc assurable par le fabricant de la cave à vin.