Menu
Aide

Quelle assurance habitation pour le locataire ?

L’assurance habitation locataire est une obligation légale pour un locataire. En effet, lors de votre entrée dans le logement (remise des clés ou état des lieux d’entrée) et à chaque renouvellement du contrat de location, votre bailleur vous demandera votre attestation multirisque habitation (MRH) prouvant que son bien soit bien assuré. L’assurance habitation vous permet d’être indemnisé en cas de sinistre dans le logement.

Pourquoi souscrire à une assurance habitation ?

Même si votre propriétaire bailleur à déjà une assurance propriétaire non occupant pour le logement que vous louez, vous être dans l’obligation de souscrire une assurance de votre côté.

En tant que locataire vous êtes responsable des dommages réalisés au logement pendant toute la durée de la location, que ce soit votre résidence principale ou secondaire.

La garantie risques locatifs obligatoire rembourse les réparations des dommages causés par un incendie, une explosion ou un dégât des eaux. Seuls les dommages engendrés de votre fait au logement loué sont couverts.

Lors de la remise des clés, vous devez remettre au propriétaire votre attestation d’assurance habitation. Le propriétaire peut exiger que vous la lui transmettiez chaque année afin de vérifier que vous êtes toujours couvert.

Il a aussi le droit d’inclure une clause de résiliation pour défaut d’assurance dans son contrat de location.

Que couvre l’assurance habitation ?

Plusieurs formules vous sont généralement proposées, à vous de choisir  celle qui vous correspond. Le montant de la prime d’assurance varie en fonction des caractéristiques du logement (nombre de pièces, étage..), de la commune et des garanties voulues.

  • Une formule au minimum avec les garanties indispensables pour un locataire (Responsabilité civile, défense recours, dégâts des eaux, incendie, catastrophes naturelles et technologiques, événements climatiques ainsi que l’assistance). Attention, contrairement à ce que l’on pourrait penser la garantie vol n’est pas essentielle pour un locataire.
  • Une formule plus couvrante vous est également proposée, celle-ci reprend exactement les garanties indispensables pour un locataire avec des garanties complémentaires (vol, tentative de vol, bris de glace, dommages électriques, vandalisme,). Cette formule n’est pas obligatoire, cependant il est plus prudent de la souscrire au même titre que la protection juridique qui est une aide précieuse en cas de litige avec une tierce personne. Cette dernière peut prendre en charge les frais de justice et/ou vous donner des conseils en illimité.

Aussi, dans les contrats d’assurance vous pourrez moduler le montant de votre capital mobilier, c’est à dire évaluer la valeur de vos biens mobiliers (hifi, électroménager vidéo, canapé, lit etc..).

Le montant que vous déclarez à la souscription est le montant maximal sur lequel vous seriez indemnisé pour remplacer vos biens. Si la valeur totale de votre mobilier dépasse celle mentionnée dans votre proposition de contrat, vous devez choisir le palier au dessus.

À savoir, que si vos biens mobiliers sont neufs ou très récents, il est préférable d’inclure dans votre contrat multirisques habitation la garantie remplacement à neuf mobilier qui vous indemnisera à la valeur d’achat. Sans cette garantie, une vétusté sera directement appliquée sur vos biens.

Les critères à prendre en compte dans votre assurance habitation :

  1. Les garanties
  2. Les franchises
  3. Votre budget

Quelles sont les démarches pour y souscrire ?

Assurance habitation pour le locataire

L’assurance est-elle obligatoire dans le cadre d’une sous-location ?

Contrairement aux idées reçues, la sous location n’est en rien illégale et est même de plus en plus fréquente en Europe (colocation, Airbnb, location saisonnière..).
Effectivement, lorsque le locataire principal n’utilise pas son logement pendant un certain temps quel-qu’en soit la raison (stage à l’étranger, départ en vacances..) il a le droit de sous-louer son logement pendant cette période.

Cela implique qu’en contrepartie, le sous-locataire doive verser le loyer au locataire principal qui réaliserait ainsi des économies.

En l’absence de contrepartie, il ne s’agit pas d’une sous-location mais d’un hébergement gratuit à une tierce personne .

Assurance habitation pour le locataire

Certaines conditions doivent être respectées.

  • Il doit obtenir l’accord de son propriétaire si cette spécificité n’est pas mentionnée dans son contrat de bail.
  • Il ne doit pas tirer profit de la sous-location. Autrement dit, le loyer du sous locataire ne soit pas dépasser le loyer du locataire principal.

Si le sous-loueur refuse de payer le loyer au locataire principal, ce dernier est responsable vis-à-vis de son propriétaire.  Il est donc important pour le locataire principal de se protéger juridiquement en formalisant tous ces éléments dans son contrat de sous location. Celui-ci devra être signé par les deux parties.

Si le locataire principal ne respecte pas ces conditions dans ce cas le propriétaire a le droit de :

  1. résilier le contrat de bail. Le locataire ainsi que le sous-locataire seront dans l’obligation de quitter le logement. Le propriétaire peut aussi réclamer des dommages et intérêts qui peuvent se traduire par le reversement des loyers au propriétaire.
  2. Le propriétaire peut aussi demander un avenant sur le contrat de bail afin de transformer la location en colocation.  Le locataire et le sous locataire deviennent alors les locataires principaux du logement.

Dans l’hypothèse où vous êtes le sous-loueur, rien de vous oblige légalement à contracter une assurance habitation. Cependant, elle reste indispensable.

Votre bailleur, lui même locataire dans cette configuration, peut exiger dans son contrat de sous-location la souscription d’une assurance habitation.

Qu’est ce que la franchise dans un contrat habitation ?

La franchise est un élément essentiel à prendre en compte lorsque vous choisissez une assurance habitation ou auto. Elle entre en jeu  dans le montant de l’indemnisation.

En cas de sinistre, elle correspond à la part à votre charge. Celle-ci n’est donc pas remboursée par l’assureur et est indiquée sur les conditions particulières de votre contrat habitation.

Exemple : Vous avez un incendie. Votre assureur va probablement faire un intervenir un expert si les dégâts sont lourds. Admettons que l’expert évalue les dégâts à 2 000 euros. Sur votre contrat il est indiqué que votre franchise pour la garantie incendie est de 150 euros. Dans ce cas l’assureur va retirer 150 euros des 2 000 euros sur votre indemnisation. Autre exemple :  Vous avez une d’eau. Votre franchise est de 150 euros et le coût des réparations s’élèvent à 100 euros. Vous ne percevrez pas d’indemnisation de la part de votre assureur.

Une garantie complémentaire pour les dommages causés aux voisins

La garantie «recours des voisins et des tiers» est facultative. Votre assureur vous la propose généralement en même temps que la garantie risques locatifs. Il est fortement conseillé de la prendre. Elle couvre les mêmes risques que l’assurance risques locatifs (incendie, explosion, dégâts des eaux) lorsque ceux-ci détériorent les biens de vos voisins. Par exemple dans le cas d’un incendie déclenché dans votre logement et qui se répand chez vos voisins elle  indemnisera les dommages causés à votre voisinage.

L’obligation d’assurance, quelques exclusions :

Les locations saisonnières, résidences secondaires, meublées, logements-foyers et logements de fonction ne sont pas soumis à l’obligation d’assurance pour l’occupant. Vous devrez tout de même indemniser le propriétaire si vous êtes responsable d’un dommage causé au logement. Ne négligez donc pas l’assurance dans ces situations.

Besoin d’une assurance habitation pour votre logement ? N’hésitez pas à nous contacter au 02.30.06.00.06 !

Sur le même thème

Comment fonctionne la garantie des dommages électriques ?

Une coupure de courant suite à un orage ? Une tension électrique anormale due à la foudre ? Un accident EDF ? Autant d’événements qui peuvent endommager vos appareils électriques ? Votre assurance, plus précisément la garantie des dommages électriques, peut indemniser tout ou une partie des dégâts sur votre électroménager, dans certains cas.

Responsabilité civile : pourquoi est-elle essentielle ?

Le propre d’une responsabilité civile est l’obligation de réparer un préjudice occasionné à un tiers : l’assurance se substitue au responsable pour dédommager la victime. Sans responsabilité civile, l’intégralité des dommages est à la charge du responsable de l’incident. Cette couverture est donc indispensable pour éviter les mauvaises surprises financières! Si on l’associe souvent au contrat multirisque habitation, la responsabilité civile existe également sous d’autres formes.

Protection de votre maison pendant vos vacances : quelques conseils de prévention

Si le mot « vacances » rime avec farniente, dépaysement, lâcher prise… il n’en reste pas moins qu’un départ, ça se prépare. Certains gestes et certaines vérifications s’imposent, notamment pour sécuriser votre habitation. Petit tour d’horizon des précautions à prendre avant le jour J.

Comment assurer votre piscine ?

Pour être couverte, la piscine doit être déclarée à l’assureur, au moment de la souscription de l’assurance ou de l’installation de la piscine. Sans cette déclaration, en cas de sinistre, les dommages qui affecteraient votre installation ne seraient pas pris en charge.

Sécurité piscine : les solutions pour rester serein

La loi de sécurisation des piscines a diminué d’un tiers le nombre d’accidents domestiques liés à la possession d’un bassin ; parallèlement, le nombre de personnes qui s’équipent est en constante augmentation. Si la loi de 2004 impose un système de sécurité à tous les propriétaires de piscines privées, elle n’est pas la solution miracle pour empêcher le drame : la vigilance de l’adulte est irremplaçable.  

Nids de guêpes : mon assurance habitation me couvre-t-elle ?

Les beaux jours arrivent, le thermostat grimpe doucement mais sûrement et les arbres bourgeonnent. Seule ombre au tableau, le printemps rime aussi avec le retour de certains nuisibles, comme les guêpes et frelons asiatiques. La situation peut vite devenir dangereuse, particulièrement si des personnes vulnérables vivent dans votre logement. Il vaut donc parfois mieux détruire leur nid pour éviter tous risques de piqûres et réactions allergiques. 

Assurance colocation : comment être bien assuré ?

Pour cause de loyers élevés ou envie de vivre une vie à la Friends, de plus en plus de monde opte pour la colocation. Une vie en communauté qui a ses inconvénients comme ses avantages. Côté assurance habitation , quelles précautions s’imposent pour être bien indemnisé en cas de sinistre ?

Se protéger face à un orage

L’orage peut causer de nombreux dégâts : de votre équipement électrique endommagé à la toiture abîmée, ce phénomène météorologique peut vous coûter très cher. Comment vous couvrir face à ce risque ? Quelles sont les étapes à suivre pour se faire indemniser ? On vous explique.

Quelle assurance pour un étudiant ?

Être étudiant implique de nombreux changements dans la vie. Pour vivre sereinement votre indépendance, il va falloir passer par plusieurs étapes : premiers appartements, jobs, stages ou encore voitures… Pour vous faciliter les choses, nous vous proposons une offre rentrée concernant l’assurance habitation, auto et santé.

Comment assurer une copropriété ?

Vous êtes propriétaire dans une copropriété ? Saviez-vous que depuis la loi Alur du 24 mars 2014, l’immeuble doit être assuré au moins en ce qui concerne la responsabilité civile ? Chaque copropriétaire a aussi l’obligation de souscrire une responsabilité civile, qu’il soit propriétaire occupant ou non. On vous en dit plus sur les formules les plus intéressantes pour vous protéger au mieux sans vous ruiner.

Plus d'actualités...

Assurance scolaire : ce qu’il faut savoir

26 août 2021 - Autres Assurances, Habitation

Rentrée des classes oblige, vous devez fournir une assurance scolaire. Mais quand est-elle utile ? Q [···]

Lire la suite >

Camping : quels risques sont couverts par mon assurance ?

29 juin 2021 - Habitation

Vol de vos affaires, blessure, annulation de dernière minute, les risques de vous gâcher vos vacance [···]

Lire la suite >

Loi Hamon : le décret décrypté

3 août 2015 - Auto, Habitation

Le projet de décret d’application de la loi Hamon ou loi sur la consommation, vient d’être soumis à [···]

Lire la suite >