Menu
Aide

Comment assurer votre piscine ?

Pour trouver l’offre la plus intéressante, le mieux c’est de comparer !

Devis assurance habitation

En plus de faire prendre de la valeur à votre propriété, une piscine est un sacré atout pour les chaudes journées d’été pour amuser enfants, amis et famille.Cependant les risques d’avoir une piscine ne sont pas négligeables et il vaut mieux être bien assuré contre eux. 

 

Quels types d’installations l’option piscine couvre-t-elle ?

L’extension « piscine » ne couvre pas seulement l’installation en elle-même.

Spa et jacuzzi

L’extension « piscine » prend souvent en compte les SPA ou les jacuzzis. Elle couvre les installations enterrées ou semi enterrées ainsi que celles couvertes par un dôme, une véranda ou encore une serre. Un équipement hors sol ou gonflable est assurable mais pas par l’extension « piscine ». Ils sont couverts :

  • Soit par le capital mobilier de votre logement. C’est le montant maximum pour lequel le mobilier de votre maison sera couvert.
  • Soit par une option « dépendance », lorsqu’il est entreposé dans un abri de jardin, ou un garage non rattaché à votre résidence principale.

Matériel d’entretien et de sécurité

L’option piscine peut prendre en charge :

  • Les éléments de sécurité obligatoires. La loi impose la mise en place d’un des 4 systèmes techniques existants : un abri de piscine, une alarme, une couverture de sécurité (comme une bâche) ou une barrière de protection.
  • Les matériels liés au fonctionnement de la piscine : robot nettoyeur, pompeuse, appareil chauffant…
  • Les locaux techniques : abris des équipements de piscine, ou simples locaux d’accès si la piscine est couverte.

Comment votre assurance habitation prend en charge votre piscine ?

Pour être couverte, la piscine doit être déclarée à l’assureur, au moment de la souscription de l’assurance ou de l’installation de la piscine. Sans cette déclaration, en cas de sinistre, les dommages qui affecteraient votre installation ne seraient pas pris en charge.

Quels types de dégâts peuvent être indemnisés ?

Chez la majorité des assureurs, la piscine fait l’objet d’une garantie optionnelle qui répond à un besoin spécifique.

Elle s’ajoute comme une extension des garanties prévues à votre assurance, qu’elles soient :

  • Inclues dans votre contrat, comme l’incendie, les dégâts des eaux ou les tempêtes.
  • Facultatives tel le vol et vandalisme ou le bris accidentel.

Prenez garde aux événements non pris en charge par l’assureur

Outre les problèmes liés au non respect des obligations de sécurité, il existe des exclusions à la couverture de votre piscine. Une exclusion en assurance est un cas spécial où le sinistre n’est pas indemnisé par l’assureur.

Peuvent ainsi être exclues :

  • Les dégâts du fait du poids de la neige, tels que les dommages causés sur une bâche qui couvre la piscine l’hiver.
  • Certains frais suite à une réparation comme, par exemple, le nettoyage.
  • Les objets de valeur ne sont pas assurés lorsqu’ils se trouvent dans la piscine ou dans un local annexe. Un bijou aspiré dans une canalisation n’est donc pas remboursé.
  • Le matériel de piscine volé alors qu’il se trouve en extérieur.

Qu’est-ce qui peut affecter votre admissibilité à l’assurance des piscines ?

Il se peut que votre assureur ait des exigences particulières pour vous permettre de bénéficier de son assurance habitation lorsque vous possédez une piscine. Par exemple, si vous ne disposez pas d’une clôture de protection de la vie privée garantissant l’accès libre à la piscine pour le public et une utilisation non surveillée, il se peut qu’un assureur ne veuille pas vous accorder cette couverture. Sans clôture, même si le propriétaire n’est pas chez lui et qu’il y a un accident de piscine, Il peut être tenu pour responsable. C’est le cas par exemple si un enfant du voisinage se blesse dans la piscine. La responsabilité du propriétaire est tout particulièrement engagée si la piscine n’a pas été sécurisée pour empêcher le public d’y accéder sans surveillance.

 

Si un toboggan ou un plongeoir équipent votre piscine, certaines compagnies d’assurance refuseront de vous couvrir ou vous feront signer une exclusion de garantie concernant les blessures liées à ces équipements. Certains assureurs peuvent aussi vous assurer à certaines conditions. Il peut s’agir de l’installation d’une clôture, d’une bâche au-dessus de la piscine ou tout autre dispositif de sécurité qui dissuaderait des passants de vouloir en profiter. Ce sont là deux mesures de sécurité qui peuvent vous aider à obtenir une couverture et qui pourraient même faire baisser votre prime.

Conclusion

En bref, oui, l’assurance habitation peut couvrir une piscine. Cependant, toutes les compagnies ne les assurent pas ou peuvent imposer des mesures pour minimiser le risque de blessure ou noyade. D’autres ont des règles spécifiques selon que votre piscine soit creusée ou hors-sol. C’est pourquoi avant de souscrire votre assurance, faites plusieurs devis et rapprochez vous de votre conseiller en assurance. Il vous indiquera dans quelle mesure son contrat MRH vous couvre ou s’il vaut mieux contracter une assurance spécifique en sus. Un détail des garanties et des tarifs vous sera utile pour faire votre choix.

 

Dans tous les cas, pour être protégé en toutes circonstances, pensez bien à déclarer votre piscine au moment de la souscription !

 

Sur le même thème

Plus d'actualités...

Vacances : check-list des choses à faire avant le départ

25 avril 2022 - Guides assurance habitation

Que vous soyez du genre stressé à vérifier 3 fois que vous avez bien fermer le gaz avant de partir, [···]

Lire la suite >

Fin trêve hivernale

30 mars 2022 - Guides assurance habitation

La fin de la trêve hivernale signifie la reprise des expulsions. Contrairement à l’année précé [···]

Lire la suite >

Immobilier : obligations des propriétaires pour 2022

14 janvier 2022 - Guides assurance habitation

Depuis le 1er janvier 2022 les propriétaires font face à de nouvelles obligations. De la rénovation [···]

Lire la suite >