C'est la rentrée, gagnez du temps en téléchargeant votre attestation d'assurance scolaire, habitation ou auto depuis votre espace personnel.

Assurance grêle : comment bien protéger vos biens ?

Certains événements sont dépendants de nous, comme les accidents de voiture et d’autres sont complètement aléatoires. Les événements climatiques font partie de cette catégorie. C’est pour cela que des garanties existent dans vos assurances pour protéger vos biens contre les tempêtes, incendie, inondation… et la grêle.

Petit rappel de ce qu’est la grêle. On appelle grêlon la particule de glace. Son diamètre est généralement compris entre 5 et 50 mm, soit la taille d’une balle de golf. Additionné à vitesse, qui peut aller jusqu’à 193 km/h, la grêle peut engendrer d’importants dégâts sur votre habitation, votre automobile ou encore le mobilier extérieur. Selon la nature du dommage, celui-ci peut être plus ou moins onéreux, c’est pourquoi mieux vaut anticiper et bien s’assurer.

Comment protéger son véhicule de la grêle ?

Quelle couverture avec l’assurance ?

Si vous bénéficiez d’un contrat d’assurance auto avec de hauts niveaux de garantie grâce à la formule assurance tous risques, vous êtes probablement couvert. La couverture globale peut vous indemniser ou rembourser les réparations nécessaires en cas de sinistre. Il s’agit généralement de dommages causés par la grêle, qui entraînent parfois des creux dans la carrosserie, des bris de verre et même, mais c’est vraiment quand en cas de très grosse tempête de grêle, un dégât des eaux dans votre voiture.

En cas de sinistre et de demande d’indemnisation, il y a généralement toujours une franchise. Au plus votre prime est élevée et vos garanties hautes, moins votre franchise sera importante. Et inversement.

Toutefois, si vous vivez dans une région où les tempêtes de grêle sont fréquentes, vous devez vous attendre à payer votre franchise de votre poche après avoir déposé une réclamation pour dommages dus à la grêle.

L’assurance couvre la grêle, mais quelles mesures pouvez-vous prendre pour éviter les dégâts causés par la grêle ?

Femme tapant sur son ordinateur avec sur le côté Faites des économies et un bouton rouge faire un devis

Quels gestes adopter en cas de grêle ?

RegardeR la météo avant de sortir

En cas d’alerte météo, vérifiez bien le temps qu’il fait avant de prendre la route. Estimez si vous pouvez faire l’aller-retour jusqu’à votre domicile sans risque d’être pris au milieu d’une violente tempête de grêle. 

Notons que la grêle n’est pas toujours dangereuse. Une légère tempête n’est pas beaucoup plus intense qu’une forte pluie. Cependant, si une tempête se prépare, restez chez vous ou prévoyez un autre moyen de transport que votre véhicule afin de le protéger.  

ChercheR un espace couvert

La deuxième recommandation est de toujours chercher un espace couvert pour votre voiture afin de l’abriter lorsque vous ne l’utilisez pas. Si ce n’est pas possible, équipez vous d’une bâche épaisse pour courir votre véhicule. Isolez la peinture du contact direct avec la glace car la grêle, lors de sa fonte, peut laisser des tâches sur votre carrosserie. 

Si vous ne pouvez pas éviter une tempête de grêle, garez-vous jusqu’à ce que l’intensité diminue. Préférez un endroit abrité : un parking couvert, une station essence, etc. La grêle mouille la route, l’inonde parfois et peut provoquer de dangereux dérapages, parfois mortels.

Si vous n’avez pas d’espace couvert à proximité, garez-vous sur le côté d’un grand bâtiment, à l’opposé du sens du vent. Ainsi votre voiture est protégée de la grêle qui tombe dans la direction opposée.

FaiTES construire un garage

On est d’accord, c’est plus facile à dire qu’à faire et ça dépend beaucoup de votre situation financière. À noter que des solutions moins onéreuses existent comme des abris en bois.Si vous vivez en appartement et/ou en ville, pensez à la location de garage ou de place de parking dans un endroit couvert.

Mon habitation est-elle protégée par mon assurance en cas de grêle ?

La grêle, comme le vent et la neige, est comprise dans la garantie « tempête » et non « catastrophes naturelles ». De ce fait, il n’est pas nécessaire qu’un arrêté ministériel décrète l’état de catastrophe naturelle pour que vous soyez indemnisé des dommages subis.

Ce risque est couvert par le contrat d’assurance habitation multirisque (MRH). Ainsi vous serez indemnisé en cas de toit endommagé par exemple. En revanche en ce qui concerne le mobilier, tout dépend des garanties souscrites, si vous avez opter pour un remplacement à neuf ou à sa valeur actuelle. Ces informations se trouvent dans les conditions générales de votre contrat. En cas de doute, n’hésitez pas à vous adresser à votre conseiller.

Que faire contre la grêle quand je suis agriculteur ?

Le changement climatique et la variabilité croissante du climat sont devenus des questions essentielles pour la production agricole. Chaque jour, le producteur est attentif aux caprices du temps et alerte aux épisodes qui pourraient endommager sa récolte.

Souvent la météo joue un mauvais tour aux cultures. Pour protéger leurs cultures, les agriculteurs recourent parfois à des filets anti-grêle. Parfois hélas, cela ne suffit pas à empêcher le sinistre. C’est pourquoi les producteurs se tournent de plus en plus vers la couverture proposée par les assureurs en souscrivant des polices contre la grêle, le feu, le vent, le gel et l’érosion des sols.

Comparez pour économiser !

Scroll Up