Voiture endommagée par une tempête : comment être indemnisé ?

Votre voiture a été endommagée par une tempête de grêle, des vents violents, la neige ou une inondation ? Votre assurance auto possède des garanties spécifiques aux intempéries. Nos conseils pour bien déclarer votre sinistre et obtenir un remboursement rapide .

Quelles garanties protègent votre voiture ?

Catastrophe naturelle : pas toujours présente

La garantie contre les catastrophes naturelles est présente dans de nombreux contrats auto. Seules certaines formules au tiers en sont dépourvues. Pour qu’elle fonctionne, un arrêté ministériel doit être promulgué au Journal officiel. Un acte qui prend souvent du temps et qui peut même ne jamais intervenir. Cette protection n’est pas toujours suffisante, surtout si la tempête de neige, de grêle ou les vents ont été modérés et que peu de personnes ont été touchées . Pour être certain que vos dégâts soient pris en charge, souscrivez d’autres garanties plus stables.

Tempête, événements climatiques : une protection large mais sous conditions

La garantie tempête peut aussi être appelée événements climatiques ou assurance grêle . En général, elle prend en charge les dégâts sur votre voiture après des événements de causes naturelles comme : les vents violents, un ouragan, une tempête de grêle ou de neige. Pour qu’un événement corresponde à la définition de tempête en assurance, il doit remplir quelques conditions :
  • Cette garantie doit être présente dans votre formule. C’est rarement le cas si vous êtes au tiers, presque toujours si vous avez choisi un tiers plus, médian ou maxi ou une protection tous risques.
  • La tempête doit parfois avoir touché un périmètre conséquent . Par exemple, de nombreux véhicules ou habitations de bonne construction ont été endommagés dans un rayon de 5km autour de vous.
  • Souvent, votre assureur exige que les vents aient soufflé à plus de 100 km/heure .
  • Parfois, les dégâts ne sont pas remboursés si vous étiez au volant au plus fort de la tempête . En effet, votre assureur considère que vous avez été imprudent et qu’il n’a pas à l’assumer.
Bris de glace : une garantie plus souple pour les dégâts moins importantsLa garantie bris de glace peut intervenir dans plusieurs cas :
  • Si vous n’avez pas de garantie spécifique ou événements climatiques .
  • Si votre assureur refuse de vous prendre en charge parce que les vents ou les chutes de neige ou de grêle n’étaient pas assez violents et trop localisés.
  • Si seules les vitres de votre voiture ont été touchées, par la grêle par exemple.
  • Attention, avec cette garantie seuls vos vitres, phares avant et pare-brise sont en général indemnisés.

Tous risques : toujours couvert

Aucune des garanties précédent ne peut vous dédommager ? La couverture tous risques est la plus appropriée . Grâce à elle, vous recevrez une indemnisation en cas de catastrophe naturelle et vous serez protégé là où les autres garanties ne peuvent pas intervenir. Par exemple, un arbre qui tombe sur votre voiture sans calamité naturelle ou un lac qui déborde sans catastrophe naturelle.

Comment être bien indemnisé?

La déclaration de sinistre à votre assureur

Votre démarche est assez similaire à celle des autres sinistres . Selon la garantie que vous utilisez vous avez plus ou moins de temps pour avertir votre assureur :
  • Pour la déclaration de catastrophe naturelle, vous avez 10 jours à compter de la publication de l’arrêté qui la reconnaît au Journal officiel . Toutefois, nous vous conseillons de ne pas attendre ce délai et d’utiliser une autre garantie.
  • Pour la tempête, les événements climatiques, la grêle ou le bris de glace, vous avez 5 jours à partir de l’événement . Pour prouver l’ampleur de la tourmente, joignez à votre déclaration des articles de presse et des témoignages. Certains assureurs exigent aussi un certificat d’intempérie. délivré par Météo France. Il coûte autour de 70 euros et ne sont pas remboursés par votre assureur.
Téléchargez votre lettre de déclaration de sinistre type et envoyez-la à votre assureur :
cliquez ici.

Combien allez-vous toucher ?

La somme que vous recevez dépend de l’ampleur des dégâts mais aussi de vos garanties prévues au contrat. Selon la garantie choisie, la somme qui vous reste à débourser diffère :
  • En général, la franchise pour le bris de glace est plus basse que celle des autres dommages. La somme qui reste à votre charge après réparations est donc moindre.
  • Pour la catastrophe naturelle, c’est une franchise légale de 380 euros.
  • Celle des garanties tempête et événements climatiques est souvent calquée sur la catastrophe naturelle.

Consultez aussi nos conseils sur l’indemnisation en cas de sinistre.

Besoin d’une assurance auto protectrice contre les tempêtes ?

Comparez pour économiser !

Nos 346 avis clients Acommeassure.com nous donnent une note de 4.4 /5
Scroll Up