Quelle contraception pour quel remboursement

Avoir une vie sexuelle active signifie prendre des précautions si l’on veut éviter une grossesse non désirée. Homme ou femme, ça n’est pas toujours facile de choisir un moyen de contraception. Pour vous aiguiller dans votre choix, on fait le point sur les moyens à votre disposition et leur remboursement par votre mutuelle.


Ce que l’Assurance Maladie prend en charge

POUR ELLE

L’ensemble de ces contraceptifs est remboursé à hauteur de 65% du prix d’achat par la Sécurité sociale :

  • La pilule contraceptive. Il s’agit de comprimé à ingérer selon un calendrier précis. La Sécurité sociale la distingue sous plusieurs catégories : 1ère, 2ème, 3ème et 4ème génération. Il s’agit du moyen de contraception le plus répandu en France.
  • L’implant contraceptif. Présenté sous la forme d’un petit bâtonné de 2mm de diamètre et long de 4cm, il est mis en place dans le bras. Il diffuse des hormones progestatives directement dans le sang et suspend l’ovulation pendant 3 ans.
  • Le stérilet ou Dispositif intra-utérin (DIU). Hormonal ou en cuivre, le stérilet se présente sous la forme d’un T et se place au niveau de l’utérus. Selon les modèles, sa durée de vie va de 3 à 10 ans. Il offre une alternative à l’oubli de la pilule que connaisse certaines femmes.
  • Le diaphragme contraceptif.  Il s’agit d’une coupelle en silicone qui couvre le col de l’utérus et qui bloque l’entrée des spermatozoïdes. Le diaphragme doit toujours être utilisé lors de chaque rapport sexuel conjointement avec un gel contraceptif ou un spermicide en gel à l’intérieur du diaphragme, pour être efficace.
  • La contraception d’urgence homonale. Appelé aussi « pilule du lendemain », elle est délivrée en pharmacie sans prescription médicale. Gratuite pour les mineures, elle est remboursée pour les majeures à 65% par la Securité sociale sur présentation d’une prescription médicale. Attention, ce dispositif doit demeurer exceptionnel et ne remplace par un moyen de contraception régulier.

Pour vous orienter dans le choix d’un contraceptif, parlez-en à votre gynécologue. En fonction de votre vie sexuelle, vos caractéristiques physiques (âge, poids, fumeuse) et vos souhaits il pourra vous guider.

Le remboursement de votre contraceptif peut aussi vous aider dans votre prise de décision. Attention cependant, l’Assurance maladie dérembourse certains de ces contraceptifs et surtout les pilules dites de 3e et 4e générations. Le tableau, ci-dessous, vous donne la liste de celles qui sont prises en charge depuis le 31 mars 2013. Vous ne retrouvez pas le nom de votre pilule? Son appellation peut être différente si c’est un médicament générique. Renseignez-vous auprès de votre médecin ou de votre pharmacien.

Pilule de 1ère génération
Triella
Pilules de 2e génération
Adépal, Amarance, Daily, Evanecia, Leeloo, Lovavulo, Ludéal, Minidril, Optidril, Optilova, Pacilia, Stédiril, Trinordiol, Zikiale
Pilules de 3e génération
Carlin, Désobel, Efezial, Varnoline Continu
Tableau de remboursement de la pilule contraceptive

POUR LUI

La vasectomie est remboursée à 80%. Deux marques de préservatif masculin en latex sont remboursées à hauteur de 60% du prix d’achat sur ordonnance d’une médecin ou d’une sage-femme : « Eden » et « Sortez couverts !».

En revanche, la méthode du retrait avant l’éjaculation est fortement déconseillée. Le liquide pré-séminale comporte des spermatozoïdes en quantité suffisante pour féconder l’ovocyte.

Pour la contraception thermale ou hormonale, tournez-vous vers votre complémentaire santé.

Ce que l’Assurance Maladie ne prend pas en charge

Vous préférez utiliser un préservatif féminin ? Il est à vos frais. Tout comme le patch contraceptif, l’anneau ou les spermicides. Ils sont disponibles en pharmacie. La cape-cervicale et l’anneau vaginal sont délivrés sur ordonnance de votre médecin ou d’une une sage-femme.

Moyen de contraceptionPrix
Patch contraceptif15 € / mois
Anneau vaginal16 € / mois
Cape cervicale5 € / mois
Préservatifs masculins (hors Eden et « Sortez couverts! »)0,56 € le préservatif
Préservatif féminin8,70 € la boîte de 3
Spermicide7 à 19 € le tube
Pilules non rembourséesEntre 1,88 et 14 € / mois

La contraception gratuite pour les mineures de 15 ans et plus

Vous êtes une jeune fille entre 15 et 18 ans ? Depuis 2020 vous bénéficiez de consultations médicales et d’examens biologiques, liés à la prescription d’une contraception, gratuits. La délivrance d’un contraceptif prescrit par un médecin ou une sage-femme est elle aussi gratuite. Vous souhaitez que cela reste secret ? Signalez-le et rien n’apparaîtra sur le relevé de remboursement reçu par vos parents. Il en va du respect du secret médical.

Le planning familial peut vous aider dans ces démarches.

Mutuelle : trouvez la bonne formule

Un bon niveau de remboursement en pharmacie

Vous utilisez un moyen de contraception pris en charge par la Sécurité sociale ? La plupart des mutuelles classe la contraception dans la catégorie des médicaments. Une mutuelle qui rembourse 100% de la Base de remboursement de la Sécurité sociale (BRSS) est amplement suffisante. Avec ce niveau, vous n’avez plus aucun reste à charge. Vous payez seulement une franchise médicale de 50 centimes par boîte.

Un forfait complémentaire pour la contraception non remboursée

Votre contraception est à vos frais? Des mutuelles proposent des forfaits annuels pour vos besoins. Selon les complémentaires santé, le système n’est pas le même :

  • Pour certaines, le remboursement de la contraception est inclus dans votre formule de départ. Elle est souvent comprise dans l’automédication ou la pharmacie non remboursée. Ainsi, la somme prévue par votre mutuelle peut aussi servir à vos achats de sirop pour la toux, de pastilles pour la gorge… Ces offres sont souvent très couvrantes pour les autres soins : vos lunettes, vos dents ou vos séjours à l’hôpital.
  • D’autres proposent des options pour l’automédication et la contraception. Moyennant quelques euros vous disposez d’un forfait annuel. Vous l’utilisez comme vous le souhaitez. Optez pour une somme confortable si votre consommation est importante et que vous achetez d’autres médicaments : au moins 60 ou 70 euros par an.

Message préventif :

  • Seul le préservatif est un moyen de contraception qui vous protège des maladies et infections sexuellement transmissibles.
  • En cas d’effets secondaires dus à votre moyen de contraception (saignements, acné, prise de poids…), parlez-en à votre médecin.

Besoin d’une mutuelle qui rembourse la contraception ? N’hésitez pas à nous contacter au 02.30.06.00.60 !

Femme tapant sur son ordinateur avec sur le côté Faites des économies et un bouton rouge faire un devis

Comparez pour économiser !

Scroll Up