Mutuelle santé étudiante : comment faire le bon choix ?

Votre inscription aux études supérieures s’accompagne souvent de nouvelles démarches administratives à réaliser. Parmi elles, la souscription à une mutuelle étudiante. Entre les remboursements de la Sécurité sociale et de cette mutuelle et les soins qu’elles couvrent, il n’est pas toujours simple de s’y retrouver. On fait donc le point avec vous.


Mutuelle pour étudiant

La Sécurité sociale étudiante : c’est obligatoire

Les mutuelles santé étudiantes gèrent la Sécurité sociale étudiante, obligatoire. Lorsque vous obtenez le statut d’étudiant, ce n’est plus l’Assurance maladie qui rembourse vos dépenses de santé, mais l’organisme auquel vous adhérez à la rentrée.

Êtes-vous concerné par la Sécurité sociale étudiante ?

Vous êtes obligatoirement affilié à la Sécurité sociale étudiante si :

  • Vous êtes étudiant de l’enseignement supérieur : université, classes prépa, BTS, DUT…
  • Vous avez entre 16 et 28 ans.
    Selon le régime de Sécurité sociale de vos parents, les critères d’âge diffèrent. Si vos parents relèvent du régime social des indépendants, vous restez affilié à ce régime jusqu’à vos 18 ans, même si vous êtes étudiant avant. Certains régimes comme celui de la Marine vous couvrent jusqu’à vos 20 ans.
  • Vous n’êtes pas salarié.
    Vous basculez sous le régime de votre employeur si votre contrat de travail couvre la totalité de l’année scolaire pour au moins 60 heures par mois ou 120 heures par trimestre. Si vous travaillez seulement quelques heures ou de manière irrégulière, vous restez affilié au régime étudiant.

Vous bénéficiez de la Sécurité sociale étudiante pendant la durée de vos études, du 1er octobre au 30 septembre. La dernière année, votre protection est prolongée jusqu’au 31 décembre si besoin.

Quand et comment choisir votre mutuelle étudiante ?

Vous choisissez votre organisme mutualiste lors de votre première inscription dans le supérieur, au moment de l’inscription administrative.

Vous avez le choix entre 2 organismes de gestion :

  • La LMDE (La Mutuelle des Etudiants), la mutuelle nationale
  • Une mutuelle propre à votre région : MEP, MGEL SMEBA, SMECO, SMENO, SMEREP, SMERAG, SMEREB, SMERRA, Vittavi.

Quel est le prix de la Sécurité sociale étudiante ?

Pour l’année 2016-2017, la cotisation à la Sécurité sociale étudiante est fixée à 215 euros. Vous la réglez en même temps que les frais d’inscription universitaires ou scolaires.

Si vous avez moins de 20 ans ou bénéficiez d’une bourse, vous êtes exonéré de ce montant.

Quels SONT LES remboursements de la Sécurité sociale ?

Le régime de la Sécurité sociale étudiante obligatoire, fonctionne de la même manière que la Caisse de Sécurité sociale de vos parents : elle vous rembourse une partie de vos dépenses de santé, calculée sur la base de remboursement de la sécurité sociale (BRSS). Par exemple, une consultation facturée 23 € par le médecin généraliste vous sera remboursée 15,10 € par la LMDE ou la mutuelle régionale choisie.

Cela dit, armez-vous de patience ! Les mutuelles étudiantes ont de nombreux problèmes de gestion, dûs notamment à leur petite taille et à leurs faibles revenus. Les cartes vitales se font souvent attendre plusieurs mois et les retards de remboursements sont fréquents. L’association de défense des consommateurs UFC-Que choisir a mis en évidence qu’un appel sur 14 au centre de gestion de la LMDE aboutit (étude 2012).

Votre complémentaire santé : vous avez le choix

Une complémentaire santé complète les remboursements de la Sécurité sociale pour limiter vos dépenses de santé. Pour les étudiants comme pour tous les assurés, elle est facultative, mais généralement conseillée.

Soyez couverts pour le minimum : les avantages de la complémentaire santé

Vous êtes jeune et en bonne santé ? Il est tout de même prudent de prendre une mutuelle pour les risques les plus graves. Une journée d’hospitalisation coûte environ 700 euros, une journée de réanimation est de l’ordre de 4000 euros. On vous conseille donc de choisir une mutuelle qui rembourse au moins ce poste de dépense.

Choisissez une formule hospitalisation seule

Pour les jeunes et les petits budgets, les mutuelles ont conçu des formules qui couvrent efficacement l’hospitalisation seule. Elles vous proposent des remboursements élevés pour votre forfait journalier, vos frais de confort ou votre chambre particulière. En contrepartie, votre complémentaire santé ne vous verse presque rien pour vos autres soins : rendez-vous chez le généraliste, le dentiste, les lunettes…

Soyez attentif au délai de carence

Les formules hospitalisation seule sont très économiques. Mais vérifiez quand même que votre mutuelle peut vous rembourser peu de temps après votre souscription. Certaines appliquent ainsi des délais de carence. Elles vous prennent en charge 3, 6 mois voire un an après votre adhésion. C’est surtout valable pour les soins onéreux.

Lunettes et soins dentaires : ne payez pas inutilement

Vos visites chez le dentiste se limitent à un examen de contrôle annuel et vous n’allez jamais chez l’opticien ? Dans votre cas une mutuelle qui rembourse bien l’optique et le dentaire est inutile. En revanche, si vous avez besoin de lunettes ou de prothèses dentaires, vos frais sont assez mal pris en charge par l’Assurance maladie. Le choix d’une bonne mutuelle est alors indispensable.

Quelle mutuelle complémentaire étudiante choisir ?

Les mutuelles étudiantes commercialisent des complémentaires santé et autres assurances pour étudiants. Mais votre choix ne se limite pas à ces offres. Pour améliorer votre couverture santé grâce à une complémentaire étudiante, vous pouvez adhérer à différentes mutuelles :

  • Les mutuelles étudiantes
    La LMDE et les mutuelles du réseau SMER proposent des mutuelles santé à partir de 75 euros par an, avec généralement des petits plus intéressants pour les étudiants : prise en charge de la contraception et des tests de grossesse, couverture pendant les stages à l’étranger pour les formules les plus couvrantes.
    Cependant, les tarifs sont plutôt élevés au regard des garanties proposées, qui ne dépassent généralement pas le 100% BRSS.
  • La mutuelle de vos parents
    La mutuelle de vos parents peut parfois vous couvrir jusqu’à 25 ans. C’est une bonne solution qui vous permet généralement d’économiser quelques dizaines d’euros par an.
    Attention, toutes les mutuelles ne le permettent pas : certaines ne couvrent pas les enfants majeurs ou les enfants étudiants. Si les besoins de vos parents et les vôtres sont très différents (par exemple, ils ont des lunettes et pas vous), il est souvent plus intéressant de choisir 2 mutuelles distinctes.
  • Votre propre mutuelle santé
    Les assureurs sont nombreux à vous proposer des contrats de mutuelle santé conçus pour vos besoins spécifiques. Les garanties sont plus généreuses et modulables que dans les offres des mutuelles étudiantes (LMDE, SMEREP etc.). Elles offrent généralement une qualité de service bien meilleure et des remboursements plus rapides.

Comparatifs et devis mutuelles étudiantes

En fonction de vos besoins, et pour trouver la complémentaire santé la mieux adaptée, à votre situation, comparez. Des simulations d’offres en ligne vous permettent simplement et rapidement de confronter les offres de plusieurs assureurs et leurs tarifs. Vous pouvez ainsi trouver des complémentaires santé pas chères et spécialisées.

🆕 Depuis la rentrée 2019, le système de mutuelle étudiante a été simplifié.

Besoin d’une complémentaire santé qui prend soin des étudiants ?

Références :

Comparez pour économiser !

Scroll Up