Expatration etranger

Assurance Auto Expatriation

Vous partez prochainement à l’étranger pour plusieurs mois ou plusieurs années ? Faut-il vraiment résilier votre assurance auto dans le cas d’une expatriation ? Que devient votre bonus-malus de retour en France ? AcommeAssure vous explique ce qu’il faut savoir sur l’assurance auto dans le cadre de l’expatriation.

Vous êtes expatrié depuis moins de 3 ans

Que devient votre bonus-malus en cas de non-assurance ?

Si vous partez à l’étranger pendant une période de moins de 3 ans, vous retrouverez à votre retour le même coefficient réduction-majoration qu’avant votre départ (article A121-1 du code des assurances). Vous gardez ainsi les avantages de votre bonus-malus en votre absence, même si vous n’êtes plus assuré pendant cette période.

Vous êtes assuré à l’étranger

Vous avez été assuré pour un véhicule dans votre pays d’expatriation et vous avez bien conduit pendant cette période? Sachez que certains assureurs acceptent d’en tenir compte dans le calcul de votre tarif, si vous pouvez leur fournir un Relevé d’Information de votre assurance à l’étranger (liste de vos antécédents ou attestation de non-sinistralité). Ce n’est cependant pas une obligation pour l’assureur.

Vous êtes expatrié depuis plus de 3 ans

Vous perdez votre bonus

Le code des assurances indique que si vous n’êtes pas assuré pendant plus de 36 mois sur un contrat d’assurance auto, vous perdez l’intégralité de votre bonus. Aux yeux des assureurs, vous redevenez un conducteur novice. Vous risquez alors de payer une surprime liée à votre statut de “jeune conducteur” à votre retour. Si vous avez été assuré à l’étranger, certains assureurs auto peuvent accepter d’analyser votre Relevé d’Informations de l’étranger pour vous permettre de bénéficier d’antécédents d’assurance. Ainsi, vous ne payerez pas la surprime “jeune conducteur”. Si vous ne pouvez pas obtenir un relevé de sinistralité de votre séjour à l’étranger, gardez tout de même vos factures d’assurance auto qui prouvent que vous avez été assuré au cours de ces 3 dernières années. Certains assureurs pourraient éventuellement les prendre en compte.

Une solution alternative

Avant de partir pour l’étranger, vous pouvez aussi vous faire inscrire comme conducteur occasionnel (co-conducteur) sur le contrat d’assurance auto d’un proche. Vous pourrez ainsi bénéficier d’un Relevé d’Information à votre retour justifiant d’antécédents d’assurance. Votre tarif d’assurance à votre retour ne sera alors pas impacté par une éventuelle surprime d’assurance.

Comparez pour économiser !

Scroll Up