Caméra embarquée et assurance auto

Encore appelée caméra embarquée ou dashcam, ce dispositif est installé à sur le pare-brise d’un véhicule. Elle filme des séquences vidéos dont l’angle de prise de vue correspond au champ de vision du conducteur.

Les dashcam augmentent la sécurité routière

Ces vidéos peuvent ensuite servir à prouver la bonne foi des conducteurs en cas d’accident responsable ou non responsable. Ce qui explique que ce dispositif soit de plus en plus plébiscité par les assureurs.

Convaincus par ce dispositif, AcommeAssure.com a noué un partenariat avec Nextbase, le leader européen des caméras de bord embarquées.

Grâce à lui, chaque nouvel assuré souscrivant un contrat d’assurance auto ONYX ou PHENIX qui équipe son véhicule d’une caméra de bord Serie 2 de Nextbase achetée chez Norauto, bénéficie d’une remise de 15% sur son assurance auto.

Ainsi vous optimisez votre chance d’avoir l’assurance auto la moins chère pour votre profil.

Cette offre promotionnelle est valable jusqu’au 30 avril 2020.

Bannière Offre Norauto Dashcam

Comment fonctionne une dashcam ?

Le fonctionnement d’une caméra embarquée est très simple.

Placée à côté ou sous le rétroviseur intérieur de votre véhicule, elle filme en continu des séquences de vidéos dont les durées sont réglables en fonction des modèles. L’enregistrement débute automatiquement lors du démarrage du véhicule. Aucune intervention d’un garagiste est nécessaire.

Ensuite, la caméra filme tous les événements se déroulant tout au long des parcours. Les vidéos s’effacent au fur et à mesure pour préserver l’espace de stockage et votre vie privée. L’ensemble de vos déplacements reste confidentiel.

En cas d’évènement anormal subi par le véhicule (chocs ou décélération subite ou autre), la vidéo enregistrée ne s’auto-efface pas. La suppression s’effectue manuellement. Ce mode de fonctionnement facilite la récupération de la vidéo par le conducteur.

En cas de besoin, l’automobiliste peut aussi sauvegarder manuellement une vidéo spécifique même s’il n’a pas été victime d’un événement en particulier ou s’il a juste été témoin d’un accident dans lequel il n’est pas impliqué personnellement.

Pourquoi installer une caméra embarquée dans votre voiture ? 

Premier effet positif des caméras embarquées ? Elle vous permet de vous améliorer en tant que conducteur. Grâce aux vidéos de vos trajets, vous pouvez identifier vos points forts et les points de progrès de votre conduite.

Parfois, en cas de litige, il s’avère souvent difficile de prouver que vous n’êtes pas responsable des faits.

La preuve par image permet de prouver de manière irréfutable ce qui s’est réellement passé. En effet, les fichiers vidéos sont encodés de manière sécurisée. Toute modification d’une vidéo est donc détectable.

Peu importe la situation : délit de fuite, automobiliste qui effectue un faux témoignage, tentative de falsification du constat … la caméra de bord enregistre tout ce qui se passe en toute impartialité.

Résultat ? Si vous êtes victime d’un accident, vous êtes en mesure d’apporter la preuve que vous n’êtes pas impliqué à votre assureur. L’indemnisation ne pourra alors qu’être juste.

En effet, en France, les vidéos tournées par une caméra embarquée peuvent être recevables comme preuve. Par conséquent, ces dispositifs s’avèrent très utiles si vous êtes victime d’un accident ou trop choqué pour vous en rappeler les circonstances exactes.

Dans le cas d’un délit de fuite, la vidéo peut même vous aider retrouver l’auteur de l’accident.

Autre avantage : c’est un excellent moyen de dissuasion face à une partie adverse tentée de falsifier le constat amiable ou d’effectuer un faux témoignage pour éviter d’endosser la responsabilité de l’accident. En cas de contestation, montrer la vidéo au conducteur responsable suffit généralement à lui remettre « les idées en place ».

Caméra de bord et assurance auto ?

Comme les images filmées par les caméras embarquées sont géolocalisées et datées, elles peuvent donc être acceptées par les assureurs.

Cependant, elles n’ont ni moins ni plus de valeur que les autres éléments fournis par les automobilistes impliqués dans l’accident ou les témoins de la scène. Ainsi, votre assureur peut décider de se baser uniquement sur les autres preuves que vous aurez fournies : constat de police et/ou amiable, témoignages directs, photos prises avec des smartphones sur le lieu du sinistre…

Caméra de bord : que dit la loi ?

Les caméras embarquées s’avèrent très utiles si vous êtes victime d’un accident et que vous êtes trop choqué pour vous en rappeler les circonstances exactes ou noter le numéro du conducteur en cas de délit de fuite. Elles sont parfaitement légales en France où quiconque peut filmer ou photographier sur la voie publique.

Seule obligation : utiliser ces images dans le respect de la réglementation de la loi sur la protection de la vie privée.

Tout ce qui relève de la vie privée ne peut faire l’objet d’enregistrement ou de diffusion sans l’accord explicite des personnes figurant sur l’enregistrement. 

Ainsi, l’ article 226-1 du Code Pénal stipule que les dashcams ne portent pas atteinte à la vie privée comme peuvent le faire un dispositif de vidéosurveillance.

En effet, les vidéos sont captées depuis un lieu privé alors que les vidéos des dashcam sont enregistrées sur l’espace public.

La loi fait donc une distinction entre des vidéos enregistrées sur la voie publique depuis un lieu privé (par une dashcam), et des enregistrements vidéos de la voie publique ou d’un lieu privé (commerce) effectués depuis la voie publique (vidéosurveillance). 

Comment utiliser les images ?

En cas d’accident, vous êtes considéré comme responsable du traitement des images. Vous avez donc obligation d’informer l’autre partie de l’existence de celles-ci et de les lui communiquer le plus vite possible.

En l’absence de communication immédiate à l’autre partie, vous pourriez être suspecté d’avoir manipulé les images et les voir rejetées comme éléments de preuve.

Comment les diffuser ?

Si vous souhaitez les diffuser publiquement, vous devrez obligatoirement masquer les personnes ou numéros de plaques d’immatriculation présentes sur les enregistrements.

Dans le cas contraire, vous pourriez être poursuivi pour atteinte à la vie privée.

⚠️ Attention si vous partez en vacances à l’étranger.

Même si la plupart des pays européens acceptent les dashcams, ce n’est pas le cas de tous.

L’Autriche, la Grèce, le Portugal ou le Luxembourg sont plus réticents. Au nom du principe de précaution sur la protection de la vie privée, ils vont interdire l’utilisation ou vous obliger à demander l’autorisation auprès de leur équivalent de la CNIL.

Pour en savoir plus, appelez-nous ou effectuez un devis d’assurance auto en ligne.

Comparez pour économiser !

Scroll Up