Menu
Aide

Tout savoir sur l’éthylotest anti-démarrage (EAD)

Abrégé AED, un éthylotest anti-démarrage est un petit appareil installé dans le véhicule et relié au démarreur.

Devis assurance auto

En 2017, 1 035 personnes ont perdu la vie dans un accident de la route impliquant un conducteur au-dessus des seuils autorisés d’alcoolémie. L’éthylotest anti-démarrage est l’un des leviers utilisé pour limiter le nombre d’automobilistes alcoolisés sur les routes et diminuer ainsi le nombre d’accidents de la circulation. 

 

Qu’est ce que l’éthylotest anti-démarrage (EAD)

Conduire en état d’ivresse est dangereux pour soi-même et pour les autres usagers de la route. C’est pourquoi, prendre le volant avec un taux d’alcool qui dépasse 0,5 gramme par litre de sang est prohibé par la loi.

Depuis le 18 septembre 2018, un décret a été mis sur pied pour contraindre les automobilistes qui ont pour habitude de conduire avec une alcoolémie délictuelle à utiliser un éthylotest antidémarrage. Il mesure le taux d’alcool dans l’air expiré par le chauffeur qui souhaite conduire le véhicule. Le dispositif l’empêche de démarrer si le taux d’alcoolémie enregistré est supérieur ou égal à 0,5 gramme d’alcool par litre de sang.

L’AED enregistre les données telles que le nombre de fois que le conducteur a soufflé, le taux d’alcoolémie, les dates et heures auxquelles le conducteur a pris le volant.

 

L’outil est utilisé depuis plusieurs années au Canada, aux États-Unis, en Autriche, en Hollande, en Suède et en Finlande. C’est tout récemment,  en septembre 2018, qu’il a été testé dans 7 départements de la France, à savoir la Drôme, le Finistère, la Réunion, Loiret, Manche, Vendée et le Nord. En France, un EAD homologué doit être installé sur tous les véhicules de transport en commun.

 

Pourquoi équiper son véhicule d’un EAD ?

Chacun peut équiper volontairement son véhicule de cet dispositif. Cependant, certains en ont l’obligation. Il s’agit de personnes souffrant d’un alcoolisme constaté et confirmée par un médecin ainsi que d’individus contraints par la justice ou l’Administration préfectorale pour avoir commis les délits et infractions suivants :

  • Infraction de conduite en état alcoolique ;
  • Délit de conduite en état d’ébriété notoire ;
  • Refus d’obtempérer lors d’un contrôle de l’état alcoolique ;
  • Récidive de conduite sous l’emprise de l’alcool ou de substances hallucinogènes ou drogues ;
  • Meurtre ou blessures involontaires, provoquées par la conduite sous l’emprise de l’alcool ;
  • Répétition de refus de se soumettre aux contrôles d’alcoolémie ou aux dépistages de stupéfiants.

 

Suite à la décision du juge, le greffier chargé de l’exécution de la décision délivre au conducteur fautif un certificat, en échange de son permis de conduire. Ce certificat mentionne clairement que l’individu peut conduire à condition que le véhicule soit équipé d’un EAD.

En cas de non-respect de cette décision, le conducteur peut écoper de 2 ans de prison avec une amende de 4 500 euros et une annulation du permis de conduire pendant 3 ans maximum ou jusqu’à 5 ans d’interdiction de conduire. À défaut l’automobiliste peut écoper d’une peine de travail d’intérêt général. Si le conducteur multiplie les délits, il risque la confiscation de son véhicule. Et s’il truque l’EAD, il encourt une amende pouvant s’élever à 1 500 euros. Cette sanction est également valable pour une personne qui utilise l’EAD à la place du chauffeur.

 

Comment utiliser un éthylotest anti-démarrage ?

Deux souffles sont nécessaires. Le 1er, permet le démarrage du véhicule si le conducteur respecte la limitation de 0,1 mg /l pour les conducteurs novices ou 0,25 mg /l d’air expiré. Un 2nd souffle survient de manière aléatoire entre 5 et 30 min après le démarrage du véhicule. L’objectif est de s’assurer que le conducteur n’est pas dans une phase d’alcoolisation ascendante ou qu’un tiers n’a pas soufflé à sa place lors du 1er test.

 

Acheter ou louer un EAD ?

L’EAD est un dispositif homologué. Il doit être mis en place dans le véhicule par un installateur agréé par la préfecture. De plus, sa vérification doit être réalisée annuellement dans un établissement agréé. Dans le cas contraire, l’EAD empêchera le démarrage du véhicule.

L’installation et les frais de fonctionnement de l’EAD sont à la charge du conducteur. À noter que le dispositif est disponible à la location, pour 100€/mois, ou à l’achat, environ 1300€.

 

Sur le même thème
Dans l'actualité

Assurance auto jeune conducteur : quelles astuces pour payer moins cher ?

20 avril 2022 - Assurance Auto

Le permis, l’achat de la 1ère voiture puis l’assurance…. être jeune conducteur représente un budget [···]

Lire la suite >

De nouveaux boîtiers pour limiter la vitesse des voitures

25 novembre 2021 - Assurance Auto

Le 17 novembre dernier, une nouvelle directive européenne a été adoptée : à partir de juillet 2022, [···]

Lire la suite >

Restriction de certains contrôles routiers sur les applications

5 novembre 2021 - Assurance Auto

Le 1er novembre dernier, une série de mesures est entrée en vigueur. Parmi elles, l’obligation d’équ [···]

Lire la suite >