Menu
Aide

Assurance crédit : fonctionnement

Faire une simulation

La souscription d’une assurance emprunteur est indispensable pour pouvoir contracter un prêt immobilier après d’un établissement de crédit. Cette assurance est un gage de sécurité en cas de décès, d’invalidité ou de perte d’emploi. On vous dit tout sur cette assurance : définition, garanties…

Qu’est ce que l’assurance emprunteur ?

Encore appelée assurance crédit, cette couverture permet de garantir votre emprunt auprès de la banque. C’est une sécurité pour vous et votre famille ainsi que pour votre banquier si un incident survenait et vous n’étiez plus en capacité de rembourser votre prêt. En effet, si vous n’êtes plus en capacité de rembourser vos mensualités de crédit pour cause de décès, d’invalidité ou de perte d’emploi, c’est l’assurance qui rembourse l’établissement de crédit.

L’assurance emprunteur n’est légalement pas obligatoire, mais aucun établissement de crédit acceptera de vous accorder un prêt sans elle, à moins d’avoir patrimoine important et de le mettre en garantie.

Le contrat prend fin au remboursement de la dernière échéance ou au décès de l’assuré.

Assurance crédit : grâce à elle, vivez l’esprit serein.

Les garanties de l’assurance de prêt

Cette assurance vous couvre, vous et votre famille, en cas de décès, de perte d’autonomie (impossibilité d’accomplir les actes de la vie quotidienne sans l’assistance d’une tierce personne), d’invalidité et d’incapacité temporaire de travail.

La garantie décès

L’assurance emprunteur comprend toujours une garantie décès.

En cas de décès de l’assuré, la garantie permet le versement à la banque du capital restant du au jour du décès. Les ayants droit de la personne décédée n’ont alors aucune obligation de remboursement vis à vis de la banque. De plus, le bien immobilier est inclus dans la succession.

Attention aux exclusions de garantie comme le suicide ou la pratique de sports extrêmes.

La garantie invalidité

L’extension de garantie invalidité concerne l’invalidité fonctionnelle, l’inaptitude à exercer une activité professionnelle ou la perte totale et irréversible d’autonomie.

Avec cette garantie l’assureur prend en charge les mensualités, soit partiellement, soit dans leur totalité, selon les dispositions du contrat d’assurance emprunteur. En cas d’incapacité partielle, la prise en charge des mensualités dépendra :

  • Du degré d’invalidité
  • De l’étendue de la garantie
  • De l’âge limite de prise en charge des mensualités de prêt

Le plus souvent, l’assureur rembourse le capital en cas de perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA).

La garantie perte d’emploi

Cette garantie couvre le risque de licenciement et prévoit le remboursement des échéances du prêt immobilier. Les conditions de cette prise en charge varient d’un contrat à l’autre. Consultez votre conseiller pour en savoir plus.

Auprès de qui souscrire une assurance crédit ?

La majorité des emprunteurs souscrivent leur assurance de prêt immobilier proposée par la banque, cependant rien de les y oblige. En effet, depuis l’entrée en vigueur de la Loi Lagarde en 2010, il est possible de recourir à la délégation d’assurance. Cela permet de choisir une assurance emprunteur auprès d’un établissement tiers, une compagnie d’assurance par exemple.

Cette disposition permet de faire jouer la concurrence entre les différents établissements et de pouvoir réaliser des économies sur le coût de votre crédit immobilier.

Assurance crédit : comment est fixé le tarif ?

Le calcul du prix de l’assurance emprunteur repose sur 4 critères de tarification :

  • Le risque médical que vous représentez. Ce risque est mesuré en fonction de votre âge, de votre hygiène de vie et des informations qui seront ressorties du questionnaire médical rempli ;
  • Le risque professionnel en fonction de l’emploi exercé, comme pompier par exemple ;
  • Le mode de vie que vous avez, comme la pratique des sports extrêmes par exemple ;
  • Le montant que vous empruntez.

Si vous optez pour une délégation d’assurance, la cotisation diminuera progressivement car elle se base sur le capital restant dû.

L’assurance emprunteur peut représenter entre 5 et 30% du montant global de votre prêt immobilier. Ça n’est donc pas un aspect à négliger et il est nécessaire de l’inclure à votre plan de financement.

Notre conseil : comparez plusieurs devis pour trouver la meilleure offre !

Sur le même thème

Nous n'avons pas encore publié d'articles sur le même sujet.
Peut-être bientôt !

Plus d'actualités...

Record : l’assurance de prêt atteint 40% du coût du crédit

3 août 2015 - Emprunteur

AcommeAssure publie son baromètre 2015 du coût de l’assurance emprunteur. Avec un taux de crédit imm [···]

Lire la suite >