Menu
Recherche
Aide

Assurance credit : comparez pour économiser

Sans assurance emprunteur, impossible d’obtenir un prêt immobilier. Utilisez notre comparateur en ligne pour trouver le meilleur contrat.

Estimation gratuite

La contraction d’un prêt immobilier oblige la souscription d’une assurance emprunteur. Mais à quoi sert-elle et combien vous coûte-t-elle ? On vous répond !

Qu’est ce que l’assurance emprunteur ?

L’assurance emprunteur est obligatoire lors de la contraction d’un prêt immobilier. Elle vous couvre dans certaines situations qui vous empêcheraient d’honorer le remboursement de votre emprunt. Ainsi l’assurance crédit vous protège ainsi que la banque ; elle prend votre relais pour le remboursement du prêt, selon les modalités du contrat, quand vous êtes en incapacité de le faire et évite à l’établissement bancaire une défaillance de paiement.

 

Lors de la signature de votre emprunt bancaire, l’établissement vous proposera de souscrire son assurance de prêt. Vous n’avez aucune obligation de procéder ainsi. En effet, vous pouvez souscrire l’assurance de prêt de 2 façons :

  • Soit auprès de l’établissement prêteur, c’est ce qu’on appelle le contrat « groupe » ;
  • Soit auprès d’un autre établissement (courtier, banque, assurance) que vous aurez choisi et qui propose un niveau équivalent de garanties que ce qu’inclut l’offre de votre banque. C’est ce qu’on appelle la délégation d’assurance ;

À noter que la banque n’a pas le droit de vous refuser un prêt si vous optez pour la délégation d’assurance. C’est strictement interdit par la loi.

 

L’assurance crédit peut représenter jusqu’à 30% du montant global de votre emprunt, c’est pourquoi il est important de bien la choisir à la souscription, mais aussi de la challenger ou renégocier au cours de votre prêt. C’est ce que permet la Loi Lemoine.

 

Quel est le coût de l’assurance emprunteur ?

Plusieurs paramètres sont pris en compte pour le calcul de votre assurance emprunteur, dont les éléments suivants :

  • L’âge de l’emprunteur. Plus l’emprunteur est âgé, plus le montant de l’assurance sera conséquent car les risques de santé sont plus nombreux ;
  • Le risque médical. Cela inclut les maladies passées, les antécédents familiaux et les traitements en cours ;
  • Le montant du prêt.

Votre situation familiale, vos loisirs, ainsi que votre situation professionnelle (CDI, CDD, métier à risques) auront aussi un impact sur le montant de l’assurance. Évidemment, le tabagisme a lui aussi un impact, de même que le type de garanties choisies.

 

Comment économiser sur l’assurance crédit ?

Pour vous aider à faire un choix parmi les assurances emprunteurs proposées, comparez plusieurs points du contrat :

  • Le délai de carence. Il s’agit de la période lors de laquelle vous payez vos mensualités sans que les garanties souscrites ne vous couvrent. Elle démarre le jour même de la signature du contrat d’assurance de prêt. Sa durée minimale est d’environ un mois et sa durée maximale est d’un an.
  • Le délai de franchise. Il correspond à la période lors de laquelle vous n’êtes pas indemnisé à la suite d’un sinistre. La prise en charge aura lieu après un certain délai convenu dans le contrat. Cette période démarre le jour de survenance du sinistre et sa durée varie selon les assureurs.
  • Les exclusions. Il s’agit des cas lors desquels l’assurance ne vous couvre pas. Ces exclusions varient d’une compagnie d’assurance à l’autre, ainsi pour éviter les mauvaises surprises mieux vaut se référer aux conditions générales du contrat.
  • Le type de remboursement. La prise en charge peut être faite par une autre entité comme la Sécurité sociale ou la mutuelle santé ou bien de façon forfaitaire par la compagnie d’assurance.

 

En passant par un courtier ou un comparateur en ligne, vous pouvez obtenir facilement plusieurs devis en ligne et analyser les points clés cités ci-dessus. Ainsi, vous aurez une idée rapide des économies possibles et dans quelles conditions.

 

Que permet la législation française ?

Depuis quelques années, la législation française tend à faciliter les économies sur l’assurance emprunteur.

La loi Lagarde et la délégation d’assurance

C’est notamment le cas depuis 2010 avec la loi Lagarde qui permet la délégation d’assurance. Attention, comme précédemment indiqué, la délégation d’assurance n’est possible que si l’établissement externe propose les mêmes garanties et conditions que l’assurance emprunteur groupe. Si vous avez trouvé une offre plus avantageuse, vous devez l’envoyer par courrier recommandé à votre établissement bancaire afin de résilier votre contrat actuel. La banque dispose alors de 10 jours pour étudier la nouvelle offre. Si elle refuse, elle doit justifier son choix. Si elle accepte, elle doit vous faire parvenir un avenant que vous remettrez ensuite à votre nouvel assureur pour valider votre changement d’assurance emprunteur.

 

La loi Hamon et la résiliation avant le 1er anniversaire du contrat

Depuis 2014, la loi Hamon, aussi appelée loi « sur la consommation » peut demander à résilier le contrat d’assurance emprunteur adossé à son prêt dans les conditions suivantes :

  • La demande de résiliation doit se faire dans les 12 mois qui suivent la signature de l’offre de prêt ;
  • L’assurance de substitution doit présenter un niveau de garanties au moins équivalent que le contrat groupe ;
  • La demande de résiliation doit être effectuée par courrier recommandé avec accusé de réception au plus tard 15 jours avant le premier anniversaire du contrat.

 

La loi Lemoine et la résiliation à tout moment

En 2022, la loi Lemoine est venue compléter ce dispositif en permettant la résiliation a tout moment de l’assurance emprunteur. Ainsi, l’emprunteur peut changer d’assurance sans frais, sans conditions et à tout moment.

Ces lois permettent de faire jouer la concurrence plus facilement et de réaliser de belles économies.