Menu
Aide

Pratique du vélo : quelle assurance choisir ?

Sommaire

Il fait bon, les jours rallongent, et si c’était le moment de remonter en selle ? Nous vous donnons quelques conseils pour être bien protégé à vélo et choisir la bonne assurance.

 

Vous êtes victime d’un accident de vélo

Il faut ici distinguer trois cas :

  1. Un tiers identifié a causé l’accident.
  2. La personne qui a causé l’accident ne peut être identifié ou vous l’avez eu seul.
  3. L’auteur de l’accident est identifié mais n’a pas de responsabilité civile.

 

Un tiers identifié et assuré est à l’origine de l’accident

Selon le moyen de locomotion du responsable de votre accident, l’assurance qui intervient diffère.

  1. L’auteur de la collision n’est pas motorisé ? C’est la garantie responsabilité civile de son assurance habitation qui vous couvre et vous indemnise.
  2. Un tiers motorisé est impliqué ? C’est la loi Badinter du 5 juillet 1985 qui agit. L’engin doit être un véhicule terrestre à moteur ou une remorque, en mouvement ou en stationnement. Elle exclut, cependant, les trains et tramways. C’est la responsabilité civile de l‘assurance auto du conducteur qui joue.

 

Un tiers non identifié est à l’origine de l’accident ou vous l’avez eu seul

L’auteur de l’accident n’est pas identifié ou vos blessures n’incombent qu’à vous seul. Par exemple, le responsable s’est enfuit ou vous avez fait une mauvaise chute en glissant dans une flaque de boue.

  1. Vos dégats matériels sont indemnisés à une condition. La cause du dommage doit être garantie dans votre contrat d’assurance habitation. Par exemple, si votre vélo est détruit par un incendie dans votre maison, vous êtes dédommagé au titre de la garantie incendie. Par contre, si votre bicyclette a été tordue suite à une collision avec un arbre, aucune garantie ne peut entrer en jeu. Certains assureurs proposent des extensions de contrat pour couvrir vos biens de loisirs : pack loisirs, équipements de loisirs ou matériel de loisirs.
  2. Vos dommages corporels ne sont pris en charge que si vous avez souscrit une assurance spécifique. On les appelle, le plus souvent, garantie accidents de la vie (GAV) ou individuelle accidents. Ce sont des contrats de prévoyance pour les accidents de la vie privée. Ils peuvent protéger l’ensemble de votre famille et indemniser jusqu’à 2 millions d’euros.

 

Un tiers identifié mais non assuré est à l’origine de l’accident

C’est le cas le plus complexe. Deux situations principales sont susceptibles de se présenter :

  1. L’auteur de l’accident conduit un véhicule terrestre à moteur et n’a pas d’assurance. Seuls vos dommages corporels peuvent être indemnisés. Constituez un dossier auprès du Fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages (FGAO). Il prend en charge les victimes des accidents de la route, de la chasse et des risques technologiques et miniers. Vos dommages matériels seront couverts comme si vous aviez eu l’accident seul.
  2. Vous êtes victime d’une personne non motorisée dépourvue de responsabilité civile ? Ce peut être un autre cycliste, un piéton… Certains contrats d’assurance habitation ou auto comprennent une garantie défense recours. Elle vous autorise à intenter une action en justice pour demander réparation de vos préjudices corporels ou matériels. Ils sont survenus à la suite d’un accident ayant engagé la responsabilité civile d’un tiers.

 

Pour ces cas d’accidents litigieux, il est peut être judicieux de souscrire une protection juridique. Elle est souvent proposée en inclusion ou en extension de votre contrat d’assurance habitation ou auto. Son périmètre d’action est souvent circonscrit à des domaines précis :

  1. Les litiges liés à l’habitation, la consommation ou le droit des successions pour l’assurance habitation.
  2. Les conflits inhérents à la vie du véhicule et, parfois, au respect du code de la route pour l’assurance auto.

Pour une protection large, en cas d’accident, optez plutôt pour une protection juridique intégrale.

 

Vous êtes responsable d’un accident de vélo

La garantie responsabilité civile, incluse dans votre contrat d’assurance habitation, entre en scène. Elle prend en charge les dommages que vous causez à autrui. Elle couvre les dégâts matériels et corporels. Portez une attention particulière au périmètre de votre contrat lors du choix de votre assurance habitation. En général, il concerne tous les membres de votre famille demeurant sous votre toit, ainsi que vos animaux. Par exemple, si votre chien fonce sur un cycliste et entraîne sa chute, votre responsabilité civile fonctionne.

 

Toutefois, si vous blessez à vélo un membre de votre famille, la responsabilité civile ne peut jouer. Les dommages seront couverts par d’autres assurances. La situation s’apparente à un accident que vous auriez eu seul.

 

Comment rouler en toute sécurité à vélo ?

Selon l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), un cycliste risque trois fois plus un accident qu’un automobiliste et son risque d’être gravement blessé est seize fois plus élevé. Alors avant d’en arriver à l’accident, il y a des précautions à prendre qui devraient vous éviter de vous mettre en danger.

 

Le 1er conseil est de vérifier l’état de votre vélo avant de rouler avec. Les freins, l’éclairage, et la sonnette fonctionnent-ils ? À vélo c’est essentiel d’être vu et entendu ! Justement, pour être visible, adoptez une tenue bien visible, si possible rétro réfléchissante. En matière d’équipement, vous pouvez ajouter un casque à votre tenue. Il n’est pas obligatoire pour les adultes mais est tout de même fortement recommandé pour vous protéger au mieux en cas de chute.

 

Un autre conseil est de garder ses sens en éveil. Ne roulez avec votre playlist dans les oreilles, elle vous empêcherait d’entendre un klaxon, sonnette, cri, qui pourrait vous alerter d’un danger imminent. En outre, ne prenez pas votre vélo après avoir bu, vos réflexes et votre attention en sont diminués. Et il est interdit de prendre le guidon au-delà de 0,5 g/l.

 

Sur la route, pour votre sécurité et celles des autres, roulez sur les pistes cyclables dans la mesure du possible. Prenez garde aux bus et aux camions qui ont des angles morts plus importants que les automobiles. Enfin, dans les virages tenez bien votre droite car les véhicules ne voient souvent les vélos qu’au dernier moment.

Sur le même thème
Dans l'actualité

Dérèglement climatique : quel impact sur l’assurance

24 juin 2022 - Assurance MRH

Les événements climatiques violents se multiplient : sécheresse, orage, incendie, inondation. Face à [···]

Lire la suite >

Vacances : check-list des choses à faire avant le départ

25 avril 2022 - Assurance MRH

Que vous soyez du genre stressé à vérifier 3 fois que vous avez bien fermé le gaz avant de partir, o [···]

Lire la suite >

Assurance auto jeune conducteur : quelles astuces pour payer moins cher ?

20 avril 2022 - Assurance Auto

Le permis, l’achat de la 1ère voiture puis l’assurance…. être jeune conducteur représente un budget [···]

Lire la suite >