Menu
Recherche
Aide

Panne sèche : quelle prise en charge par l'assurance

Optez pour l’offre d’assurance auto qui inclut cette garantie.

Comparer les offres
Nos Guides à la Une

La grève dans les raffineries ne semble pas faiblir et le nombre de station-services en rupture de carburant augmente. Dans l’impossibilité de faire le plein d’essence, certains automobilistes tombent en panne. Est-il possible dans ces cas-là de faire appel à l’assistance de son assurance auto

par la rédaction - le 17 octobre 2022

Le mouvement social mené par les salariés d’Esso-ExxonMobil et TotalEnergies s’inscrit dans la durée et la conséquence directe est la pénurie de carburant dans certaines station-services de régions en particulier, comme les Hauts-de-France et l’Ile-de-France. Les files d’attente de plusieurs heures pour se ravitailler se multiplient et il devient difficile pour certains conducteurs de faire le plein. Le risque alors est de rouler sur la réserve et de tomber en panne. L’assistance de l’assurance auto peut alors intervenir, sous certaines conditions.

 

Quelle prise en charge par l’assurance auto ?

L’assistance en cas de panne, accident ou vol n’est pas obligatoire, c’est pourquoi elle n’est systématiquement incluse au contrat d’assurance auto. Et peu importe le profil de l’assuré, un tous risques ou au tiers peuvent l’un comme l’autre souscrire cette garantie assistance. Consultez le volet assistance de votre contrat ou contactez directement votre conseiller en assurance pour savoir si vous avez souscrit cette option. De la même façon, vous saurez si le dépannage fait partie des situations lors de laquelle l’assistance intervient. En effet, parfois le dépannage ou la perte de clé sont exclus car considérés comme une erreur imputable au conducteur.

 

Si après étude de votre contrat vous réalisez que vous pouvez bénéficier d’une intervention de votre assistance, appelez-la au numéro figurant sur le dos de la carte verte. Elle est joignable 24H/24 7J/7. L’assistance auto se chargera de contacter directement un dépanneur. Il vous conduira à la prochaine-station essence, et non à votre domicile.

Attention, à ne pas faire les choses à l’envers ! Si vous joignez vous-même la dépanneuse, les frais engagés pourraient ne pas être remboursés.

 

Vous n’avez pas souscrit la garantie assistance ? Vous pouvez faire appel au constructeur auto de votre véhicule. Certains proposent parfois un service d’assistance pour les voitures de leur marque. À noter que cette intervention sera à vos frais. Elle vous coûtera une centaine d’euros et le tarif peut être majoré pour une intervention de nuit ou pendant un jour férié.

Attention à certaines clauses du contrat

Il y a tout de même certains points de vigilance à avoir. Selon le type de contrat et la compagnie d’assurance, l’intervention de l’assistance n’est pas systématique. Soyez attentif aux points suivants :

  • La franchise kilométrique. Elle désigne le nombre de kilomètres minimum vous séparant de votre habitation au moment de la panne afin de bénéficier d’une prise en charge par la garantie assistance. Pour ne pas subir cette limitation, le mieux est d’opter pour une assistance 0 km. Elle garantit une indemnisation même sur votre place de parking. Il se peut cependant que votre assureur vous refuse l’assistance 0 km selon l’ancienneté de votre véhicule ;
  • Les plafonds d’indemnisation. La prise en charge d’une nuit d’hôtel ou la liaison en taxi jusqu’à votre domicile n’est pas systématique selon le plafond d’indemnisation de votre garantie.
  • La prise en charge de l’ensemble des occupants de l’habitacle. Assurez-vous que l’ensemble des passagers, leurs bagages, et le conducteur bien évidemment, soient bien pris en charge par la garantie assistance. En effet, il arrive parfois que le conducteur seul soit couvert. Pas sûr sur les autres occupants du véhicule apprécient.
  • La limite kilométrique de prise en charge. France, Union Européenne, pays mentionnés au dos de la carte verte,… vérifiez jusqu’où la garantie assistance vous couvre.

 

Le cas particulier de la panne sur autoroute

Pour les têtes en l’air ou les aventuriers qui prennent la route sur la réserve, la facture d’une panne d’essence sur autoroute peut s’avérer particulièrement salée. En effet, seuls les dépanneurs agréés ont l’autorisation d’intervenir sur autoroute. Le montant forfaitaire de leur intervention est fixé par le ministre de l’Economie. Il est de 138,01€ de jour et en semaine et de 207,02€ à partir de 18H, les week-ends et jours fériés. 

À cela, ajoutez la contravention de la part des forces de l’ordre à laquelle vous vous exposez. Son montant est de 35€ mais il peut être majoré à 70€ voire 135€ en cas de véhicule mal stationné. La voiture doit être garée sur la bande d’arrêt d’urgence, le plus à droite possible.

Comment réagir en cas de panne d’essence ?

Sur la route le 1er réflexe est d’avertir les autres conducteurs du danger et vous mettre en sécurité.

  • Allumez vos feux de détresse ;
  • Garez-vous, si possible sur un stationnement régulier ;
  • Sur route, contactez votre assistance ou si vous n’en bénéficiez pas, un dépanneur ;
  • Sur autoroute, voie rapide, périphérique ou tunnel, enfilez votre gilet jaune et contactez les secours via une des bornes d’appel d’urgence qui longe les voies ;