Assurance obsèques : comment bien choisir ?

Vous avez envie que vos dernières volontés soient respectées et vous souhaitez que vos proches puissent faire leur deuil en toute sérénité ? Souscrire une assurance obsèques permet de répondre à vos souhaits. En effet, la convention obsèques est un contrat spécifique pour ceux qui souhaitent financer et/ou organiser leurs funérailles à l’avance.

Liste des points clefs pour choisir une assurance obsèques
Déterminez vos besoins pour choisir l’assurance obsèques qui vous correspond.

Quels sont les différents types d’assurances obsèques ?

Pour financer votre enterrement, il existe deux types de contrat :

Le contrat en capital : financez vos obsèques sans pour autant les organiser.

Un contrat en capital permet de constituer petit à petit le capital que vous aurez déterminé.

Vous désignez dans votre contrat un bénéficiaire (proche de confiance). Après votre décès, il devra utiliser le capital versé pour organiser vos funérailles.

Si vous avez des souhaits particuliers, vous devrez les indiquer à votre bénéficiaire. Il se chargera ensuite de les faire respecter avec l’aide de l’opérateur funéraire qu’il aura choisi.

Avantages :

  • Exonération d’impôt : l’assurance obsèques est calquée sur le modèle de l’assurance vie. Un plafond est fixé : 152 000 € pour les personnes ayant souscrit après 70 ans, 30 500 € pour les personnes ayant souscrit avant 70 ans. Si le capital est supérieur à ces plafonds, un impôt forfaitaire de 20% sera appliqué sur le montant reçu par le bénéficiaire (source : impot.gouv).
  • Aucun examen médical n’est nécessaire.
  • Vous déchargez votre famille des tracas financiers liés au paiement de vos funérailles.

Inconvénients :

  • La rentabilité du placement est minime ou égale à un placement classique (comme un livret A).
  • Vous ne détaillez pas le déroulement de vos obsèques. Vous n’avez donc aucune assurance que vos dernières volontés soient respectées à la lettre.

Le contrat en prestations : faites respecter vos dernières volontés.

Souscrire une assurance obsèques en prestation vous permet de financer et d’organiser vos funérailles de manière précise et formelle.

Vous répondez à un questionnaire et vous choisissez le type de prestations souhaitées.

Avantages :

  • Vous détaillez avec précision les modalités de vos funérailles : cérémonie civile ou religieuse, soins de conservation, inhumation ou crémation…
  • Vous êtes sûr que vos volontés seront respectées et qu’elles ne pourront pas être modifiées.
  • Vous avez la certitude que votre famille n’aura rien à payer ou organiser.

Inconvénients :

  • Cela peut être perturbant d’organiser vos propres obsèques.
  • Faible implication de votre famille dans le déroulement de votre enterrement.

Quel est l’âge idéal pour souscrire de tels contrats ?

En règle générale, les personnes interrogées pensent à souscrire une assurance aux alentours de 50-60 ans.

NOTRE CONSEIL : inutile d’attendre 80 ans ( qui est souvent l’âge limite de souscription chez de nombreux assureurs) pour souscrire un contrat obsèques. En effet, plus vous attendez et plus le montant de vos cotisations sera important. Or, il vaut mieux cotiser durant votre vie active que durant votre retraite.

Quels éléments vérifier avant de souscrire une convention obsèques ?

Le rapatriement du corps

Vérifiez si cette option n’est pas déjà comprise dans un autre de vos contrats d’assurance. En effet, certaines cartes bancaires vous assurent déjà pour ce type de prestations.

Cela vous évitera de payer deux fois pour la même prestation.

La chambre funéraire

Il faut savoir que le corps d’une personne décédée est conservé gratuitement les 3 premiers jours suivant le décès dans les établissements de santé.

Cependant, certaines prestations sont payantes. Par exemple, vous devrez payer un supplément si vous souhaitez que votre famille puisse se recueillir à vos côtés dans un salon privé.

Avant de signer le devis, vérifiez donc avec soin ce qui est pris en charge par l’opérateur funéraire choisi. Ainsi, vous éviterez des dépenses imprévues à votre famille.

Le délai de carence

Un délai de carence correspond à la période qui sépare le moment où vous avez signé votre contrat et le moment où celui-ci est effectif. Il a pour but de protéger l’assureur contre les fraudes ou les abus.

On peut distinguer :

  • le délai de carence maladie : en cas de décès, le capital n’est pas intégralement reversé. Les cotisations versées seront néanmoins remboursées. Pour plus d’informations sur le délai de carence lié à une maladie, nous vous conseillons de lire avec attention les conditions générales du contrat que vous avez souscrit.
  • le délai de carence accident : comme évoqué le délai de carence est prévu pour éviter les fraudes ou abus. Or, un accident n’est pas quelque chose que vous prévoyez. Donc, si vous décédez lors d’un accident, le capital sera intégralement reversé. Si un tel délai existe dans votre contrat, assurez-vous qu’il soit le plus court possible.
  • le délai de carence suicide : si vous vous suicidez durant la première année de souscription, les cotisations ne seront pas versées au(x) bénéficiaire(s).

Les cotisations

Une augmentation des cotisations liée à votre âge ou à votre état de santé est-elle mentionnée dans votre contrat ?

La revalorisation du capital garanti est-elle possible ? Choisissez un contrat incluant une garantie indexation ou abondement du capital de départ. Ainsi, vous minimisez le risque que le capital de départ soit insuffisant pour payer la totalité de la cérémonie.

Dernier point important à vérifier : la périodicité des versements. En effet, il existe différents types de cotisations qui varient en fonction du contrat et de l’âge de souscription :

  • cotisation unique : Comme son nom l’indique, elle consiste à payer sa prime d’assurance en un seul paiement.
  • cotisation périodique : elle s’étend sur 5, 10, 15 ou 20 ans (en fonction de l’âge). Sa périodicité peut être mensuelle, trimestrielle, semestrielle ou annuelle. Bien entendu, plus la durée est longue, plus la cotisation est faible.
  • cotisation mixte : elle combine les deux modes de fonctionnement précédents. Vous effectuez un premier versement du montant de votre choix. Puis, vous étalez vos versements sur 5, 10, 15 ou 20 ans.

Les bénéficiaires

Posez-vous la question de savoir si les bénéficiaires seront obligés d’utiliser l’argent pour l’organisation de vos funérailles.

Le droit de rétraction

Après la signature de votre contrat, vous disposez d’un délai de 30 jours pour résilier votre contrat.

La modification du contrat

Les volontés que vous aurez exprimées à un instant donné ne sont pas figées et peuvent évoluer dans le temps.

Depuis la loi Sueur de 2004, le détenteur d’un contrat d’assurance obsèques peut donc modifier son contrat à tout moment.

Cette possibilité doit faire l’objet d’une clause spécifique incluse la convention.

A tout moment, vous pourrez changer d’avis et modifier :

  • les bénéficiaires désignés
  • l’entreprise de pompes funèbres
  • la plupart des prestations et fournitures funéraires sélectionnées
  • le montant du capital garanti

Pour toute modification de votre police d’assurance en prestations, vous devrez signer et transmettre un avenant à l’organisme détenteur du contrat.

Pourquoi comparer votre assurance obsèques ?

Chaque organisme propose différentes conditions, garanties ou options.

Ils décident également de tout ce qui concerne les modalités de versement, de rachat du capital, de durée des cotisations, de taux de revalorisation, des frais de gestion…

Comparer votre assurance obsèques en ligne vous permet donc de choisir entre différents contrats celui qui correspondra le mieux à votre profil et à votre besoin.

Comparez pour économiser !

Scroll Up