Quelles sont les nouveautés du Code de la Route 2020 ?

Les comportements évoluent selon les générations ainsi que les évolutions technologiques. Un usage valable en début des années 2000, n’est pas forcément le cas en 2020. C’est pourquoi le Code de la Route intègre lui aussi des nouveautés. Mais quelles sont-elles ?

personne au volant avec son smartphone en main

La mesure phare : le durcissement des pénalités face aux smartphones 

Depuis le 22 mai, vous avez sûrement vu passer le fait, que téléphoner au volant peut vous coûter votre permis.

Pour être exact, votre permis sera en jeu pour tous les conducteurs qui tiennent un téléphone en main et qui commettent en même temps une autre infraction du Code de la route. On entend par autre infraction les règles de conduite des véhicules, de la vitesse, de croisement, de dépassement, d’intersection et de priorité de passe.

En cas d’infraction constatée par les forces de l’ordre, votre permi pourra être suspendu et faire suite à une suspension de votre permi pour une durée maximale de 6 mois.

Les conducteurs accros à l’usage de leur smartphone au volant ?

Un sms de votre maman, un message de votre meilleure amie sur Instagram … tellement de possibilités et de tentations possibles sur votre smartphone pendant que vous conduisez. Mais au volant, utilisez son téléphone représente un réel danger.

Les derniers chiffres sur le sujet montre que les Français entretiennent un attachement voire une dépendance avec leurs smartphones. Pour 38 % des conducteurs, détourné le regard quand son téléphone émet une notification. Ce chiffre est encore plus important quand il s’agit des moins de 35 ans (67 %).

On note une augmentation de l’usage des smartphones au volant d’année en année (60 % aujourd’hui contre 46 % en 2016).

Un nom a été donné à ce phénomène : le syndrome FOMO (“Fear Of Missing Out” en français la peur de rater quelque chose). Ce syndrome représente un besoin irrépressible d’être constamment en relation avec les autres, d’être au courant des dernières actualités et joignables à tout moment. 

Femme tapant sur son ordinateur avec sur le côté Faites des économies et un bouton rouge faire un devis

Nos conseils pour éviter le téléphone au volant  

  • La solution la plus radicale mais efficace est d’éteindre complètement votre téléphone lorsque vous conduisez ;
  • Si vous attendez un coup de fil important ? Anticipez ;
  • Demandez à vos passager de prendre les coups de fils à votre place ;
  • Faites des pauses pendant vos trajets : si vraiment le besoin de consulter vos notifications se fait ressentir, arrêter vous.  Parking ou aires aménagées peu importe mais ne vous arrêtez jamais sur les bandes d’arrêt d’urgence ;
  • Apprenez à vous détendre en cas d’appel manqué. Votre vie est bien plus importante qu’un coup de fil.
  • Faites attention  à vos amis : assurez-vous toujours, lorsque vous appelez un proche, qu’il n’est pas en train de conduire. Et si c’est le cas : raccrochez !

À savoir : téléphoner avec un kit mains-libres est presque aussi dangereux que de téléphoner smartphone en main. En effet, c’est la distraction causée par la conversation qui nous amène à avoir des accidents de la route. Le risque est moins grand avec votre passager, car présent dans la voiture, il adaptera son comportement à la survenue de tout événement.

Quelles sont les autres nouveautés du Code de la Route 2020 ?

  • Un allongement de 6 mois à un an pour la durée maximale d’obligation de ne conduire qu’un véhicule équipé d’un éthylotest antidémarrage (EAD). Cette situation s’applique en cas d’alternative à la suspension de votre permis de conduire.
  • Un accès simplifié à la conduite supervisée : 

La conduite supervisé s’adresse à toute personne, de 18 ans au minimum, qui souhaite acquérir une expérience de conduite avant le passage de l’examen du permis de conduire. Cela se fait après un échec à l’épreuve pratique.

Les avantages de la pratique sont double, acquérir un maximum d’expérience et de confiance au volant et améliorer ses acquis à moindre coût

Auparavant des démarches administratives étaient nécessaire. Maintenant, exit tout ça ! En cas d’échec à un examen du permis de conduire seul l’accord de l’assurance du propriétaire est nécessaire.

  • La fin de l’obligation de possession d’un éthylotest dans votre véhicule. À la place, c’est un renforcement de l’obligation de la mise à disposition d’éthylotest dans les établissements de nuit. L’absence ou le non-respect des consignes à la mise à disposition d’éthylotest faudra à l’établissement une amende de 4e classe (soit 135 €).
  • Enfin, une meilleure protection des inspecteurs et examinateurs du permis de conduire. En cas de dépôt de plainte par un inspecteur pour agression physique ou verbale par un candidat au permis, le candidat peut se voir interdire de se présenter à l’examen par le préfet du département où l’infraction a été commise.

Comparez pour économiser !

Scroll Up