Brûlures : de la blessure à l’indemnisation

Chaque année, on estime qu’environ 175 000 personnes sont victimes de brûlures et près de la moitié d’entres elles ont moins de 16 ans. Les dommages corporels peuvent s’avérer très importants et entraîner une incapacité permanente avec de graves conséquences au niveau personnel et professionnel. Comment bien s’assurer et se faire indemniser en cas d’accident ?

homme devant un barbecue avec des flammes apparante

Quelles sont les causes fréquentes des brûlures ? 

Parmi les causes les plus fréquentes, on peut citer :

  • La manipulation de surfaces ou de liquides chauds sans protection adéquate ;
  • Des fils électriques exposés ou des équipements électriques mal isolés ;
  • La manipulation incorrecte de produits chimiques corrosifs ;
  • Un équipement de protection individuelle (EPI) inapproprié ;
  • Un accident de la circulation : un équipement défectueux et le gonflage de l’airbag sont des causes fréquentes de brûlures lors d’un accident de la route.

Les brûlures peuvent être de gravité différente. Certaines sont mineures et nécessitent peu de traitements. En revanche, d’autres causent des dommages cutanés, et même internes, importants. Les brûlures peuvent laisser de graves cicatrices sur la peau, mais également causer des séquelles aux organes internes, aux tendons, aux nerfs et aux ligaments. Cela entraîne encore plus de problèmes pour la victime en termes de capacités physiques, de cicatrices et de dommages cutanés.

Les problèmes psychologiques ne sont pas à minimiser. Ils peuvent en effet être important lorsqu’une personne souffre d’une blessure par brûlure et plus particulièrement lorsqu’elle a été causée par une négligence. En raison de la gravité des brûlures et de la façon dont elles cicatrisent, les montants d’indemnisation peuvent varier.

La douleur et la souffrance ainsi que les dommages physiques peuvent justifier un taux d’indemnisation plus élevé.

Quelles sont leurs classifications ?

Les brûlures sont divisées en trois catégories en fonction de leur gravité.

  • Brûlures au premier degré 

Les brûlures superficielles qui n’affectent que la première couche de la peau (l’épiderme) sont classées dans la catégorie des « brûlures au premier degré ».

  • Brûlures au deuxième degré 

 Les brûlures au deuxième degré blessent les première et deuxième couches de la peau (l’épiderme et le derme).

  • Brûlures au troisième degré 

 Les brûlures au troisième degré sont plus graves et endommagent l’épiderme, le derme et le tissu situé sous la peau.

Alors que les brûlures au premier degré sont apaisées en administrant les premiers soins aux brûlés, les brûlures au deuxième et troisième degré nécessitent des soins médicaux immédiats.

Femme tapant sur son ordinateur avec sur le côté Faites des économies et un bouton rouge faire un devis

Une indemnisation grâce à l’Assurance Accidents de la Vie 

L’Assurance Accidents de la Vie couvre une grande variété de blessures dont les brûlures.

Cette couverture vous verse une indemnité en tant que titulaire, ou à vos bénéficiaires, si vous subissez une blessure (grave ou non, ou de longue durée) ou si vous décédez à la suite d’un accident.

En règle générale, cette indemnité servira à payer les prescriptions ou les soins médicaux qui ne sont pas couverts par votre assurance-maladie (le cas échéant). Elle peut également aider votre famille à régler les factures et autres dépenses afin de la protéger contre la perte de revenus.

Ainsi, avec une telle assurance, ne craignez plus d’être mal indemnisé en cas de brûlure. De la prise en charge de vos soins aux dépenses annexes qui peuvent en découler, vous êtes couvert !

⚠️Attention : ce type d’assurance ne nécessite pas de questionnaire médical à l’adhésion mais s’appuie sur l’âge que vous avez à la souscription.

Comment déclarer sa brûlure pour être indemnisé ?

Lorsque vous vous blessez ou que quelqu’un de votre famille est accidentée, le délai de déclaration est de 5 jours après le sinistre. Votre assureur, lui dispose de 2 mois pour examiner le dossier et revenir vers vous.

Afin de déterminer les postes de dépenses indemnisables, une expertise médicale est mise en place. Lors de cette expertise, dans le mesure du possible, faites vous accompagner d’un médecin pour vous défendre en cas de désaccord.

À la suite de cet examen, un médecin-expert établit un rapport d’expertise médicale contenant des conclusions définitives. C’est ici que la liste des postes de préjudices retenus est indiqué. C’est sur cette expertise que votre compagnie d’assurance va se référer pour l’indemnisation de votre préjudice subi.

À ce stade, votre assureur n’a aucun délai fixé pour vous présenter une offre d’indemnisation en conséquence.

La brûlure n’est pas de votre fait ?

Si vous avez subi une blessure par brûlure due à la négligence d’une personne tierce, vous pouvez demander une indemnisation pour tous les frais engagés pour le traitement médical. Le traitement immédiat pour soulager les brûlures, le traitement à long terme pour les blessures plus graves et même la chirurgie esthétique si nécessaire pour soigner les tissus brûlés.

Il est également possible de demander une indemnisation pour la douleur et la souffrance émotionnelles causées par l’accident, la perte de revenu due à l’incapacité de travailler.

Il peut s’agir :

  • du coût d’un autre moyen de transport,
  • du coût des modifications structurelles apportées à votre domicile ou à votre véhicule pour tenir compte de vos blessures.

L’indemnisation des brûlures implique les mêmes types de dommages que ceux qui sont inclus dans les autres demandes d’indemnisation pour dommages corporels.

Néanmoins, il est porté une attention particulière au  fait que les brûlures peuvent être particulièrement douloureuses. Elles peuvent également entraîner une défiguration grave et permanente.

Comparez pour économiser !

Scroll Up