1er février 2017

Pourquoi prendre une assurance pour mon chien ou mon chat ?

Morsures, accidents, dégradations de matérielles… Quelle assurance couvre les dommages causés par mon animal ? Si mon chien ou mon chat se blesse ou si son état nécessite des soins chez le vétérinaire, quelle assurance peut intervenir pour le remboursement des frais médicaux? AcommeAssure fait le point pour vous sur l’assurance et la mutuelle pour animaux et vous conseille.

Quelle assurance peut couvrir les dégâts causés par mon animal ?

La responsabilité civile : mon animal est-il assuré ?

Les dommages causés par vos animaux de compagnie sont généralement couverts par la garantie responsabilité civile incluse dans votre contrat d’assurance multirisques habitation. La responsabilité civile prend le plus souvent en charge les chiens, les chats et les Nouveaux Animaux de Compagnie (NAC), comme les lapins, les oiseaux, les rongeurs, les reptiles…

Cette garantie couvre uniquement les dommages que votre animal peut occasionner à un tiers. Pensez à contacter votre assureur pour inscrire votre animal sur votre contrat d’assurance. Il vous donnera des informations sur les risques couverts et le montant de votre franchise en cas de dommage.

En revanche, si votre animal blesse une personne de votre famille par exemple, vous ne serez pas indemnisés par votre assurance multirisques habitation. Pour que votre famille soit protégée, il faut prendre une garantie individuelle contre les accidents ou un contrat garantie des accidents de la vie (GAV).

Cas particuliers : les chiens dangereux

La garantie responsabilité civile des contrats multirisques habitation ne couvre pas toutes les races de chiens. En effet, certains assureurs couvrent uniquement les chiens de catégorie 3 (labrador, épagneul, berger allemand, basset…). Si vous êtes propriétaire d’un animal appartenant aux catégories 1 (chien d’attaque, american staffordshire terrier ou mastiff) ou 2 (chien de défense, rottweiler ou encore Tosa), demandez une extension de garantie à votre assureur pour être couvert. Cette assurance est obligatoire pour ce type de chien.

Liste des chiens de catégories 1 et 2

Garder ou faire garder un animal : des précautions à prendre

Si un animal est à l’origine de dommages, c’est la personne qui en a la garde qui est considérée comme responsable et non le propriétaire. Si vous gardez un animal qui n’est pas le vôtre, mieux vaut alors l’indiquer à votre assurance. Vous êtes, en effet, responsable des dommages qu’il pourrait causer à un tiers le temps de son séjour chez vous. Il se peut aussi que cela soit déjà prévu dans votre assurance multirisques habitation, vérifiez donc votre contrat.

Mutuelle pour les animaux : est-ce intéressant ?

L’assurance santé animal : principe et fonctionnement

Les dépenses vétérinaires peuvent vite devenir assez coûteuses et impacter votre budget. En souscrivant une mutuelle pour votre animal, vous pourrez ainsi être indemnisé des frais médicaux (accident, maladie, intervention chirurgicale). L’assurance santé animal n’est pas obligatoire, elle vous aide à faire face à des dépenses élevées lorsque vous en avez besoin.

La mutuelle pour les animaux de compagnie fonctionne de la même manière que votre complémentaire santé. Selon la formule choisie, elle vous rembourse partiellement ou en totalité les frais de santé de votre animal. Vous êtes ainsi couverts pour les dépenses les plus chères.

Les conditions à vérifier avant de souscrire

Gare aux limites d’âge

Les compagnies d’assurance refusent souvent les demandes de souscription pour des animaux qui ont plus de 10 ans. Cette limite d’âge est valable uniquement pour les nouvelles souscriptions. Elle ne s’applique pas sur les contrats d’assurance santé existants.

Vérifiez l’étendue du contrat

Les complémentaires santé ne remboursent pas tous les actes et visites vétérinaires. Certains actes de chirurgie, la vaccination, la stérilisation ne sont pas toujours indemnisés par les mutuelles. Les remboursements se font habituellement selon un forfait annuel.

Les plafonds annuels d’indemnisation

Le plafond annuel de prise en charge des soins ou d’actes chirurgicaux varie entre 700 et 2900 euros selon les mutuelles. Vous devez toujours prendre en charge un certain montant (la franchise).

Comparez pour économiser !

Scroll Up