Menu
Aide

Quel impact du CBD sur la santé ?

Le CBD a le vent en poupe, mais quel est réellement son impact sur la santé ?

Comparer les tarifs

Depuis juin 2021 et l’autorisation de sa vente en France, le CBD a le vent en poupe. Il a la réputation d’avoir de nombreuses vertus thérapeutiques, notamment de soulager les douleurs chroniques et le stress. Qu’en est-il vraiment ? Y-a-t-il un risque d’accoutumance ? Est-ce remboursé par les mutuelles ?

Santé par la rédaction - le 22 novembre 2021

Qu’est ce que le CBD ?

Le CBD, ou cannabidiol, est un cannabinoïde retrouvé dans les fleurs de cannabis. Contrairement au tétrahydrocannabinol (THC), autre substance active du cannabis, le CBD n’a pas de propriétés psychotropes. Il ne plonge pas le consommateur dans un état second et n’altère pas sa perception et ou son état psychique. Le CBD posséderait en revanche des vertus thérapeutiques.

 

Le CBD est légal en France, mais sa vente est très encadrée. En effet, les fleurs de chanvre cultivées pour produire le cannabiol ne peuvent contenir plus de 0,2% de THC. La publicité en faveur du produit ne doit pas entretenir la confusion entre le CBD et le cannabis et ainsi faire insidieusement la promotion de ce dernier. Tout contrevenant s’expose à une sanction.

Quels effets du CBD sur la santé ?

Les études sur le CBD démontrent les nombreuses vertus du produit :

  • Anxiolytiques. De par son action sur la sérotonine, surnommé « l’hormone du bonheur », le CBD est recommandé pour lutter contre le stress, l’anxiété et l’insomnie. Ce neurotransmetteur régule notamment l’humeur et le comportement et joue ainsi un rôle déterminant sur la santé mentale.
  • Anti-inflammatoires. Le CBD peut être un substitut aux opiacés qui sont généralement prescrits pour les douleurs chroniques et troubles musculo-squelettiques (TMS). En effet ces derniers présentent un risque d’accoutumance élevé mais aussi engendrent chez certains nausées ou baisse du mécanisme de défense immunitaire. Les vertus antalgiques du CBD soulagent la douleur notamment liées aux menstruations.
  • Anti-convulsivantes. Les propriétés du CBD pour soulager les sujets souffrants d’épilepsie sont connues. En effet, ses vertus antiépileptiques et anticonvulsives permettent la réduction des crises d’épilepsie. Ainsi, l’Epidiolex, médicament contenant du cannabidiol a été autorisé pour lutter contre deux types d’épilepsies infantiles sévères.
  • Neuroprotectrices. Le CBD agirait contre les troubles neurodégénératifs tels que la sclérose en plaques ou les maladies d’Alzheimer et de Parkinson.

 

Cependant, à ce jour peu d’études en recherche clinique ont été réalisées sur les humains et on manque de recul sur l’ensemble des propriété du cannabinoïde. Il est important de rappeler que le CBD n’est pas un médicament miracle. En cas de problème de santé, consultez un médecin généraliste ou un spécialiste et évitez l’auto-médication.

Y-a-t-il un risque d’accoutumance ?

Le CBD n’est ni considéré ni comme un stupéfiant, ni comme médicament.

Contrairement au THC, le cannabiol n’a pas d’effets psychotropes. Il n’y a donc pas d’altération de l’état de conscience du consommateur. De plus, le produit ne joue pas sur le système de récompense de son cerveau et ne présente pas d’effet d’accoutumance. À contrario, il peut être un bon moyen pour soulager les symptômes liées au sevrage d’alcool ou de drogue.

Comment consommer le CBD ?

On trouve le cannabinoïde à vendre sous forme de :

  • fleur
  • infusion
  • complément alimentaire
  • huiles sublinguales
  • e-liquide
  • cosmétique

 

Ainsi, le mode de consommation du CBD est multiple et s’adapte au plus grand nombre. Il peut être fumé, appliqué, ingéré ou inhalé. À noter que plus la concentration de cannabiol est forte, plus les effets se feront ressentir. Le dosage est à adapter selon le profil de chacun.

Où peut-on acheter du CBD ?

Depuis la légalisation de la vente du CBD en France, le nombre de boutiques, physiques ou en ligne, a fortement augmenté. Certains bureaux de tabac se sont emparés de ce nouveau marché florissant et vendent certaines formes du CBD. L’huile de CBD, notamment, est en vente en pharmacies, parapharmacies et certaines grandes surfaces.

Qui peut prescrire le CBD ?

À ce jour le CBD n’est pas considéré comme un médicament. Il ne nécessite donc pas de prescription de la part d’un médecin.

Le CBD est-il remboursé ?

Le CBD n’est pas un médicament, il n’y a donc pas lieu qu’il soit remboursé par la Sécurité sociale ou les complémentaires santé. De ce fait, le cannabiol n’est pas accessible à toutes les bourses. En effet, le CBD est cher. En moyenne, un flacon de 1000mg (10%) de cannabidiol actif coûte en moyenne 60 euros.

 

Cependant, la démocratisation de sa consommation devrait permettre sur le long terme une évolution des prix à la baisse.

Plus d'actualités...

Comment se protéger contre le coronavirus ?

5 mars 2019 - Santé

À moins d’avoir été coupé du monde depuis 1 mois, vous n’avez pas pu échapper aux discussions [···]

Lire la suite >