Offre flash : Un mois offert sur l'assurance santé de votre animal. Plus d'infos auprès de votre conseiller

Menu
Recherche
Aide

Dorénavant, les signalements de contrôles routiers sont restreints sur les applications

Accidents, pannes, sur la route soyez attentifs aux garanties choisies

Devis assurance auto
Nos Guides à la Une

Le 1er novembre dernier, une série de mesures est entrée en vigueur. Parmi elles, l’obligation d’équipements d’hiver pour votre automobile, le début de la trêve hivernale ou encore la loi antisignalement qui doit limiter certains signalements sur les GPS comme Waze, Maps ou Coyote.

par la rédaction - le 5 novembre 2021

Pourquoi ce dispositif ?

D’après le décret du 20 avril 2021 paru au Journal Officiel, certains signalements “sensibles” de conducteurs ne remonteront plus sur les assistants de conduite comme Maps ou Tomtom. Ce dispositif, appelé aussi « système Harry Potter », est inspiré de la cape d’invisibilité du célèbre sorcier. Son objectif est de permettre aux forces de l’ordre est de disparaître, sur demande, des applications routières. Ainsi leur présence n’est pas signalée aux autres conducteurs et leurs contrôles routiers gagnent en efficacité.

Quels sont les signalements bloqués ?

Les alertes bloquées concernent les contrôles d’alcoolémie, la recherche de stupéfiants ou encore les barrages pour intercepter des personnes recherchées.

 

Le blocage s’applique uniquement sur les routes départementales et communales. Il ne pourra pas excéder deux heures, sauf dans le cas de la mise en place d’un barrage dans le but d’interpeller des terroristes, des évadés d’hôpitaux psychiatriques, des braqueurs ou autres malfaiteurs soupçonnés de crimes et délits passibles de trois ans de prison. La suspension d’alerte est alors limitée à douze heures.

 

Pendant ce laps de temps, toutes les alertes ne seront pas bloquées. En effet, les contrôles de vitesse pourront toujours être signalés. De même que les alertes concernant un ralentissement, un accident ou un risque présent sur la route, comme un animal.

Quelle application ?

La mise en œuvre de cette mesure, initialement prévue pour le 1er novembre, est retardée. Bien que juridiquement, le texte soit applicable depuis le 1er novembre, la partie technique n’est elle pas encore prête. Aucune date de mise en application n’a pour l’instant été annoncée. De ce fait, en attendant que les policiers et gendarmes enfilent leur cape d’invisibilité, les conducteurs vont pouvoir continuer de signaler leur présence aux automobilistes.