Menu
Aide

Les pneus neige obligatoires en montagne, que dit la loi ?

Assurance auto : choisissez les bonnes garanties et faites des économies.

Devis assurance auto

Avec l’entrée en vigueur de la loi Montagne II, les véhicules ont l’obligation d’être équipés de pneus neige du 1er novembre au 31 mars dans 48 départements montagneux.

Auto par la rédaction - le 5 octobre 2021

Que dit la loi Montagne II ?

La loi Montagne II du 28 décembre 2016 dont le décret est paru au Journal officiel le 18 octobre 2020 impose aux automobilistes un équipement hivernal (pneu neige, hiver, chaînes et chaussettes de pneu). La période concernée par cette application s’étend du 1er novembre au 31 mars dans 48 départements situés en région montagneuse.

Cette disposition a été prise afin de garantir la sécurité des automobilistes sur les routes enneigées ou verglacées. En effet, ces équipements permettent de mieux circuler en montagne en hiver, et de prévenir les accidents. 

Cette mesure entre en application le 1er novembre 2021. Cependant, le gouvernement indique que tout manquement à l’obligation d’équipement ne sera pas sanctionné pour la 1ère année. Celle-ci sera avant tout pédagogique.

Dans quelles régions doit-on équiper son véhicule ?

Les zones dans lesquelles s’applique cette obligation sont listées par les préfets des départements des massifs montagneux à savoir les Alpes, la Corse, le Massif central, le Massif jurassien, le Massif vosgien ainsi que les Pyrénées.

Une signalisation spécifique va progressivement être implantée afin d’identifier les zones dans lesquelles s’applique la nouvelle réglementation. 

Qu’est ce qu’un équipement hivernal ?

Quand la température descend sous les 7°C, habitué des routes enneigées ou pas, choisissez l’équipement adapté pour circuler en toute sécurité. En effet, en dessous de cette température, le pneu est moins performant et sa pression baisse. Tour d’horizon de ce qui peut vous éviter un dérapage dangereux ou une immobilisation au milieu de la route. 

  • Les pneus marqués “M +S” : cloutables ou non, ils sont dédiés à la neige. Dans le cadre de la loi Montagne II, ils sont tolérés jusqu’en 2024 ;
  • Les pneus marqués “3PMSF” : se sont les pneus hiver marqués du symbole alpin représentant une montagne à 3 pics qui entoure un flocon de neige. Ils ont une meilleure adhérence et une distance de freinage raccourcie. Ils sont montés sur les 4 roues. À partir du 1er novembre 2024, seuls les pneus marqués avec ce symbole seront conformes ;
  • Les pneus cloutés : ils sont réservés à certaines routes en cas de verglas ;

Si les automobilistes circulent avec des pneus “été”, ils devront être équipés de chaîne à neige métalliques, ou de chaussettes textiles. Elles doivent être installées sur deux roues motrices, ou à minima, être dans le coffre, prêtes à l’emploi si besoin.  

  • Les chaînes à neige : elles garantissent une adhérence maximale du véhicule lors des conditions météo extrêmes. À noter que la vitesse du véhicule ne doit pas excéder 50 km/h avec des pneus munis de chaînes ;
  • Les chaussettes neige : ou chaussette anti-dérapantes, elles permettent de remplacer les chaînes métalliques. Elles sont moins chères, plus facile à poser et compatibles  répondent à un usage ponctuel sur neige et glace tout en offrant un montage intuitif et rapide.

Si vous êtes perdu dans le choix à faire, demandez conseil à votre garagiste ou à votre concessionnaire. 

Qui est concerné par l’obligation d’équipement hivernal ?

Que vous soyez résident, vacancier ou de passage, la nouvelle loi s’applique dès lors que vous circulez dans les communes et les axes montagneux concernés par les arrêtés préfectoraux. Les véhicules suivants devront se soumettre à la nouvelle législation :

  • les véhicules légers (les voitures) ;
  • les utilitaires (les camionnettes) ;
  • les camping-cars ; 
  • les poids-lourds ; 
  • les autocars. 

Les poids lourds avec remorque ou semi-remorque doivent pouvoir équiper au moins deux roues motrices avec des chaînes à neige, même s’ils ont des pneus hiver.

À noter que les véhicules étrangers devront eux aussi se soumettre à la loi. 

Quel risque pour le contrevenant ?

Un automobiliste sans équipement hivernal sur les routes de montagne sur lesquelles s’applique la loi s’expose à une amende de 135€. En outre, il risque aussi une immobilisation du véhicule. Au-delà de l’aspect légal, prendre des routes de montagne par temps hivernal peut être une prise de risque pour le conducteur. Mieux vaut se conformer à cette nouvelle règle et conduire sans risquer le vol plané.

Plus d'actualités...

De nouveaux boîtiers pour limiter la vitesse des voitures

25 novembre 2021 - Auto

Le 17 novembre dernier, une nouvelle directive européenne a été adoptée : à partir de juillet 2022, [···]

Lire la suite >

Restriction de certains contrôles routiers sur les applications

5 novembre 2021 - Auto

Le 1er novembre dernier, une série de mesures est entrée en vigueur. Parmi elles, l’obligation d’équ [···]

Lire la suite >

Offre exclusive : embarquez votre dashcam Next Base

25 octobre 2021 - Auto

Les caméras de bord, ou dashcam, sont utilisées par un automobiliste pour filmer son environnement q [···]

Lire la suite >