Comment évaluer son capital mobilier pour l'assurance habitation ?

Comment votre logement et votre mobilier sont indemnisés en cas de sinistre? Si votre contrat d’habitation stipule qu’ils seront indemnisés à la valeur à neuf, cela signifie que vous serez intégralement dédommagé. En général, il est nécessaire de souscrire une option pour en bénéficier ou opter pour un contrat couvrant, haut de gamme. La garantie remplacement à neuf est l’un des modes d’indemnisation avec leremboursement à la valeur d’usage ou vétusté déduite.

Tous mes biens sont-ils concernés ?

Tous les biens mobiliers et immobiliers peuvent être concernés. La garantie peut être circonscrite à certains biens ou posséder une limitation de durée. Pour le savoir, consultez les conditions générales de votre contrat.

Par exemple :

  • Les appareils dotés d’une technologie qui évolue rapidement – ordinateurs, chaînes hi-fi, écran de télévision, électroménager – sont parfois exclus de la garantie.
  • La durée de la garantie peut être limitée à 15 ans.

Dois-je souscrire une assurance habitation avec valeur à neuf ?

Vous y avez tout intérêt, surtout si vous êtes propriétaire. Le différentiel entre le prix d’une assurance habitation avec une reconstruction valeur à neuf ou sans cette garantie est minime. Prenons le cas d’une personne qui possède une maison de cinq pièces, construite après 1980, d’une valeur à neuf de 200 000 euros.

  • Elle choisit une assurance habitation sans valeur à neuf pour 180 euros par an.
  • Elle subit un sinistre dans son logement qui le détruit entièrement.
  • Son assureur lui rembourse le montant de la maison, une fois déduite la vétusté de 20%. Elle perçoit, in fine, 160 000 euros. Elle perd donc 40 000 euros.
  • Si elle avait souscrit une assurance habitation garantissant le remboursement valeur à neuf pour 250 euros par an, elle aurait été indemnisée pour la totalité du logement.Remboursement assurance habitation après sinistre

Comment se passe l’indemnisation ?

Vous êtes intégralement remboursés par rapport à la valeur d’achat de votre objet ou de votre logement. Attention, certains assureurs proposent des garanties à neuf où le remboursement de la vétusté est plafonné. Vous n’êtes donc pas réellement indemnisé à la valeur à neuf :

  • Dans le cas d’une maison ou d’objets mobiliers, l’assureur vous rembourse le montant du bien, déduit du coefficient de vétusté estimé par l’expert
  • Dans un 2e temps, il vous rembourse un complément égal à ce coefficient de vétusté. Toutefois, il est parfois plafonné : entre 20 à 30 %, en moyenne. Par exemple : après une tempête, les coûts de reconstruction de votre toiture s’élèvent à 50 000 euros. L’expert estime son coefficient de vétusté à 30 %, alors que votre contrat d’assurance prévoit un plafond de 25 %. Dans un 1er temps, vous toucherez 35 000 euros (70 % de 50 000 euros). Ensuite, vous percevrez une somme de 12 500 euros – soit 25 % du coût de la réfection. Il vous restera 2500 euros à régler, soit 5% du coût total. Ce reste à charge correspond au plafond indiqué par votre assureur dans les conditions générales de votre contrat.

Suis-je remboursé dans tous les cas ?

Pour obtenir l’indemnisation valeur à neuf ou valeur de reconstruction, l’assureur exige généralement :

  • Que votre bien soit reconstruit dans les deux ans suivant le sinistre et dans le même lieu. Le délai dépend de votre contrat : consultez-le pour connaître les modalités.
  • Que le logement ait été normalement entretenu. Vous devez aussi, tant que possible, vous conformer aux plans de départ de votre habitation pour les réparations.

Comparez pour économiser !

AcommeAssure a une note de 4.5 sur 5 pour 257 avis clients
Scroll Up