Cure thermale et mutuelle : remboursé sous conditions

Envie de vous délasser et de vous soigner dans la vapeur légère d’un bain ? Les cures thermales prescrites par un médecin sont remboursées par la Sécurité sociale et votre mutuelle. Nos conseils pour bien la choisir selon vos besoins et votre situation.

Sécurité sociale : un remboursement partiel

Les conditions pour être pris en charge

Votre cure thermale vous a été prescrite par votre médecin ou votre chirurgien-dentiste ? C’est un 1er pas vers votre remboursement par la Sécurité sociale. Ainsi la thalassothérapie, qui vise le bien-être, n’est jamais prise en charge. Mais cela ne suffit pas. Vos soins doivent concerner les organes suivants :

  • Vos muqueuses bucco-linguales,
  • Votre système digestif,
  • Une pathologie psychosomatique,
  • Votre système urinaire,
  • Votre peau,
  • Votre coeur ou vos artères,
  • Votre cerveau,
  • Vos voies respiratoires.
  • Si vous êtes atteint de phlébologie, d’une maladie neurologique ou que votre enfant a des troubles du développement.
Vous rêvez de vous soigner dans cet établissement thermal réputé vanté par un ami ? L’Assurance maladie ne vous donne pas toute liberté.
  • Votre lieu d’accueil doit être agréé et conventionné par la Sécurité sociale.
  • Vous n’avez droit qu’à une seule cure par an pour la même maladie.
  • Les soins durent 18 jours au maximum. Vous ne pouvez les interrompre sauf en cas de force majeure ou raisons médicales. Sinon vos dépenses sont entièrement à votre charge.
  • C’est votre médecin qui choisit votre station thermale. La plus proche est la plus avantageuse pour vous. En effet, l’Assurance maladie rembourse vos frais de transport en se basant sur l’établissement le plus voisin. Veillez à ce que votre cure pour soigner vos bronches ne se déroule pas à 500 km de chez vous alors qu’il y a une station à proximité.

Vos démarches

  • Effectuez une demande de prise en charge auprès de la Sécurité sociale. Joignez-y le questionnaire de prise en charge et votre déclaration de ressources. Ce sont vos revenus de l’année précédente qui sont pris en compte : ceux de 2014 pour une cure en 2015, par exemple. Vous vivez seul et avez perçu plus de 14 664,30 euros ? Vos frais de transport et d’hébergement restent intégralement à votre charge.
  • Après réception des documents précédents, l’Assurance maladie vous délivre un formulaire : la prise en charge de cure thermale et facturation. Grâce à lui vous êtes rapidement remboursé après votre séjour.

Le montant de vos remboursements

Quels que soient vos revenus, la Sécurité sociale rembourse toujours le forfait de surveillance médicale et le forfait thermal. Sa base de remboursement (BRSS) est toutefois très variable d’une maladie et d’un établissement à l’autre. Le tableau, ci-dessous, vous indique la somme qu’il vous reste à régler après sa participation.

Type de soins Base de remboursement de le Sécurité sociale (BRSS) Taux Somme à votre charge
Surveillance médicale par un médecin conventionné 80 euros 70% 24 euros
Forfait thermal en zone 1 (1)
Hydrothérapie pour les voies respiratoires 449,95 euros 65% 157 euros
Hydrothérapie pour les affections digestives 241,01 euros 65% 84,34 euros
Hydrothérapie dermatologique 226,84 euros 65% 79,40 euros

(1) Tarifs au 1er mars 2014 dans la plupart des thermes français

La Sécurité sociale ne prend pas en charge vos frais de transport et d’hébergement ? Vous devez donc les payer. Dans votre cas une mutuelle couvrante est indispensable.

Vos ressources vous offrent le coup de pouce de l’Assurance maladie pour le transport et l’hébergement ? Le tableau, ci-dessous, récapitule les montants que vous percevez.

Type de dépense Conditions à remplir Base de remboursement de la Sécurité sociale (BRSS) Taux Somme à votre charge
Transport Votre trajet en train doit être moins coûteux que son équivalent en voiture Prix d’un billet SNCF de 2e classe 65% Variable
Hébergement 150,01 euros 65% 52,51 euros
Frais de transport d’un accompagnant Vous ne pouvez vous déplacer seul et vos frais de transport sont déjà pris en charge Prix d’un billet SNCF de 2e classe Variable
Frais d’hébergement d’un accompagnant Aucune prise en charge

Tarifs au 1er juin 2015

Là aussi une complémentaire santé efficace est fondamentale. Vous aurez en effet du mal à vous loger quelques jours pour un prix aussi modique. Au total, ce sont plusieurs centaines d’euros qui sortent de votre porte-monnaie.

Mutuelle : comment faire votre choix ?

Ce sont souvent les mutuelles pour seniors ou travailleurs non salariés qui assument bien les cures thermales. Elles sont très protectrices.

Le forfait thermal et la surveillance médicale

Ces frais sont déjà assumés par la Sécurité sociale. C’est pour cela que la plupart des mutuelles vous remboursent un pourcentage de la BRSS. Le niveau choisi dépend des dépassements d’honoraires pratiqués dans votre station thermale. Le tableau, ci-dessous, éclaire votre lanterne.

Profil (1) Niveau de mutuelle (% de BRSS) Somme à sa charge
Cas n°1 : un patient veut soigner sa peau et suit une cure pendant 7 jours. Ses frais : 70 euros de surveillance médical et 226,84 euros de forfait thermal. 100% Rien
Cas n°2 : un patient a besoin de soins pour son estomac pendant 10 jours. Ses frais : 100 euros de surveillance médicale et 350 euros de forfait thermal. 100% 138,99 euros
125% 61,50 euros
150% Rien
Cas n° 3 : un patient suit des soins pour ses bronches pendant 18 jours. Ses frais : 150 euros de surveillance médicale et 600 euros de forfait thermal. 100% 230,05 euros
125% 102 euros
150% 45 euros
175% 27,50 euros
200% 10 euros
225% Rien

(1) On considère que les frais d’hébergement sont pris en charge par l’Assurance maladie.

Les frais d’hébergement et de transport

En général les complémentaires santé vous proposent un forfait annuel en euros. Ce système est avantageux si l’Assurance maladie ne participe pas du tout à vos dépenses d’hébergement et de tranport. Si elle le fait déjà, nous vous conseillons une autre formule. Il s’agit d’un remboursement mixte. On vous propose un pourcentage de la BRSS auquel on ajoute un pécule en euros. Prenons un exemple :

  • Vos frais d’hébergement et de transport sont partiellement pris en charge par l’Assurance maladie.
  • Après sa participation, il vous reste à régler 150 euros d’hébergement et 230 euros de forfait thermal pour votre cure.
  • Votre mutuelle vous offre 150% de BRSS et une somme de 100 euros à dépenser comme vous le souhaitez.
  • Elle vous rembourse l’intégralité de votre hébergement et 340 euros pour le forfait thermal.
  • Il reste 60 euros à votre charge. En utilisant le forfait de 100 euros, votre cure thermale est gratuite !

Le cas de la thalassothérapie

Envie d’essayer la thalassothérapie ? Peu de mutuelles, surtout responsables, acceptent de la prendre en charge. Elle n’a pas pour objectif le soin médical mais la détente. Plutôt que de payer très cher une mutuelle dont vous n’aurez pas l’utilité, essayez les médecines douces. De plus en plus de complémentaires santé les remboursent. Elles visent aussi le bien-être et vous aident à rester en forme toute l’année.

Regardez les délais de carence

Vous avez fait votre choix? Avant de signer les yeux fermés, regardez le délai de carencede votre mutuelle. C’est le temps qu’elle met pour accepter de vous prendre en charge. Ce temps d’attente est variable : un mois, 6 mois voire un an. Anticipez sur votre cure thermale. Elle a lieu dans 6 à 3 mois ? C’est le moment de comparer les assurances santé sur internet.

Besoin d’une mutuelle qui rembourse votre cure thermale ?

Comparez pour économiser !

AcommeAssure a une note de 4.5 sur 5 pour 257 avis clients
Scroll Up