L’assurance en ligne,
le conseil en plus

 

Comment être mieux remboursé des analyses médicales?

Les analyses médicales ne sont pas toujours bien remboursées par la Sécurité sociale. Pour alléger votre facture, une mutuelle efficace s’impose.

Le remboursement variable de la Sécurité sociale

Des montants différents selon l’analyse

La Sécurité sociale n’applique pas la même base de remboursement (BRSS) selon la catégorie de l’analyse. Elle ne vous rembourse pas la même somme et votre reste à charge diffère. Elle distingue les actes de biologie et d’anatomie et de cytologie pathologique. Le tableau, ci-dessous, vous donne quelques exemples :

 

Type d’acte Base de remboursement de la Sécurité sociale (BRSS) Taux Somme à votre charge
Prélèvement non sanguin
(urine par ex.)
1,92 euros 60% 1 euro *
Prélèvement sanguin 2,52 euros 60% 1 euro *
Prélèvement cervico-vaginal(1) 9,64 euros 70% 2,9 euros
Frottis de l’endomètre (1) 42,24 euros 70% 12,68 euros

Franchise médicale de 1 euro par recherche d’analyse médicale, limité à 4 euros par prélèvement, dans la limite de 50 euros par an.
(1) Acte d’anatomie et de cytologie pathologique
Tarifs valables au 1er mai 2014.

Des montants différents selon le praticien

Le statut du biologiste qui pratique votre prélèvement a aussi un impact sur le montant que vous percevez. Il s’agit d’un médecin, d’un chirurgien-dentiste ou d’une sage-femme ? Vous êtes mieux remboursé que s’il s’agissait d’un directeur de laboratoire non médecin, d’un auxiliaire médical ou d’un auxiliaire de laboratoire non infirmier. Nous vous conseillons donc de choisir la 1re option. Le tableau, ci-dessous, vous donne un aperçu des économies possibles.

 

Type d’acte Ex de tarif Taux pour un acte pratiqué par un médecin Taux pour un acte pratiqué par un non médecin Somme à votre charge avec un médecin Somme à votre charge avec un non médecin Economies si vous allez chez un médecin
Prélèvement non sanguin 5,79 euros 70% 60% 1,74 euros 2,32 euros 0,59 euros
Prélèvement sanguin 7,56 euros 70% 60% 2,27 euros 3,02 euros 0,75 euros
Prélèvement cervico-vaginal 9,64 euros 70% 60% 2,89 euros 3,86 euros 0,97 euros
Frottis de l’endomètre 42,24 euros 70% 60% 12,67 euros 16,90 euros 4,63 euros

Tarifs valables au 1er mai 2014.

Un dépistage gratuit du VIH et de l’hépatite C

Votre médecin vous a prescrit un dépistage du Sida ou de l’hépatite C ? Cette analyse vous est intégralement remboursée. En effet, la Sécurité sociale considère que c’est un acte de prévention qui relève de la Santé publique.

Les analyses médicales qui ne sont pas remboursées

L’Assurance maladie ne rembourse pas toutes les analyses médicales. Il s’agit notamment de celle qui exigent des recherches spécifiques dans votre sang, votre urine ou le prélèvement de votre tissu. Elles sont dites hors nomenclature. Vous êtes un peu flagada et votre médecin vous recommande une analyse de fer à partir de votre urine ? La Sécurité sociale ne participe pas à vos frais. Dans votre cas, vous déboursez 23 euros. On peut également citer :

  • Le fluor dans les urines pour 33 euros.
  • Le diagnostic des hépatites B, C, E et G pour un montant variable, entre 29 et 250 euros environ.
  • Le Mercure dans la salive pour 42 euros.

Votre mutuelle : attention aux actes hors nomenclatures

Une complémentaire santé de base généralement suffisante

Votre prise de sang ou votre analyse d’urine est classique ? Il s’agit juste d’un bilan sanguin ou d’un renouvellement de contraception? A priori, une mutuelle de base qui rembourse les analyses médicales à 100% de la BRSS est amplement suffisante. Les dépassements d’honoraires dans les laboratoires sont plutôt rares.
Pensez aussi à prendre votre carte de mutuelle, en plus de votre Carte Vitale. Grâce au tiers-payant vous ne déboursez rien du tout.

La bonne mutuelle pour les actes non remboursés par la Sécurité sociale

Vous avez un doute ? La prescription de votre médecin vous semble inhabituel et vous ne comprenez pas la série de chiffres qui l’accompagne ? N’hésitez pas à lui demander si l’analyse biologique se situe dans ou hors nomenclature. La bonne réponse est la seconde ? Dans ce cas, seule votre mutuelle peut vous donner un coup de pouce pour vos dépenses. Si votre praticien ne sait pas, adressez-vous à votre laboratoire d’analyses médicales. Il est essentiel que vous sachiez à quoi vous en tenir avant le rendez-vous.

De nombreuses mutuelles n’acceptent de vous rembourser que si la Sécurité sociale le fait déjà. C’est souvent le cas si vous avez choisi un contrat responsable. Avec d’autres, vous bénéficiez d’un forfait variable en euros pour l’année. Avec cette somme, vous financez vos analyses médicales hors nomenclature. Avant de sauter le pas, soyez sûr d’en avoir vraiment besoin. Ces formules sont souvent chères et peu utiles si vos besoins de lunettes, de soins dentaires ou d’hospitalisation sont faibles ou moyens. N’hésitez pas à comparer les complémentaires santé sur internet pour trouver celle qu’il vous faut.

 

Besoin d’une mutuelle qui rembourse vos analyses médicales ? 

Scroll Up