L’assurance en ligne,
le conseil en plus

 

Quand choisir une assurance auto tous risques ?

Assurance tous risques ou au tiers ? Que signifie assurance tous risques ? C’est l’assurance auto la plus couvrante mais aussi la plus chère. Une formule à privilégier pour les voitures neuves, de valeur ou si vous voulez être couvert même en cas d’accident responsable.
Pour vous aider dans votre choix, nous vous dévoilons les avantages d’une assurance très protectrice. Quels critères prendre en compte pour choisir entre une formule tous risques ou au tiers ?

 

Formule et garanties assurance auto

L’âge et le coût de votre voiture

L’âge et le coût de votre voiture sont les critères les plus importants dans le choix d’une assurance auto tous risques.

Votre véhicule est neuf

Si votre voiture a moins de 8 ans, l’assurer en tous risques semble la meilleure solution. Le critère principal : que votre véhicule soit encore coté à l’argus. En effet, c’est souvent sur cette base que l’expert évalue le montant de votre indemnisation, suite à un accident ou un sinistre.
Si votre véhicule a plus de 8 ans, c’est sa valeur qu’il faut regarder.

Votre véhicule a beaucoup de valeur

Vous possédez un véhicule plus ancien mais qui a de la valeur. C’est une voiture de grosse cylindrée, d’une marque réputée dotée d’accessoires onéreux ou d’un intérieur luxueux ? Choisissez aussi la formule tous risques. En effet, les pièces détachées seront certainement plus chères et la réparation plus complexe que sur une citadine ou une familiale passe-partout.

Votre situation financière

Vous n’avez pas terminé de rembourser votre crédit voiture ou vous avez peu ou pas d’économies. La solution la plus couvrante est souvent la meilleure.

Vous avez un crédit en cours pour votre véhicule

Il ne vous reste que deux mois de crédit et votre voiture est âgée ? L’assurance tous risques va peut-être vous coûter chère pour un gain infime. En revanche, si vous avez encore plusieurs années de remboursement devant vous, il est judicieux de la choisir. Admettons qu’un accident dont vous êtes responsable détruise intégralement votre véhicule. Si vous avez opté pour la formule au tiers, votre assureur ne vous indemnise pas. Pour vous, c’est la double peine. Non seulement vous ne touchez rien, mais en plus vous devez vous acquitter d’un crédit pour une voiture inutilisable.

Vous avez peu ou pas d’argent de côté

Vos économies ne sont pas suffisantes pour acheter une autre voiture ou assumer de lourdes réparations. Si votre voiture vaut plus que ce que vous pouvez investir, assurez-la en tous risques.

Vous souhaitez une indemnisation de qualité

L’assurance tous risques est le gage d’une bonne indemnisation et d’une couverture large. Quelques points sont quand même à surveiller.

Votre voiture couverte même en cas d’accident responsable

L’assurance tous risques rembourse bien les dégâts quelles que soient les circonstances. Par exemple, vous foncez dans la voiture qui vous précède, un sanglier se jette sous vos roues ou vous entrez en collision avec un arbre ? La plupart des dégâts sont pris en charge. Un atout par rapport à l’assurance au tiers ou tiers étendu, qui couvre seulement vos dommages corporels et matériels issus d’un accident non responsable sont couverts.

Les assurances tous risques indemnisent ainsi la plupart des sinistres : bris de glace, incendie, vandalisme…

Votre véhicule remboursé à la valeur à neuf

Si votre voiture est irréparable ou hors d’état de rouler, vous pouvez être intégralement indemnisé. Soyez toutefois attentif à la durée de cette garantie valeur à neuf ou valeur d’achat. Elle est variable selon les professionnels. La plupart vous la garantissent pour 12 à 24 mois. Ensuite, ils appliquent une décote. Le montant qui vous est remboursé est souvent déterminé par un expert, après l’accident ou le sinistre. Pour améliorer votre dédommagement, certains assureurs proposent des options +15%, +20% ou +40%.

Besoin d’une assurance auto tous risques très couvrante ?

Références :

Complément d’information sur Service-Public.fr
Code des assurances : articles L124-1 à L124-5
Code des assurances : article L113-2

Scroll Up