L’assurance en ligne,
le conseil en plus

 

L'assurance voiture pour jeune conducteur

Comment payer moins cher l’assurance de votre première voiture ?  Les conducteurs qui ont eu le permis il y a moins de 3 ans et ceux qui n’ont jamais été assurés ont généralement une surprime de 100%. Conséquence : le prix moyen de l’assurance voiture jeune conducteur est 2 fois plus élevé que celui d’un chauffeur expérimenté qui aurait le même bonus. Mais des offres adaptées existent. Voici quelques conseils pour être bien assuré tout en réalisant des économies.

Les questions à se poser pour réaliser des économies sur les assurances jeune conducteur :

1 – Faut-il passer votre permis en conduite accompagnée ?

Les statistiques des assureurs sont formelles. Le jeune conducteur qui a suivi la conduite accompagnée a 5 fois moins d’accidents que celui qui n’en a pas bénéficié. En effet, vous avez davantage d’expérience sur la route, puisque vous avez au moins 3000 km au compteur avant de passer votre permis. Cet avantage vous offre deux longueurs d’avance sur les autres :

  • Votre surprime d’assurance auto est moitié moins élevée la 1re année que pour un jeune conducteur classique. Vous ne réglez que 25% en plus la 2e année contre 50%. La 3e année, vous ne subissez plus aucune surprime alors qu’un pilote novice doit attendre la 4e année.
  • Votre expérience préserve votre bonus ou Coefficient de réduction majoration (CRM) de 1. Il s’agit du CRM qui s’applique à tout conducteur novice. En effet, votre comportement sera certainement plus adéquat dans les situations dangereuses. Par exemple, vous resterez plus serein lors d’un freinage d’urgence, de conditions climatiques difficiles ou d’un refus de priorité. Vous aurez ainsi moins de sinistres et donc un malus moindre ou pas de malus du tout.

Quelle assurance auto choisir pendant votre formation ?

Pendant votre période de formation à la conduite accompagnée, votre tuteur doit demander à son assurance une extension de garantie qui n’entraîne pas de surprime. Vous serez ainsi affilié à l’assurance de vos parents pendant la durée de la conduite accompagnée.

2 – Quels sont les avantages de vous déclarer conducteur secondaire sur le contrat de vos parents ?

Une fois le permis obtenu, et tant que vous n’avez pas votre propre voiture, la meilleure solution est de vous assurer sur l’assurance de vos parents en tant que conducteur secondaire. Leur assurance sera un peu plus chère, mais vous y gagnerez. En effetlorsque vous souhaiterez vous assurer en votre nom, vous récupérerez tout ou partie de leur bonus. Selon les cas de figure, le prix de votre assurance sera divisé par 2 ou 3.

Quelle est la durée pendant laquelle vous êtes considéré jeune conducteur ?

Vous êtes considéré par les assureurs, comme un jeune conducteur, pendant 3 ans. Nous vous conseillons donc de rester fidèle à l’assureur de vos parents pendant au moins ces trois premières années. Vous pourrez en changer la 4e année, en comparant les tarifs sur internet.

Même si vous roulez peu, évitez le prêt de volant

Vous conduisez très peu ? Déclarez-vous quand même ! Les conséquences financières pourraient être considérables en cas d’accident : la franchise est souvent majorée pour vos parents et peut se monter jusqu’à 1500 euros.

Assurez-vous dès que vous avez le permis

Par ailleurs, pensez à vous assurer dès l’obtention de votre permis, même si vous ne conduisez pas régulièrement. Certains assureurs refusent de vous couvrir si votre permis date de plus d’un an. Si vous laissez passer cette période, il sera plus difficile de trouver une offre d’assurance.

3 – Quel véhicule choisir pour les jeunes conducteurs ?

Lorsque vous achetez votre première voiture, soyez attentif au modèle et à son âge. Ces facteurs font varier le prix de votre assurance auto :

  • Choisissez un véhicule de puissance faible ou moyenne. Avec une voiture puissante, les dommages corporels peuvent être très coûteux. Les professionnels craignent particulièrement les dégâts d’une grosse cylindrée aux mains d’un jeune conducteur.
  • Si votre CRM est de 1, nous vous conseillons de choisir une voiture de plus de 10 ans. Vous payez déjà une surprime à cause de votre faible bonus. Faites baisser la note avec une voiture pas chère à assurer. En effet, les assureurs considèrent qu’une voiture ancienne est moins onéreuse à réparer qu’un bolide dernier cri. Prenez un modèle d’occasion. Il est d’ailleurs préférable qu’elle ne soit plus cotée à l’argus.

Une Peugeot 206 est par exemple une bonne option pour l’achat d’un premier véhicule (pour un comparatif de tarifs cliquez ici).

4 – Quelle formule d’assurance souscrire lors de l’achat de votre première voiture ?

La meilleure assurance auto pour les jeunes ? La formule au tiers avec une assurance personnelle du conducteur. En effet, maintenant que vous avez acheté votre première voiture ou que vous avez votre permis depuis plus de trois ans, il est temps de vous assurer seul. La formule au tiers reste la plus économique et est tout de même suffisante pour un véhicule un peu vieux et de peu de valeur.

Veillez à ce que votre contrat comprenne une bonne protection pour les dommages corporels du conducteur. Si vous avez un accident grave, la somme perçue est utile pour vos soins, votre vie quotidienne ou encore l’aménagement de votre logement. Regardez bien le plafond d’indemnisation. Ne descendez pas en dessous de 400 000 ou 500 000 euros.

5 – Faut-il déclarer chaque sinistre ?

En tant que jeune conducteur, vous partez avec un coefficient de bonus-malus de 1. Essayez de ne pas déclarer de sinistre la 1re année, sous peine de récolter un malus. C’est surtout valable pour les sinistres responsables : votre CRM serait multiplié par 1,25. Un chiffre qui augmente encore le montant de votre cotisation et le temps passé à payer plus cher. Votre coefficient mettra ainsi plusieurs années à redescendre à 1. Il perd 5% par année sans sinistre. Enfin, peu d’assureurs souhaiteront vous assurer avec un malus supérieur à 1.

Évitez ainsi de déclarer tous les petits sinistres qui vous pénaliseraient inutilement. Par exemple, passez sous silence les petites éraflures, votre portière cabossée ou un bris de glace léger. Ne signalez à votre assureur que les dégâts matériels plus graves et les accidents corporels.

6 – Comment trouver la meilleure offre ?

Pour réduire les frais, la meilleure méthode reste la comparaison. S’il est préférable de s’affilier à l’assurance de ses parents les 3 premières années, il faut ensuite consulter les nouvelles possibilités qui s’offrent à vous. Ne vous cantonnez plus à l’assurance de vos parents, vous avez le choix. Des tarifs plus attractifs peuvent vous être proposés. Et surtout, n’hésitez pas à consulter les avis sur internet.

Vous pouvez aussi souscrire une assurance auto connectée permettant de faire jusqu’à 50% d’économie sur votre prime d’assurance auto.

Pour savoir quelle est l’assurance auto jeune conducteur la moins chère, comparez rapidement et gratuitement toutes les offres et leurs tarifs.

 

Références :

Complément d’information sur Service-Public.fr
Code des assurances : articles L124-1 à L124-5
Code des assurances : article L113-2

Scroll Up