Assurance auto au kilomètre : comment payer moins cher ?

Vous faites peu de kilomètres avec votre voiture et vous voulez payer moins cher votre assurance auto?Vous pouvez économiser jusqu’à 20% sur votre prime d’assurance auto en optant pour une assurance kilométrage limité ou un forfait kilométrique. Cette assurance est intéressante pour des véhicules qui parcourent un faible kilométrage annuel (moins de 10 000 km par an par exemple). Encore faut-il choisir le bon contrat. Découvrez nos conseils.

L’assurance auto aux kilomètres parcourus, est-ce pour vous ?

L’assurance au kilomètre est intéressante si vous utilisez votre voiture de manière occasionnelle ou si vous avez plusieurs véhicules.Vous êtes concerné par les offres petits rouleurs si :

  • vous utilisez votre véhicule pour des trajets exclusivement privés, pendant les week-end et les vacances. Vous vous rendez au travail en transports en commun, en vélo, en cyclomoteur ou disposez d’une voiture de fonction. C’est souvent le cas des assurés des grandes villes, en particulier en Île-de-France où les transports collectifs sont très développés.
  • Vous avez un véhicule d’appoint peu utilisé. Il peut s’agir, par exemple, d’une caravane ou d’un van qui ne circule que l’été.
  • Vous êtes retraité, partez peu en voyage et avez des déplacement réduits.
  • Vous êtes un jeune conducteur et vous ne prenez la route que le week-end pour rentrer chez vos parents. Pour vous, l’avantage est encore plus conséquent : vous subissez une surprime liée à votre novicité.

Pay As You Drive : payez au kilomètre parcouru

L’expression anglo-saxonne Pay As You Drive signifie Payez selon votre conduite. Il s’agit d’un logiciel de géolocalisation de type GPS que l’assureur installe dans votre voiture. Il mesure plusieurs indicateurs : le nombre de kilomètres parcourus mais aussi l’heure à laquelle vous prenez le volant et les routes empruntées. Son avantage principal réside dans sa précision. Selon les assureurs, le relevé kilométrique vous permet de suivre en ligne votre consommation. Cet élément limite le risque d’outrepasser votre forfait. Ce système se développe de plus en plus avec la croissance des objets connectés.

Le coût d’installation du boîtier est souvent partagé entre l’assureur et l’assuré. Vous aurez parfois une location mensuelle à payer pour le matériel. Si vous êtes résilié par votre assureur, le coût de désinstallation devrait vous incomber. Il oscille entre 50 et 60 euros.Autre inconvénient : vos kilomètres sont comptabilisés, même si vous ne roulez pas mais êtes garé sur un objet en mouvement. Par exemple, c’est le cas si vous traversez l’océan en bateau et que votre voiture est du voyage.

Le forfait kilométrique : quelle distance annuelle maximale choisir ?

Le forfait petit rouleur, aussi appelé forfait kilométrique, bénéficie aux conducteurs qui parcourent un petit nombre de kilomètres par an. Cette distance maximale varie selon les assureurs. Il faudra donc chercher une offre adaptée à votre situation, si vous roulez moins de 9000, 8000, 7000 km… Les assureurs peuvent également offrir des réductions de prime d’assurance par tranche de kilomètres parcourus.

Ce système est avantageux, à condition de ne pas dépasser le kilométrage figurant dans votre contrat. Nous vous conseillons donc de bien évaluer la distance que vous comptez parcourir dans l’année. Si vous la surestimez, vos économies ne seront pas optimales. Si vous la minorez, vous risquez de payer une franchise majorée, si, au jour du sinistre, vous avez parcouru davantage de kilomètres que prévus. Certains assureurs pratiquent aussi une réduction proportionnelle de l’indemnisation versée.

Assurance au kilomètre, comment ça marche ?

À chaque renouvellement de contrat, vous effectuez une simple déclaration à votre assureur. Elle porte mention des kilomètres parcourus dans l’année entre chaque échéance. Certaines assurances exigent le passage chez un garagiste désigné qui relève votre compteur. C’est donc lui qui atteste de la véracité des informations.

Vous vous rendez compte que vous allez dépasser votre forfait kilométrique ?

Premier réflexe : avertissez votre assureur. Il vous proposera un changement de formule ou même le passage à un contrat classique. Cette modification s’effectue moyennant une petite surprime. Ce surcoût est mineur par rapport à la franchise dont vous auriez dû vous acquitter en cas d’excédent non autorisé. La première solution vous revient à quelques dizaines d’euros contre plusieurs centaines pour la seconde.

Une autre assurance, l’assurance auto connectée peut toutefois vous intéresser. Elle concerne les conducteurs sans risque, roulant peu.

Quelle est l’offre la plus adaptée et la moins chère pour assurer votre véhicule aux kilomètres réels ?

Les tarifs d’assurance kilométriques varient en fonction de plusieurs paramètres (le nombre de kilomètres parcourus, le type de voiture …). Pour trouver la meilleure offre, définissez votre kilométrage maximum pour l’année et comparez les différentes offres ainsi que les garanties proposées par les assureurs. En effet, même si certains contrats d’assurance par kilomètres roulés proposent les mêmes clauses que ceux des contrats d’assurance kilométrage illimité, ce n’est pas toujours le cas. Pour trouver l’assurance au kilomètre la plus rentable, comparez les offres et n’oubliez pas de vous renseigner en consultant les différents avis.

Vous roulez moins de 8000 km par an ?

Comparez pour économiser !

Nos 229 avis clients Acommeassure.com nous donnent une note de 4.5 /5
Scroll Up