Covoiturage : comment rouler bien assuré ?

Vous envisagez d’utiliser BlaBlaCar ou un autre service de covoiturage ? Vous voulez savoir comment être bien assuré lors du covoiturage ? Suivez nos conseils. En effet, le covoiturage ne nécessite pas, en général, d’assurance auto spécifique ou de garanties complémentaires.Toutefois, il est important de vérifier quelques détails avant de prendre le volant ou de vous laisser conduire.

Vous êtes conducteur

Devez-vous souscrire une garantie spéciale covoiturage ?

Il n’existe aucune extension de garantie spécifique au covoiturage, considéré comme un service amical. Le covoiturage n’entraîne donc aucun surcoût de votre assurance auto actuelle. Nous vous conseillons toutefois d’informer votre assureur de votre intention de covoiturer. Voici les points primordiaux que vous devez passer en revue :

  • Le covoiturage s’effectue dans le cadre de trajets domicile-travail. Ces conditions de déplacement sont-elles bien couvertes par votre assurance auto?
  • Votre contrat inclut-il une clause de conduite exclusive ? Certaines polices d’assurance ne couvrent que le ou les conducteurs nommément désignés, d’autres intègrent des franchises majorées en cas de prêt de volant. Si vous souhaitez prêter votre volant à un covoitureur, renseignez-vous préalablement auprès de votre assurance.
  • Une franchise est-elle appliquée en cas de prêt de volant à un conducteur novice ? Cette clause est importante en cas de sinistre. En effet, si ledit conducteur novice cause un accident le montant restant à votre charge peut s’avérer particulièrement élevé.
  • Votre véhicule est-il une voiture de fonction ? Si oui, l’assurance de ce véhicule exclut souvent le transport de passagers.
  • Retirez-vous un bénéfice pécuniaire du covoiturage ? Si vous acceptez une rémunération supérieure au partage des frais de déplacement, vous devez souscrire une assurance professionnelle spécifique pour le transport rémunéré de personnes.
Certains assureurs alignent leur offre sur cette nouvelle pratique et proposent des contrats dédiés au covoiturage, avec des garanties spéciales covoiturage. Ces professionnels possèdent souvent un partenariat avec des plates-formes de covoiturage. C’est par exemple le cas de BlaBlaCar aujourd’hui en partenariat avec AXA. En cas de prêt du volant lors d’un covoiturage avec BlaBlaCar, vous serez mieux couvert si votre assurance actuelle ne couvre pas ou peu cette pratique. Toutefois, il convient de respecter quelques conditions : prêt du volant à un passager ayant plus de 3 ans de permis et que vous ne possédiez pas de clause d’exclusivité dans votre contrat d’assurance. Attention cependant en cas d’accident : c’est vous qui vous verrez attribuer un malus.

Comment allez-vous être indemnisé en cas d’accident ?

Dans tous les cas, si un conducteur occasionnel provoque un accident, c’est vous, en tant que souscripteur de l’assurance, qui serez pénalisé d’un malus. Seule exception à cette règle: si le conducteur a pris le volant à votre insu votre coefficient de réduction-majoration (CRM) n’est pas affecté.Les étapes de l’indemnisation en cas d’accident de la circulation correspondent à celles d’un sinistre classique. Ce peut être un sinistre duquel vous êtes responsable, victime, ou dont le tiers n’a pu être identifié. Consultez notre article dédié à l’indemnisation des accidents de la route pour connaître la marche à suivre.

Vous êtes passager

Vous devez vérifier deux éléments primordiaux avant de monter en voiture :

  • Votre conducteur est-il titulaire du permis de conduire ?
  • La voiture utilisée est elle bien assurée ? vous pouvez aisément le savoir en consultant l’attestation d’assurance figurant sur le pare-brise côté passager.

Comment vais-je être indemnisé en cas d’accident ?

En tant que passager, vos dommages corporels sont couverts par la responsabilité civile du véhicule au même titre que tous les autres tiers. Toutefois, vous ne devez pas commettre de faute inexcusable. Par exemple, vous n’êtes pas indemnisé si vous sautez de la voiture en marche ou tirez sur le frein à main alors que le véhicule roule à vive allure.

En cas de trajet professionnel, l’assurance « accident du travail » de votre entreprise peut également prendre en charge votre incapacité de travail en tant que passager. En général, l’accident doit survenir sur le trajet domicile-travail. Un détour pour se rendre sur les lieux de rendez-vous du covoiturage est admis. Il ne doit toutefois pas excéder un certain pourcentage du trajet total : par exemple 20%.

Est-il possible que vous preniez le volant en tant que passager ?

Lors de vos trajets en covoiturage, il arrive parfois que le conducteur fatigue et qu’il demande à passer le volant à l’un des passagers. Le prêt du volant est possible, vous serez alors couvert par l’assurance du conducteur et propriétaire du véhicule. En cas d’accident, c’est le propriétaire qui se verra attribuer un malus. Ainsi vous serez protégé, limiterez les risques dus à la fatigue du conducteur et roulerez donc en plus grande sécurité.

Vous avez besoin d’une assurance auto favorable au covoiturage ?

Références :

Complément d’information sur Service-Public.frCode des assurances : articles L124-1 à L124-5Code des assurances : article L113-2

Comparez pour économiser !

Nos 229 avis clients Acommeassure.com nous donnent une note de 4.5 /5
Scroll Up