En raison d'un grand nombre d'appels, nous vous recommandons de nous contacter par mail ou via votre Espace Client. Merci de votre compréhension.
Menu
Aide

De quelles informations ai-je besoin pour obtenir un devis d’assurance habitation ?

Les questions que je peux me poser :

Comment doit-on comptabiliser les niveaux d’une maison dans le devis assurance habitation ?

Vous déclarez un niveau dès lors que les pièces aménagées sont toutes situées sur le même niveau. Autrement dit, si vous avez un niveau d’habitation et un sous-sol non-aménagé, comptez un seul niveau.

Autre exemple : rez-de-chaussée + sous-sol aménagé + 1er étage + grenier non aménagé = 3 niveaux

Qu’est-ce qu’une pièce principale ?

Une pièce principale est une pièce d’une superficie au sol de plus de 7 m², autre que : cuisine, arrière-cuisine, salle de bains, cabinet de toilette, WC, couloir, cave, hall fermé, buanderie, garage ou grenier. .

J’ai beaucoup de grandes pièces dans mon habitation. Quelle est la règle pour compter le nombre de pièces principales ?

Sont comptées comme pièces principales les pièces de plus de 7 m² au sol. Si une pièce mesure plus de 40 m² au sol, elle compte pour deux pièces.

Un grenier compte-t-il pour une pièce ?

Si le grenier n’est pas aménagé, il n’est pas comptabilisé comme pièce principale. Si le grenier est partiellement ou intégralement aménagé, vous comptez les pièces aménagées de plus de 7 m² au sol que comporte ce grenier.

Une salle de bains compte-t-elle pour une pièce principale si elle est très grande ?

Non, en aucun cas la salle de bains ne compte pour une pièce principale, quelle que soit la superficie.

Qu’est-ce qu’une dépendance ?

Une dépendance est un bâtiment qui n’est pas utilisé comme bâtiment d’habitation ni comme local professionnel. Il ne doit pas avoir de communication directe avec le bâtiment principal d’habitation.

Une cuisine américaine compte-t-elle pour une pièce principale ?

La cuisine ne compte pas comme pièce principale. Si elle est ouverte sur votre salon, vous comptabilisez uniquement le salon, en décomptant la superficie au sol occupée par la cuisine.

 

Un dressing est-il considéré comme une pièce principale ?

Oui, si c’est une pièce aménagée avec une superficie au sol de plus de 7 m². Sinon, ne le comptez pas. S’il fait partie d’une chambre, sa surface au sol s’ajoute à celle de la chambre.

Une véranda est-elle considérée comme pièce principale ?

Si elle est fermée et mesure plus de 7 m² au sol, elle compte pour une pièce principale.

Si elle est ouverte et fait partie d’une autre pièce, sa superficie s’ajoute à celle de la pièce attenante.

Si la superficie au sol additionnée de la véranda et de la pièce attenante est supérieure à 40 m², précisez-le au moment de faire votre devis.

Une pièce mansardée ou une mezzanine compte-t-elle pour une pièce principale ?

Seule la superficie au sol fait foi, que la pièce soit mansardée ou non. Si la pièce fait plus de 7 m² de superficie au sol, elle est considérée comme une pièce principale. Attention, toutes les pièces ne sont pas comptabilisées : consultez la définition d’une pièce principale.

Les jacuzzi sont-ils considérés comme piscines dans le devis assurance habitation ?

Oui. Sont considérés comme piscines : les piscines intérieures, extérieures et les jacuzzi. Selon la formule choisie, vous pouvez bénéficier d’une assurance piscine.

Mon logement comporte une maison de maître et un petit bâtiment qui sert de maison d’amis. Les deux bâtiments sont situés sur le même terrain. La maison d’amis est-elle considérée comme une dépendance ? Faut-il faire deux devis assurance habitation ?

Une maison d’amis est une pièce à usage d’habitation et ne peut, à ce titre, être considérée comme une dépendance (voir la définition de dépendance). Faites un seul devis d’assurance maison pour les deux bâtiments : il suffit d’additionner le nombre de pièces principales des deux bâtiments.

J’ai une maison et un autre corps de bâtiment sur le même terrain, qui fait office de maison d’hôtes… Faut-il faire deux devis assurance habitation ? Combien de pièces dois-je déclarer au contrat ?

Il vous suffit de faire un devis d’assurance habitation unique, puisque les deux bâtiments sont sur le même terrain. Ajoutez le nombre de pièces principales des deux bâtiments.

Bon à savoir : le nombre maximum de chambres d’hôtes est limité à cinq.

Je suis étudiante. Ma résidence principale est à Bordeaux. Je suis en stage d’un an à Rennes. Puis-je bénéficier d’une formule « chambre étudiante » pour mon logement de Rennes ?

La chambre étudiante est exclusivement réservée aux résidences principales. Mais vous pouvez bénéficier d’un tarif très avantageux avec la formule budget. Faites un devis pour connaître les tarifs.

Pourquoi les assurances « chambre étudiante » coûtent-elles moins cher ?

Elles coûtent moins cher parce que :

Des questions concernant votre assurance habitation . Retrouvez tous nos conseils...

Vérifiez les informations de votre contrat d’assurance habitation

Vérifiez si vous avez un délai maximum pour contacter votre assureur. Sans quoi, vous risquez de ne pas être indemnisé ou d’être mal indemnisé. Attention, ces délais varient en fonction du sinistre.
Les délais de déclaration de sinistre habitation sont indiqués aux conditions générales.

Vérifiez si vous avez une franchise à payer, et si oui de quel montant.
Cette information se trouve aux conditions particulières du contrat.

Prenez connaissance des plafonds dindemnisation de votre assureur.
Ils sont indiqués dans les conditions générales.

Vérifiez comment votre contrat prend en charge les biens immobiliers et mobiliers. Avec cette information majeure, vous saurez si un coefficient de vétusté viendra réduire votre prise en charge.

Pour en savoir plus, consultez les pages : valeur d’usage, reconstruction à neuf, remplacement à neuf.
Les conditions de prise en charge figurent aux conditions générales de l’assurance habitation.

Évitez les faux pas : n’engagez pas de réparations sans l’accord de l’assureur.

Réunissez les pièces justificatives nécessaires pour anticiper sur les démarches qui seront demandées par votre assureur.

Recueillez ou conservez les informations qui pourraient être utiles à l’assureur (exemple : informations éventuelles sur la personne responsable d’un acte de vandalisme).

 

Sinistre assurance habitation : vos obligations

Soyez conscient de vos obligations et prenez le temps de rassembler les pièces nécessaires :
En cas de sinistre habitation, c’est à vous de prouver la valeur des objets de votre habitation.

Un exemple : suite à un incendie, vos biens sont entièrement détruits par le feu. Vous êtes assuré à hauteur de 200.000 euros pour vos biens. Pour être indemnisé, vous devez prouver à votre assureur, factures à l’appui, que vous avez effectivement subi une perte de 200.000 euros. A défaut de factures, réunissez les photos et vidéos de votre logement, les notices d’utilisation de vos équipements…

Après un incendie, pensez à chiffrer l’intégralité de vos biens.

Bien souvent, les assurés, faute de temps ou d’énergie, négligent le chiffrage du linge de maison, des vêtements, des livres, des CD…
Or, pour être bien pris en charge, il faut des preuves de la liste et de la valeur de vos biens.
Ce conseil est précieux : il nous vient d’une personne qui a vécu un incendie.

D’où notre dernier conseil : conservez le plus possible de factures et enregistrez-les dans un coffre-fort électronique pour être paré en cas de sinistre…

Je suis propriétaire. Si je choisis de ne pas assurer ma maison, en cas de sinistre, que se passe-t-il ?

En cas de sinistre, le coût lié au sinistre vous est entièrement imputable.

Je suis locataire

Suis-je responsable des dégâts subis sur la maison que je loue ?

Oui, en cas de sinistre, vous êtes tenu responsable des dégâts subis. L’assurance locataire est obligatoire pour protéger le propriétaire du logement.

Un dégât des eaux a lieu dans l’appartement que je loue, à cause d’un défaut d’entretien de mon propriétaire. Qui est responsable ?

Si vous êtes à même de prouver que le dégât des eaux est lié à un défaut d’entretien de sa part, c’est bien votre propriétaire qui est responsable. Pensez à la protection juridique pour faire valoir vos droits.

Suis-je pris en charge par ma responsabilité civile en-dehors de mon domicile, si je prends une location pour mes vacances d’été, par exemple ?

Oui, notre contrat TcommeToit prend en charge la responsabilité civile locative à l’occasion d’un voyage/séjour de vacances de moins de 3 mois, en cas de dommages d’incendie ou dégât des eaux causés par l’assuré au logement.

Pour connaître les différents plafonds d’indemnisation par garantie, consultez le chapitre « Les limites de garanties » des conditions générales du contrat TcommeToit.

Quelle assurance me couvre pendant mon déménagement ?

La nature de l’assurance qui vous couvre est différente selon le mode de déménagement choisi. Plusieurs possibilités s’offrent à vous.

J’opte pour un déménageur professionnel

Un déménageur professionnel est, a minima, détenteur d’une assurance responsabilité civile professionnelle. Elle joue s’il a lui même causé le sinistre. Le déménageur ne vous indemnise pas dans quelques cas précis :

Le déménageur vous remet trois documents à lire soigneusement

Avant tout déménagement, le professionnel vous remet, au préalable, trois documents. Prenez-en connaissance avec soin, en lisant bien les petites lignes.

Je déménage par mes propres moyens

Votre assurance habitation vous couvre pour les dégâts éventuels. Prêtez tout de même attention à quelques points particuliers.

Des proches viennent vous prêter main forte ? Si l’un d’eux endommage un objet, vous êtes indemnisé sur le fondement de sa responsabilité civile.

Vous louez un véhicule pour déménager ? En général les assurances auto des sociétés de location comprennent les garanties responsabilité civileincendie et vol.

Votre assurance habitation peut également intervenir en cas de problème, notamment si vous avez un accident avec le véhicule loué. En cas de sinistre, le loueur exige généralement une somme qui reste à votre charge. C’est la franchise. Certains contrats d’assurance habitation comprennent une assistance qui couvre cette franchise dommages du véhicule.

Les biens mobiliers transportés peuvent également être garantis, mais le montant de l’indemnisation est généralement limité à quelques milliers d’euros. Vérifiez ces éléments dans votre contrat. N’hésitez pas à souscrire une option complémentaire ou à étendre une garantie déjà existante.

Comment faire avec mes assurances ?

Vous avez l’obligation de signaler tout changement personnel à votre assureur, sous peine de nullité du contrat ou d’indemnisation partielle en cas de sinistre. Le déménagement est ainsi l’occasion de faire le point sur vos assurances habitation, auto et santé.

En cas de déménagement, vous avez, en effet, la possibilité de résilier vos assurances pour changer d’assureur.
Les conditions de résiliation et la marche à suivre sont toutefois bien précises.

1- Demandez un devis à votre assureur

L’évolution du risque entraîne une révision de votre tarif. C’est elle qui vous autorise à résilier votre contrat. Pour le déterminer, demandez à votre assureur habituel d’établir un nouveau devis avec les mêmes garanties. Veillez particulièrement aux données suivantes :

2- Résiliez ou non votre contrat

Si le montant de votre assurance change, à la hausse comme à la baisse, la loi vous autorise à résilier votre contrat de manière anticipée. Vous devez suivre une procédure précise pour mener à bien cette démarche. Consultez notre page dédiée à la résiliation de vos assurances.

Nous mettons également à votre disposition des lettres de résiliation personnalisées pour faciliter vos démarches.

 

L’objectif du détecteur de fumée est d’alerter les occupants du logement d’un danger, notamment d’incendie. Il détecte la fumée issue de la combustion du bois, du papier ou d’un plastique. Le signal est suffisamment fort pour réveiller quelqu’un d’endormi. Ainsi, il peut réagir rapidement auprès de la source du danger, par exemple en éteignant un départ de feu ou en débranchant des appareils électriques. Il peut aussi se mettre en sécurité et quitter les lieux et appeler les pompiers.

Un Daaf doit respecter la norme européenne NF EN 14604. Sa durée de vie est d’environ 10 ans. Les modèles les plus économiques et courants sont ceux à ionisation, plus sensible à la fumée.Le prix d’un détecteur oscille d’une dizaine d’euros pour un équipement basique à plus d’une centaine d’euros pour un détecteur de fumée connecté.

Qu’il soit propriétaire ou locataire, l’occupant de l’habitation doit avertir son assureur de l’installation du détecteur.

Comment installer le détecteur de fumée ?

Il incombe au propriétaire occupant ou bailleur d’équiper son logement d’un détecteur de fumée. Dans les logements neufs, le Daaf doit être fourni et installé par le promoteur.

Si le logement est mis en location, le propriétaire peut :

Où installer le détecteur de fumée ?

Le détecteur de fumée doit être solidement fixé au plafond. Pour éviter que l’alarme retentisse au moindre morceau de pain carbonisé dans le grille pain, il vaut mieux éviter d’installer le détecteur à proximité de la cuisine. Préférez les emplacements de dégagement comme le palier ou de circulation desservant les chambres. Dans les grands logements ou dotés de plusieurs étages, installez plusieurs détecteurs, si possible un par étage.

Comment s’assurer du bon fonctionnement du détecteur de fumée ?

Tout dépend si l’habitation est louée ou occupée par le propriétaire.

Logement en location

Dans le cas d’une location non-meublée, au début du bail, lors de l’état des lieux, le locataire doit vérifier que le détecteur est bien installé dans le logement et en état de marche. Au cours du bail, l’occupant doit s’assurer que le dispositif fonctionne, et le cas échéant changer les piles de lithium usées. Si le Daaf est défectueux, il doit le remplacer à ses frais.

Cette obligation de s’applique pas aux locations de courte durée de type logement saisonnier, aux résidences autonomie et hôtelière à vocation sociale, aux logements de fonction et aux location meublée. Dans ces cas, l’obligation de vérification du bon fonctionnement du détecteur de fumée incombe au propriétaire.

Logement occupé par son propriétaire

Le propriétaire a à sa charge l’achat, l’installation et la vérification de la bonne marche du Daaf. Il a la responsabilité de remplacer le détecteur s’il est défectueux.

L’occupant doit prévenir son assurance

Que vous soyez locataire ou propriétaire occupant, vous devez transmettre à votre assureur une attestation d’installation du matériel. La loi rend cette notification obligatoire (art. L129-8 du Code de la construction et de l’habitat).

En pratique, les fabricants de détecteurs d’incendie fournissent un modèle à compléter à renvoyer à votre assureur. Vous pouvez aussi envoyer le texte suivant à vous assureur, par courrier ou email : « Je soussigné [vos nom et prénom], détenteur du contrat n° [numéro de contrat] atteste avoir installé un détecteur de fumée normalisé au [votre adresse] conformément à la norme NF EN 14604. »

Il s’agit avant tout d’une déclaration sur l’honneur, dont l’impact est limité. Si vous avez un incendie ou une explosion, alors que vous n’avez pas installé de détecteur, ou que vous n’avez pas notifié son installation, l’assureur ne peut pas refuser de vous indemniser. Il ne peut pas non plus augmenter la franchise.

L’assureur peut réduire la cotisation ou le remboursement

L’installation d’un détecteur de fumée peut avoir un impact direct sur votre tarif d’assurance.

La loi autorise en effet les assureurs à réduire le montant des cotisations pour les assurés qui ont envoyé une notification d’installation. Certains assureurs pratiquent déjà des réductions, de l’ordre de 5 à 10%, pour compenser la réduction du risque d’incendie.

Quelles différences avec les détecteurs de chaleur et de monoxyde de carbone ?

Des trois types de détecteurs, seul celui qui détecte de la fumée est obligatoire. Cependant, les deux autres sont complémentaires et participent à éviter des accidents domestiques parfois mortels.

Le détecteur de chaleur

Le détecteur de chaleur est équipé d’un capteur de température. Selon le modèle, il peut déclencher un signal sonore dans les situations suivantes :

Ils viennent en complément du détecteur de fumée. Ils sont installés dans des pièces où le détecteur de fumée se déclencherait de manière intempestive, comme dans la cuisine ou la salle de bain.

Il va lui aussi devenir obligatoire.

Le détecteur de monoxyde de carbone

On dénombre chaque année une centaine de décès dus à une intoxication au monoxyde de carbone. Ce gaz indolore, indolore et non-irritant représente la première cause de décès par intoxication en France. C’est pourquoi il est important de s’équiper d’un avertisseur adéquat. Le rôle du détecteur de monoxyde de carbone est d’alerter si un appareil à combustion comme le chauffage d’appoint, la chaudière ou insert refoule du monoxyde de carbone. Il doit pour cela respecter la norme ULC-2034 et la certification UL doit apparaître sur l’emballage.

Afin de vous assurer de la qualité du produit, vous devez choisir un appareil conforme à la norme EN 50291.

Il existe des détecteurs double fonction : fumée et monoxyde. Cependant nous ne recommandons d’opter pour ce modèle. En effet leur utilisation diffère et leur emplacement doit être adapté en conséquence. Si le détecteur de fumée doit être plutôt placé dans le couloir, le détecteur de monoxyde doit être situé à proximité des points de combustion.

Les gestes à adopter pour la prévention du gel

Prévention gel : les canalisations

Prévention gel : la vidange des réservoirs

En cas d’absence prolongée en hiver (supérieure à 48h), les réservoirs d’eau (citernes…) doivent être vidangés.

La vidange des réservoirs se fait en 4 étapes :

Prévention gel : en cas d’absence

Vous partez plus de 48h ?

Le respect de ces mesures peut être demandé par l’assureur. En cas de sinistre gelce dernier réduit son indemnisation si vous n’avez pas observé ces mesures. Les conditions générales vous rappellent les mesures de prévention gel demandées par votre assurance habitation.

Comparez les assurances habitation

Le dégât des eaux causé par le gel n’est pas toujours pris en charge par votre assureur. Certains contrats garantissent le gel de manière optionnelle. Ainsi, si vous habitez dans une région où les températures sont souvent négatives, relisez vos conditions générales et assurez-vous que votre contrat d’assurance habitation couvre les conséquences du gel.

Dans le contrat TcommeToit :

Réalisez un devis d’assurance habitation

De quelles informations ai-je besoin pour obtenir un devis d’assurance habitation ?

Comment doit-on comptabiliser les niveaux d’une maison dans le devis assurance habitation ?

Vous déclarez un niveau dès lors que les pièces aménagées sont toutes situées sur le même niveau. Autrement dit, si vous avez un niveau d’habitation et un sous-sol non-aménagé, comptez un seul niveau.

Autre exemple : rez-de-chaussée + sous-sol aménagé + 1er étage + grenier non aménagé = 3 niveaux

Qu’est-ce qu’une pièce principale ?

Une pièce principale est une pièce d’une superficie au sol de plus de 7 m², autre que : cuisine, arrière-cuisine, salle de bains, cabinet de toilette, WC, couloir, cave, hall fermé, buanderie, garage ou grenier. Pour plus de détails, n’hésitez pas à contacter nos équipes expertes en la matière !

J’ai beaucoup de grandes pièces dans mon habitation. Quelle est la règle pour compter le nombre de pièces principales ?

Sont comptées comme pièces principales les pièces de plus de 7 m² au sol. Si une pièce mesure plus de 40 m² au sol, elle compte pour deux pièces.

Un grenier compte-t-il pour une pièce ?

Si le grenier n’est pas aménagé, il n’est pas comptabilisé comme pièce principale. Si le grenier est partiellement ou intégralement aménagé, vous comptez les pièces aménagées de plus de 7 m² au sol que comporte ce grenier.

Une salle de bains compte-t-elle pour une pièce principale si elle est très grande ?

Non, en aucun cas la salle de bains ne compte pour une pièce principale, quelle que soit la superficie.

Une cuisine américaine compte-t-elle pour une pièce principale ?

La cuisine ne compte pas comme pièce principale. Si elle est ouverte sur votre salon, vous comptabilisez uniquement le salon, en décomptant la superficie au sol occupée par la cuisine.

Un dressing est-il considéré comme une pièce principale ?

Oui, si c’est une pièce aménagée avec une superficie au sol de plus de 7 m². Sinon, ne le comptez pas. S’il fait partie d’une chambre, sa surface au sol s’ajoute à celle de la chambre.

Une véranda est-elle considérée comme pièce principale ?

Si elle est fermée et mesure plus de 7 m² au sol, elle compte pour une pièce principale.

Si elle est ouverte et fait partie d’une autre pièce, sa superficie s’ajoute à celle de la pièce attenante.

Une pièce mansardée ou une mezzanine compte-t-elle pour une pièce principale ?

Seule la superficie au sol fait foi, que la pièce soit mansardée ou non. Si la pièce fait plus de 7 m² de superficie au sol, elle est considérée comme une pièce principale. Attention, toutes les pièces ne sont pas comptabilisées : consultez la définition d’une pièce principale.

 

Jacuzzi, logements atypiques, les questions fréquentes en assurance habitation

Les jacuzzi sont-ils considérés comme piscines dans le devis assurance habitation ?

Oui. Sont considérés comme piscines : les piscines intérieures, extérieures et les jacuzzi. Selon la formule choisie, vous pouvez bénéficier d’une assurance piscine.

Mon logement comporte une maison de maître et un petit bâtiment qui sert de maison d’amis. Les deux bâtiments sont situés sur le même terrain. La maison d’amis est-elle considérée comme une dépendance ? Faut-il faire deux devis assurance habitation ?

Une maison d’amis est une pièce à usage d’habitation et ne peut, à ce titre, être considérée comme une dépendance (voir la définition de dépendance). Faites un seul devis d’assurance maison pour les deux bâtiments : il suffit d’additionner le nombre de pièces principales des deux bâtiments.

J’ai une maison et un autre corps de bâtiment sur le même terrain, qui fait office de maison d’hôtes… Faut-il faire deux devis assurance habitation ? Combien de pièces dois-je déclarer au contrat ?

Il vous suffit de faire un devis d’assurance habitation unique, puisque les deux bâtiments sont sur le même terrain. Ajoutez le nombre de pièces principales des deux bâtiments.

Je suis étudiante. Ma résidence principale est à Bordeaux. Je suis en stage d’un an à Rennes. Puis-je bénéficier d’une formule « chambre étudiante » pour mon logement de Rennes ?

La chambre étudiante est exclusivement réservée aux résidences principales. Mais vous pouvez bénéficier d’un tarif très avantageux avec la formule budget. Faites un devis pour connaître les tarifs.

Pourquoi les assurances « chambre étudiante » coûtent-elles moins cher ?

Elles coûtent moins cher parce que :

Vous ne trouvez pas la réponse à votre question ? Soumettez-la-nous par mail, nous nous engageons à y répondre dans les plus brefs délais.

Que couvrent les garanties pour dommage électrique ?

Une assurance multirisque habitation couvre au minimum les dégâts électriques au bâtiment. C’est à dire ce qui concerne les dispositifs intégrés à votre habitation, comme le chauffage, VMC, etc. Parfois, si l’option est souscrite, cette garantie peut s’étendre à tout ce qui est branché sur les prises de la maison.

Les dégradations liées à une variation de tension anormale sont concernées. Typiquement, une détérioration de vos appareils due à la foudre sera couverte.

La garantie est généralement exclue lorsque le dommage découle d’un défaut ou d’un problème interne de l’appareil.

 

Faire jouer l’assurance dommage électrique : les démarches 

L’indemnisation par l’assurance dommage électrique en cas de vétusté

Un quart des logements français ont une installation vétuste voire dangereuse

 

Comment savoir si mon installation électrique est aux normes ?

Seul un électricien peut vous le dire avec certitude, mais certaines règles de base sont invariables :

 

Mon installation électrique est vétuste. Suis-je couvert ?

L’intégralité du coût peut ne pas être pris en compte, si l’expert constate que votre installation électrique n’est pas aux normes. Renseignez-vous auprès de votre assureur. Pour vous prémunir, adoptez quelques réflexes :

Débrancher les appareils en cas d‘orage ou de tempête

Le rôle de la responsabilité civile : que couvre-t-elle ?

Un sinistre impliquant la responsabilité civile peut générer le paiement de montants colossaux, surtout en cas de décès, d’invalidité ou de dégâts matériels importants. L’assurance sert ainsi à réparer les préjudices causés à ses voisins, à des tiers, par sa propre faute. La responsabilité civile entre en jeu dans des cas bien précis : l’assuré commet involontairement une faute qui engendre des dommages corporels ou matériels à un tiers. Les dommages causés intentionnellement à autrui ne sont pas couverts (article L113 du code des assurances).

Qui est couvert?

Quels dommages sont couverts?

Il s’agit des dommages qui interviennent dans le cadre de la vie privée de l’assuré. Ils concernent :

Les différentes responsabilité civiles existantes

Il est possible de souscrire une assurance spécifique « responsabilité civile privée ». Le contrat d’assurance habitation intègre également cette garantie. Certaines assurances la couvrent aussi, mais uniquement dans des circonstances bien précises et ponctuelles :

Contre le vol : suivre les indications du contrat d’assurance habitation

Pendant la période d’inoccupation, le risque majeur reste le vol.

Prévention : sécuriser son habitation avant le départ

Protéger sa maison contre les autres risques : dégât des eaux, incendie…

D’autres risques sont susceptibles de contrarier vos vacances pendant votre absence. Dégât des eauxaccidents électriquesincendie ou explosions ne doivent pas être négligés ; pour s’en prémunir, il est recommandé de débrancher le compteur électrique, de couper les arrivées d’eau, le gaz, d’éteindre le chauffe-eau : même pour des absences de courte durée. Au-delà de 3 ou 4 jours d’absence, certains assureurs ne vous couvrent pas en cas de dégât des eaux ; ils pourront diminuer de moitié votre indemnisation.

 Astuce

Un dernier conseil pratique : ayez sur vous dans votre téléphone les n° d’urgence : n° contrats assurance, n° de la garantie assistance, n° à composer en cas de vol de carte bancaire, n° du centre de sécurité en cas de possession d’alarme.