Menu
Aide

Assurance auto : tour d’horizon des garanties

Pour vous permettre d’être bien remboursé, tour d’horizon des différentes garanties possibles et des procédures pour se faire rembourser par votre assureur.

Garantiebris de glace

Votre voiture vient d’être endommagée. Comment faire jouer votre assurance ?GARANTIE BRIS GLACE 

Garantievandalisme

Votre voiture a été vandalisée ? Étiez-vous bien assuré ?GARANTIE VANDALISME

Garantieconducteur secondaire

Vous êtes plusieurs à conduire la même voiture ? On vous explique comment assurer tous les conducteurs.GARANTIE CONDUCTEUR SECONDAIRE

GarantieIncendie

Votre voiture vient d’être incendiée. Comment faire jouer votre assurance ?GARANTIE INCENDIE 

GarantieTempête

La tempête n’a pas épargné votre voiture ? On vous explique comment gérer le sinistre avec votre assureur.GARANTIE TEMPÊTE

Garantievol

Votre voiture a été volée. Êtes-vous couvert par défaut par votre assurance ?GARANTIE VOL

Comment êtes-vous couvert par votre assurance en cas de vol ?

Tous les contrats d’assurance auto ne couvrent pas le vol. Les formules d’assurance au tiers en sont en général dépourvues, contrairement aux assurances tous risques. Si vous ne disposez pas de cette garantie dans votre contrat de base, souscrivez une option d’assurance contre le vol de voiture qui renforce votre protection.

QUELS SONT LES ÉVÉNEMENTS COUVERTS PAR L’EXTENSION DE GARANTIE ?

La garantie vol d’un contrat d’assurance automobile couvre généralement le vol avec effraction ou la tentative de vol du véhicule et les dommages qui en découlent.

La plupart des contrats d’assurance n’indemnisent pas le vol sans effraction. les événements exclus sont généralement :

  • Le car jacking ou vol à la portière. Il s’agit d’un larcin avec violence pour dérober les objets se trouvant dans le véhicule ou le véhicule lui-même.
  • Un vol à la souris. Le « mouse jacking » est une technique de vol électronique, sans effraction, qui consiste à détruire la sécurité informatique du véhicule.

QUELS SONT LES BIENS COUVERTS ?

En général, seul est le véhicule est couvert par la garantie vol. Certains contrats garantissent le cambriolage et les biens contenus dans la voiture, mais il est souvent nécessaire de souscrire une option complémentaire. Le montant de remboursement des biens est plafonné, à 1500 euros par exemple.

Y-A-T-IL DES RESTRICTIONS DE GARANTIE ?

Oui. Les restrictions et exclusions de garantie sont précisées dans votre contrat. Elles déterminent les situations dans lesquelles votre assurance ne peut intervenir. il s’agit, par exemple, des situations suivantes :

  • La tentative ou le vol le vol et la tentative de vol ont été commis par une personne appartenant à votre famille proche ou vivant sous votre toit.
  • Le vol résulte d’une escroquerie. Par exemple, vous souhaitez vendre votre voiture à un tiers. Il désire l’essayer, s’installe au volant et s’enfuit avec le véhicule.
  • Les clés se trouvaient dans ou sur l’engin au moment du vol. Toutefois, l’assurance joue dans quelques cas particuliers : notamment si des violences corporelles ont été commises ou un lieu privatif fermé à clé a été forcé.
  • Aucune preuve de vol n’est constatée sur le véhicule : sur l’antivol, la serrure, le système de démarrage ou la colonne de direction…
  • Vous ne disposez pas d’un système antivol sur votre véhicule (dispositif SRA 4 étoiles ou dispositif 4 clés). Les systèmes antivol sont surtout exigés par les assureurs pour les véhicules de moins de 5 ans et de plus de 30 000€.

Comment allez-vous être indemnisé ?

Les modalités d’indemnisation sont différentes selon la date à laquelle votre véhicule est retrouvé (s’il finit par l’être).

VOTRE VÉHICULE EST RETROUVÉ DANS UN DÉLAI DE TRENTE JOURS

L’assureur vous rembourse le montant des dégradations : bris de glace, serrure cassée, frais de remorquages éventuels…
Selon votre contrat, une franchise ou un plafond de remboursement peut-être appliqué. Attention, vous ne serez généralement pas indemnisé si votre voiture ne présente pas de traces d’effraction.

VOTRE AUTO EST RETROUVÉ APRÈS LE DÉLAI DE TRENTE JOURS

Il est considéré comme définitivement perdu. Vous serez indemnisé en fonction des garanties figurant à votre contrat d’assurance. Si, toutefois, votre voiture refait finalement surface, vous aurez le choix entre garder l’indemnisation (et renoncer à vos droits sur l’engin) ou rendre l’indemnisation pour la récupérer.

VOTRE VOITURE N’EST PAS RETROUVÉE

Vous serez dédommagé en fonction des garanties figurant à votre contrat d’assurance. Votre voiture peut être intégralement remboursée si le remplacement valeur à neuf ou valeur d’achat figure dans votre contrat. Si ce n’est pas le cas, vous percevez une somme variable. Elle est, en général, estimée par un expert qui se fonde souvent sur la cotation à l’argus de votre véhicule. Il s’agit de la valeur de remplacement du véhicule.

Quelles démarches devez-vous engager pour être indemnisé ?

  • Portez plainte auprès de la police ou de la gendarmerie. Attention, les assurances prévoient un délai : il s’agit généralement de 24 ou 48 heures.
  • Faites une déclaration du vol de votre voiture à votre assurance auto dans les 2 jours ouvrés suivant la connaissance du vol. Il faudra fournir à votre assureur une copie du dépôt de plainte ainsi que tous les éléments nécessaires à l’indemnisation : carte grise, clés de la voiture… Cela sert à prouver que le vol a bien été commis avec effraction. Gardez donc toujours votre carte grise sur vous et non dans le véhicule.
  • En cas de tentative ou de vol d’éléments de votre voiture, l’assureur détaille avec vous les dommages subis et les objets dérobés. Il peut mandater un expert. Puis il vous oriente vers un garage agréé, le cas échéant.
  • Si l’enquête des forces de l’ordre aboutit, contactez immédiatement votre assureur pour l’informer des nouveaux éléments. Notamment, si votre véhicule est retrouvé, indiquez le lieu et la date de la découverte, les dommages éventuels constatés et l’autorité qui a retrouvé la voiture : police, gendarmerie…

Téléchargez votre lettre de déclaration de sinistre type et envoyez-la à votre assureur. Pour trouver votre modèle de déclaration de sinistre personnalisable :
CLIQUEZ-ICI.

Nos conseils

  • Fermez systématiquement votre voiture, même si vous ne vous en éloignez que peu de temps
  • Ne laissez jamais les clés sur le contact
  • Vérifiez que vos fenêtres sont bien fermées
  • Ne laissez aucun objet précieux en évidence
  • N’indiquez pas le modèle ou l’immatriculation de votre voiture sur votre porte-clés
  • Garez de préférence votre voiture dans un endroit clos
  • Équipez votre véhicule d’un dispositif antivol
  • Gardez toujours votre carte grise et vos clés sur vous et non dans le véhicule.

Références :

  • Complément d’information sur Service-Public.fr
  • Code des assurances : articles L124-1 à L124-5
  • Code des assurances : article L113-2

Avant tout départ à l’étranger, il est fortement conseillé de vous informer auprès de l’assureur sur l’étendue de la couverture offerte par le contrat auto. Notons que la validité territoriale applicable à l’assurance de votre véhicule peut varier en fonction du pays de destination. De plus, il est important de connaître les risques couverts par l’assureur lors d’un voyage à l’étranger. Et enfin, vous devez connaître les documents à conserver avec soi tout au long du voyage et/ou les points du contrat à vérifier avec l’assureur, et ce avant votre départ à l’étranger.

Votre assurance locale vous couvre à l’étranger !

Il faut savoir que la plupart des assurances auto souscrites en France nous couvrent dans 47 pays. La liste est mentionnée au dos de la carte internationale de l’assurance automobile (la carte verte). On y trouve la Suisse, l’Andorre, la Croatie, l’Islande, la Norvège, le Liechtenstein et les pays de l’Espace Economique Européen (EEE). Pour rappel, la carte verte correspond à l’attestation d’assurance transmise par l’assureur, chaque année, à son assuré lors de la reconduction du contrat. L’attestation d’assurance n’est pas à confondre avec « le certificat d’assurance » qui est la vignette verte que l’on appose sur le pare-brise du véhicule. Ledit document détermine les pays couverts par l’assureur.

Dans les 47 pays, vous êtes couvert sans augmentation de cotisation. À la frontière, personne ne contrôlera votre carte verte. Toutefois, il est indispensable de l’avoir pour prouver que vous êtes assuré en responsabilité civile en cas d’accident.

Notons qu’il existe certaines exceptions. Si les lettres d’identification de certains pays sont barrées sur votre carte verte, sachez que vous devez souscrire une assurance frontière délivrée par une entreprise française en France ou une assurance délivrée à la frontière du pays. Rappelons que l’assurance frontière comporte des garanties minimales obligatoires pour une durée limitée. Pour les autres pays, vous devez souscrire à la douane un contrat d’assurance dès votre entrée dans le pays.

Quant aux pays qui ne figurent pas au niveau de la carte verte, la souscription d’une assurance spécifique auprès de votre assureur, voire auprès d’un assureur local, sera nécessaire pour pouvoir s’y rendre.

L’assurance voyage multirisque vous couvre-t-elle ?

Quand vous êtes hors de France, l’assurance voyage internationale est un contrat multirisque destiné à vous conférer une couverture étendue, et ce quel que soit l’objectif de votre voyage : vacances, déplacements professionnels, stages, études, etc.

Notons que cette assurance « protège » votre personne, ou encore quelques-uns de vos biens quand vous optez pour la « garantie bagages ». En cas d’accident de voiture par exemple, vous bénéficierez de toute garantie prise en charge conférée par l’assurance voyage multirisque, à savoir :

Pour rappel, il est possible d’ajouter d’autres garanties au contrat d’assurance voyage à l’étranger. Nous citons par exemple l’assistance juridique, les prestations d’assistance, etc.

Attention ! L’assurance voyage n’a pas vocation à remplacer une assurance auto. Cette dernière est obligatoire. Ainsi, la garantie responsabilité civile vie privée posée par l’assurance voyage multirisque exclut les dommages causés à autrui du fait de l’utilisation d’un véhicule.

Rappelons que l’assurance voyage permet de bénéficier à l’étranger d’une couverture complète. Toutefois, si vous envisagez conduire à l’étranger votre voiture personnelle ou un véhicule de location, il est indispensable de souscrire une assurance auto.

Une assurance auto internationale

La durée du voyage à l’étranger a une incidence sur les obligations du conducteur en matière d’assurance auto, et ce quand il choisit de conduire sa voiture personnelle.

Si la durée de votre séjour ne dépasse pas 6 mois, sachez que vous êtes toujours considéré comme résident français. Dans ce cas, votre assurance auto française reste valable dans tous les pays européens. À noter que ces derniers sont mentionnés sur la carte verte.

Mais si le séjour dure plus de 6 mois, il est indispensable de demander une immatriculation étrangère, et surtout d’assurer la voiture dans le pays d’accueil. C’est une obligation pour chaque français partant en expatriation à l’étranger, que ce soit pour un projet personnel ou professionnel.

En principe, la règle des 6 mois ne s’applique pas aux étudiants internationaux. Si l’étudiant part suivre ses études en dehors de la France, il n’aura pas à changer son assurance auto en Europe.

Si vous avez souscrit une assurance automobile internationale avec une prise en charge complète, n’oubliez pas de vous assurer tout de même de ne pas avoir à payer des franchises en cas de sinistre. La franchise représente un véritable poids financier, mieux vaut se prémunir.

Une assurance auto temporaire

Votre assurance automobile ne vous couvre pas pour un séjour dans un pays étranger en particulier ? L’assurance auto temporaire est la meilleure solution.

La protection que vous apporte une assurance automobile temporaire à l’étranger concerne :

Si vous (ou le véhicule) subissez des dommages, cette assurance ne vous couvre pas.

Heureusement que vous avez la possibilité de faire évoluer le contrat et de disposer d’une assurance auto temporaire complète. Cela peut être intéressant pour toute personne souhaitant séjourner à l’étranger ou effectuant un import/export avec un véhicule dont vous ne connaissez pas précisément la fiabilité. En effet, il est possible de disposer d’une garantie assistance et dépannage en cas de panne, ou encore d’une garantie corporelle pour vous et vos passagers.

À noter que l’assurance auto temporaire n’est pas accessible aux personnes considérées comme « jeune conducteur ». Les compagnies d’assurances exigent deux à trois ans de permis, avec un âge minimum de 21 ans à la souscription. Rappelons que certains assureurs n’acceptent plus de proposer ce type d’assurance pour les conducteurs âgés de plus de 75 ans.

Pour souscrire une assurance temporaire, trois documents sont nécessaires : la carte grise, une copie du permis de conduire et le relevé d’information.

Comparez les assurances auto internationales !

Pour choisir une assurance auto à l’étranger, il est fortement conseillé de faire jouer la concurrence. La comparaison entre les offres fournies par les différentes compagnies d’assurance vous permet de choisir le contrat offrant les meilleures garanties, et ce dans le but de ne pas gâcher votre voyage. Or, naturellement, une formule tous risques avec une assistance efficace a un coût.

Pour payer le juste prix, n’hésitez pas donc à bien comparer les assurances auto internationales. Pour cela, il est préférable d’utiliser un comparateur. C’est votre meilleur allié puisqu’il vous permet, en quelques minutes, de trouver la meilleure offre.

Le comparateur vous aide à obtenir plusieurs devis pour prendre le temps d’étudier l’offre, le prix, la nature des garanties, etc. Ainsi, vous serez certain de payer moins cher tout en étant parfaitement assuré pour profiter sereinement de votre voyage à l’étranger.

Si vous utilisez votre véhicule

Si vous conduisez votre propre véhicule, conservez bien votre carte verte avec vous. Elle est obligatoire au sein de l’Union européenne, et très conseillée en dehors de ses frontières. C’est elle qui prouve la souscription à l’assurance de responsabilité civile obligatoire. Au recto ou au verso de votre carte verte figurent la liste des pays dans lesquels vous êtes autorisés à rouler.

Une garantie d’assistance auto vous propose un dépannage et remorquage en cas d’accident ou de panne. Selon votre contrat, vous êtes aussi hébergé ou rapatrié. Vos frais de caution ou de récupération du véhicule sont peut-être aussi inclus.

En cas de location de voiture

Si vous louez une voiture à l’étranger, le loueur a sa propre assurance pour sa responsabilité civile. Vous êtes donc automatiquement couvert pour les dommages matériels et corporels que vous causeriez à des tiers. Le professionnel vous proposera généralement de souscrire une assurance complémentaire, pour vos dommages corporels ou le vol.

Parfois, votre assurance auto de départ vous prémunit sous certaines conditions. Par exemple, si vous avez un accident avec le véhicule, le professionnel laisse une franchise à votre charge. Cette somme à régler peut être remboursée par votre assurance.

Comment être assuré contre le vandalisme ?

Plusieurs garanties peuvent vous prendre en charge après un vandalisme sur votre auto.

Vandalisme : une garantie limitée dans les formules couvrantes

La garantie vandalisme est la première à regarder. Ce n’est toutefois pas la solution à tous les actes de vandalisme :

Vol, bris de glace, assurance pneu ou incendie selon les cas

Selon votre situation vous vous servirez d’une ou plusieurs de ces protections. Elles sont présentes dans la plupart des assurances auto à partie de la formule médiane ou tiers étendue.

Dommages tous accidents : le dernier recours

Vous n’avez pas de garantie vandalisme ? Ou votre voiture ne porte pas de traces d’incendie, vos vitres sont intactes et rien n’a été volé ? Lors-qu’aucune protection ne peut intervenir c’est la garantie dommages tous accidents qui est le derniers recours . Elle n’est toutefois présente que si vous avez une formule tous risques ou en option sur des formules intermédiaires.

La responsabilité civile du responsable du vandalisme

Vous êtes assuré au tiers et ne disposez d’aucune des garanties pré-citées ? Vous n’êtes indemnisé que si le responsable du vandalisme est retrouvé et identifié. C’est sa responsabilité civile qui assume les dégâts. Dans le cas contraire, le montant des réparations vous incombe.

Quelles démarches suivre pour être indemnisé ?

Portez plainte et déclarez le vandalisme à votre assureur

Le plus important est de porter plainte dans les 24 heures à la gendarmerie ou au poste de police . Détaillez le plus possible vos déclarations, photos à l’appui. Ensuite, envoyez une copie de la plainte avec un courrier à votre assureur. Lisez nos conseils complémentaires pour être correctement indemnisé après un sinistre.

Téléchargez votre lettre de déclaration de sinistre type et envoyez-la à votre assureur :

Comment êtes-vous indemnisé ?

Votre assurance vous indemnise ? Une franchise peut parfois rester à votre charge après les réparations :

Les conséquences sur votre bonus-malus ?

En général, le vandalisme sur votre voiture n’entraîne pas d’augmentation de votre bonus-malus. En effet, vous n’êtes pas responsable de ce sinistre. Vous n’êtes pénalisé que dans deux cas :

Besoin d’une assurance auto protectrice contre le vandalisme ?

Vous êtes conducteur

Devez-vous souscrire une garantie spéciale covoiturage ?

Il n’existe aucune extension de garantie spécifique au covoiturage, considéré comme un service amical. Le covoiturage n’entraîne donc aucun surcoût de votre assurance auto actuelle. Nous vous conseillons toutefois d’informer votre assureur de votre intention de covoiturer. Voici les points primordiaux que vous devez passer en revue :

Certains assureurs alignent leur offre sur cette nouvelle pratique et proposent des contrats dédiés au covoiturage, avec des garanties spéciales covoiturage. Ces professionnels possèdent souvent un partenariat avec des plates-formes de covoiturage. C’est par exemple le cas de BlaBlaCar aujourd’hui en partenariat avec AXA. En cas de prêt du volant lors d’un covoiturage avec BlaBlaCar, vous serez mieux couvert si votre assurance actuelle ne couvre pas ou peu cette pratique. Toutefois, il convient de respecter quelques conditions : prêt du volant à un passager ayant plus de 3 ans de permis et que vous ne possédiez pas de clause d’exclusivité dans votre contrat d’assurance. Attention cependant en cas d’accident : c’est vous qui vous verrez attribuer un malus.

COMMENT ALLEZ-VOUS ÊTRE INDEMNISÉ EN CAS D’ACCIDENT ?

Dans tous les cas, si un conducteur occasionnel provoque un accident, c’est vous, en tant que souscripteur de l’assurance, qui serez pénalisé d’un malus. Seule exception à cette règle: si le conducteur a pris le volant à votre insu votre coefficient de réduction-majoration (CRM) n’est pas affecté.
Les étapes de l’indemnisation en cas d’accident de la circulation correspondent à celles d’un sinistre classique. Ce peut être un sinistre duquel vous êtes responsable, victime, ou dont le tiers n’a pu être identifié. Consultez notre article dédié à l’indemnisation des accidents de la route pour connaître la marche à suivre.

Vous êtes passager

Vous devez vérifier deux éléments primordiaux avant de monter en voiture :

Comment vais-je être indemnisé en cas d’accident ?

En tant que passager, vos dommages corporels sont couverts par la responsabilité civile du véhicule au même titre que tous les autres tiers. Toutefois, vous ne devez pas commettre de faute inexcusable. Par exemple, vous n’êtes pas indemnisé si vous sautez de la voiture en marche ou tirez sur le frein à main alors que le véhicule roule à vive allure.

En cas de trajet professionnel, l’assurance « accident du travail » de votre entreprise peut également prendre en charge votre incapacité de travail en tant que passager. En général, l’accident doit survenir sur le trajet domicile-travail. Un détour pour se rendre sur les lieux de rendez-vous du covoiturage est admis. Il ne doit toutefois pas excéder un certain pourcentage du trajet total : par exemple 20%.

Est-il possible que vous preniez le volant en tant que passager ?

Lors de vos trajets en covoiturage, il arrive parfois que le conducteur fatigue et qu’il demande à passer le volant à l’un des passagers. Le prêt du volant est possible, vous serez alors couvert par l’assurance du conducteur et propriétaire du véhicule. En cas d’accident, c’est le propriétaire qui se verra attribuer un malus. Ainsi vous serez protégé, limiterez les risques dus à la fatigue du conducteur et roulerez donc en plus grande sécurité.

Vous avez besoin d’une assurance auto favorable au covoiturage ?

Références :

Complément d’information sur Service-Public.fr
Code des assurances : articles L124-1 à L124-5
Code des assurances : article L113-2

Comment choisir son assurance auto ?

Les besoins en assurance automobile varient en fonction de différents critères : marque de voiture, profil du conducteur, usage du véhicule, budget. Mais, il est tout de même important de bien comprendre les différentes garanties pour faire le bon choix. Pour vous aider dans cette démarche les comparateurs sont une aubaine. Trouver une assurance auto n’a jamais été aussi simple. Il n’est plus nécessaire de vous déplacer en agence pour souscrire un contrat d’assurance. Ce sont les assurances qui viennent jusqu’à votre canapé et ce, pour tout profil (malussé, résilié, sinistré, jeune conducteur etc..).   Lorsque vous allez sur un comparateur d’assurance auto, celui-ci va vous demander de remplir un formulaire. Il est important de répondre avec précision à chaque question de la simulation. Pour cela, nous vous conseillons de vous munir des documents suivants :

Vous  trouverez tous les éléments nécessaires à la réalisation d’un devis d’assurance auto. Vous pouvez demander votre relevé d’informations à votre assureur si vous ne l’avez pas déjà.   L’objectif du comparateur est de vous proposer des devis adaptés à votre profil en prenant en compte vos souhaits en terme de garanties. Plusieurs offres de différentes compagnies d’assurances seront proposées  peut être, l’occasion pour vous de trouver la meilleure assurance. Cependant, il est important de prendre contact avec un conseiller afin de reprendre les éléments du devis pour plus de sécurité. Celui-ci pourra donner son avis et vous orienter de manière à ce que votre contrat soit en adéquation avec vos besoin.   Plusieurs critères sont à prendre en compte lorsque vous comparez votre assurance :

Le budget

Nous sommes tous à la recherche d’une assurance auto à moindre coût avec de bonnes garanties et ne dépassant pas le budget que vous vous êtes fixé. Cependant, même si les assureurs seraient ravis de pouvoir satisfaire cette demande beaucoup de critères sont pris en compte pour calculer votre cotisation d’assurance. De fait, le prix de l’assurance est calculé en fonction de votre profil.   Les trois critères majeurs dans le calcul des cotisations sont :

Petite astuce pour payer moins cher son assurance auto : réunissez tous vos contrats chez le même assureur et il vous proposera un tarif préférentiel.

Les garanties

Les formules sont similaires d’un assureur à l’autre. Vous pouvez avoir jusqu’à quatre formules différentes dans les grandes lignes. À savoir que plusieurs garanties optionnelles sont systématiquement proposées comme la garantie assistance, véhicule de remplacement, valeur d’achat etc.. Il faut bien les comparer, car elles peuvent varier selon les assureurs.   L’assurance auto tous risques est vivement conseillée lorsque le véhicule est récent.

Les franchises

Qu’est ce qu’une franchise ?

La franchise est un élément essentiel à prendre en compte lorsque vous choisissez une assurance, auto ou habitation. Elle intervient dans le montant de l’indemnisation. En cas de sinistre, elle correspond à la part à votre charge. Celle-ci n’est donc pas remboursée par l’assureur. Pour connaître votre franchise il vous faut soit contacter votre conseiller ou alors regarder dans les conditions particulières de votre contrat d’assurance auto.   La franchise aura un impact sur le tarif de votre cotisation. Plus la franchise sera basse plus la cotisation sera élevée. À contrario, plus la franchise de élevée plus la prime d’assurance va baisser. Pour cette raison, les contrats d’assurance sans franchise ont des primes d’assurance plus élevées. En revanche, vous n’aurez jamais de franchises sur les contrats d’assurance auto au tiers simple. L’assurance au tiers va vous couvrir pour tous les dommages matériels ou corporels causés au tiers.

Est-ce que je peux me faire rembourser de la franchise ?

Tout dépend de votre responsabilité dans le sinistre. En effet, si vous êtes responsable du sinistre dans ce cas vous devrez prendre part au frais de réparation sur votre véhicule. À contrario, si vous n’est pas responsable vous obtiendrez le remboursement ce celle-ci par l’assureur du tiers responsable.

LES TYPES DE FRANCHISE

Vous pourrez retrouver deux types de franchise dans les contrats d’assurance auto :

Exemple : Je suis responsable du sinistre et sur mon contrat il est stipulé que ma franchise et de 350 euros + 10% des dommages avec un plafond à 700 euros. Admettons que le coût global des réparations est à 3 000 euros. Dans ce cas, votre franchise est de 350 + 10% de 3 000 euros = 350 + 300 = 650 euros. 650 euros seront à sortir de votre poche et le reste sera à la charge de l’assureur. En revanche vous ne pourrez jamais dépasser les 700 euros de franchise.

Exemple : Je suis responsable du sinistre et sur mon contrat il est stipulé que ma franchise et de 350 euros. Admettons que le coût global des réparation est à 3 000 euros. Dans ce cas, vous aurez à payer 350 euros sur les 3 000 euros et le reste sera à la charge de votre assureur.

La franchise prêt de volant intervient en cas de sinistre lorsque vous prêtez votre véhicule à une tierce personne non mentionnée au contrat. Celle-ci est de manière générale plus importante que la franchise mentionnée au contrat. Elle sera également indiquée dans les conditions particulières de votre contrat d’assurance automobile.

COMMENT CHANGER D’ASSUREUR ?

Vous venez de réaliser un comparatif et vous avez trouvé plus avantageux que votre contrat d’assurance actuel ?

Dans ce cas, votre nouvel assureur fera le nécessaire afin de résilier le contrat à votre place. Non seulement cela vous évitera des démarches supplémentaires  ainsi qu’un éventuel refus de résiliation de votre ancien assureur. En effet, ce dernier se réserve le droit de refuser la demande si les dates et/ou le motif de résiliation n’est pas respecté.

Comme tout contrat, un contrat d’assurance auto est défini par la loi. Mentions légales, obligations liées. Il est essentiel de bien en connaître les spécificités pour savoir comment agir lorsque vous en aurez besoin.
CONTRAT

LES DIFFÉRENTES FORMULES D’ASSURANCES AUTO

Il existe différents types de garanties possibles. Assurance au tiers, tous risques ou tiers étendu. Découvrez les différences entre chacune des ces assurances auto.

FORMULES

LES GARANTIES D’ASSURANCE AUTO

Peu importe que vous soyez responsable ou de la faute de votre voisin, un dégât des eaux fait partie des sinistres habitation les plus fréquents. Comment faire jouer l’assurance au plus vite ?

GARANTIES

RÉSILIER SON ASSURANCE AUTO

Vous souhaitez résilier votre assurance auto. Grâce aux nouvelles lois vous pouvez le faire facilement. Il suffit juste de respecter certaines obligations. Nos conseils pour ne pas vous tromper.

RÉSILIATION ASSURANCE AUTO

DÉCLARER UN CHANGEMENT DE SITUATION

Votre maison est victime des inondations. Soyez rassuré, votre assurance habitation couvre ce genre de risques. Mais comment procéder pour faire jouer la garantie correspondante et être indemnisé au plus vite ?

ASSURANCE INONDATION

LE RELEVÉ D’INFORMATION

Il fait partie des documents à fournir lorsque vous souhaitez changer d’assurance. On vous explique comment vous le procurer et pourquoi il est important.

RELEVE INFORMATION AUTO

Qu’est-ce que l’autopartage ?

L’auto partage consiste à mettre à disposition d’un particulier un véhicule pendant une durée limitée et pour un besoin ponctuel. Il existe 3 formes d’autopartage :

L’autopartage en passant par un intermédiaire

L’autopartage peut être organisé par une société mettant à disposition des particuliers sa flotte de véhicules. Il peut aussi être réalisé entre particuliers via un intermédiaire (plateforme spécialisée, site internet…). Dans ces deux situations, le contrat associant les deux parties (loueur et locataire) comprend généralement une assurance.

Les garanties du contrat d’assurance auto

En passant par un intermédiaire, l’usager n’a pas besoin de souscrire son propre contrat d’assurance auto. Il est prévu par le loueur. L’abonné verse une cotisation d’assurance lors du paiement de son abonnement.
Les couvertures d’assurance varient cependant selon les sociétés qui pratiquent l’autopartage. Les garanties généralement prévues au contrat sont : la responsabilité civile, la garantie individuelle conducteur et la garantie dommages/vol/incendie/vandalisme.Certaines assurances couvrent les dommages causés au véhicule, d’autres ne les prennent pas toujours en charge.

Soyez donc très vigilant quant aux garanties prévues au contrat avant de vous abonner à un service d’autopartage. Consultez les conditions générales sur le site Internet de la société qui loue le véhicule. Vérifiez toutes les clauses de l’assurance proposées : garanties, conditions d’application, plafonds d’indemnisation, franchises…

Une lecture attentive du contrat par les deux parties permet d’éviter les mauvaises surprises en cas d’incidents. Avant de prendre la route, constatez avec le loueur et par écrit l’état du véhicule (rayure, impact…).

Le montant des franchises peut être très conséquent dans ces contrats. Une franchise (à la charge du conducteur) sera demandée en cas de sinistre partiellement ou totalement responsable.

Bonus et points de permis préservés

Le propriétaire du véhicule est complètement couvert. En cas d’infraction ou d’accident, le contrat de location apporte la preuve du conducteur responsable. Vous ne perdez pas de points sur votre permis de conduire et ne payez pas l’amende. Les accidents causés par le locataire n’ont pas d’incidence sur votre bonus-malus.

L’autopartage sans intermédiaire

Vous désirez pratiquer l’autopartage avec un ami ou un collègue de bureau ? Prenez certaines précautions avant de commencer.

Le contrat d’assurance auto

Avant de vous lancer dans l’autopartage entre particuliers, contactez votre assureur auto afin de vérifier avec lui votre contrat d’assurance. Que prend-il en charge? Cette pratique n’est en général pas inclus dans les contrats des particuliers.

Lors de l’autopartage entre particuliers, c’est le contrat d’assurance du propriétaire du véhicule qui s’applique. Il est donc indispensable de prévenir son assureur afin de prévoir les garanties nécessaires pour couvrir le risque en cas de prêt. Si vous ne le faites pas, votre assureur peut refuser de couvrir les dommages en cas d’accident !

Si les locataires de votre véhicule sont toujours les mêmes, vous pouvez les inscrire en tant que conducteurs secondaires. Si par contre des conducteurs occasionnels utilisent votre véhicule, souscrivez la garantie « Prêt de volant », qui vous permet de couvrir les dommages causés à votre véhicule en cas d’accident.

Bonus impactés en cas d’accident

En cas de sinistre, peu importe le conducteur auteur des faits, c’est toujours le bonus-malus du conducteur principal (propriétaire du véhicule) qui est impacté.

Que faire si mon contrat n’est pas adapté ?

Si votre contrat ne peut être adapté à l’autopartage, la loi Hamon vous permet de le résilier à n’importe quel moment. Votre nouvel assureur s’occupe alors de la procédure de résiliation.

Besoin d’une assurance auto pour faire de l’autopartage ?

Séjour à l’étranger : quels sont les points importants à vérifier ?

Avant de partir à l’étranger, examinez votre carte verte. 3 scénarios possibles :

Pays de destination mentionnés sur votre carte verte

Si vous voyagez dans un 44 pays mentionnés au dos de votre carte verte, vous êtes normalement couvert par votre assurance auto et vos cotisations n’augmentent pas.

Cette liste inclut les pays ci-dessous :

NOTRE CONSEIL : Même si on ne vous la demande pas à la frontière, n’oubliez pas votre carte verte. Ainsi, en cas de demande des autorités ou de problème, vous pourrez prouver que vous êtes assuré au titre de la responsabilité civile. Il est également recommandée de vous munir d’une carte européenne d’assurance maladie en cas d’accident nécessitant des soins médicaux.

Lettres d’identification de certains pays barrées sur votre carte verte

Si vous êtes concerné, vous pouvez, au choix, souscrire :

Pays non mentionnés sur la carte verte

Dans ce cas-là, dès votre passage en douane, vous devrez souscrire un contrat d’assurance auto.

Quelle est la durée de la garantie ?

Si vous résidez pendant moins de 6 mois dans un pays de l’Union Européenne, vous êtes considéré comme résident français. Inutile de changer d’immatriculation. Vous conserverez vos plaques françaises et votre contrat d’assurance auto sera valable dans ce pays.

Si vous séjournez plus de 6 mois dans un même pays étranger, vous êtes considéré comme résident du pays d’accueil, vous devrez alors faire une demande d’immatriculation auprès des autorités compétentes et souscrire une nouvelle assurance auto auprès d’une compagnie d’assurance établie dans votre nouveau pays de résidence.

NOTRE CONSEIL : Demandez à votre assureur français s’il peut vous recommander une compagnie d’assurance dans votre nouveau pays de résidence.

Il vous reste des questions ? Appelez-un de nos conseillers au 02 30 06 00 60, il pourra répondre à vos interrogations et revoir avec vous votre contrat pour vérifier qu’il est adapté à un séjour à l’étranger.

Pourquoi les assurances auto pour jeunes conducteurs sont-elles si élevées?

Votre enfant vient d’obtenir son permis et vous cherchez une assurance auto? Les tarifs des assurances auto pour les jeunes conducteurs sont généralement plus chers que les assurances auto standards. Si les assureurs sont si méfiants, c’est que les jeunes conducteurs sont exposés à un risque plus élevé concernant les accidents corporels. Statistiquement un jeune conducteur a quatre fois plus de risques d’avoir un grave accident de la route qu’un conducteur expérimenté (selon l’Association de prévention routière). Avec un risque d’accident aussi élevé, les assureurs ne proposent pas tous des tarifs pour les conducteurs de moins de 25 ans. Toutefois, être jeune conducteur ne veut pas forcément dire être un conducteur imprudent. Certaines assurances l’ont bien compris et prennent en compte la bonne conduite des jeunes au volant dans le calcul de leur assurance, notamment avec les assurances auto connectées.

Comment payer moins cher l’assurance de sa première voiture ?

Un jeune assurant sa propre voiture paie une surprime à cause de son faible bonus (1,00). La première année, cette surprime s’élève à 100%, il paie donc deux fois plus cher son assurance qu’un conducteur averti. La deuxième année, sa surprime est de 50%, puis de 25% la troisième année. Cette surprime disparaît dès la quatrième, lorsque votre enfant n’est plus considéré comme un jeune conducteur par les assureurs. Certains assureurs baissent le montant de cette surprime mais la compensent quelques fois en augmentant les franchises. Il paie par conséquent moins cher sa cotisation mensuelle mais devra payer une somme importante pour le règlement de sa franchise en cas de sinistre (vitre brisée, carrosserie rayée…). Voici quelques astuces pour qu’il soit bien assuré tout en réalisant des économies avec sa propre assurance.

La conduite accompagnée

Les jeunes qui ont fait de la conduite accompagnée ou la conduite supervisée, bénéficient d’un meilleur tarif. Ils sont considérés comme plus expérimenté puisqu’ils ont réalisé au moins 3000 km avant de passer leur permis.

Quel véhicule?

Mieux vaut choisir une petite voiture d’occasion de faible puissance (type Peugeot 206) qui n’est plus cotée à l’argus de préférence. Vous paierez ainsi moins chère votre assurance jeune conducteur.

Quelle formule d’assurance?

Privilégiez la formule au tiers, elle est plus économique et suffisante pour un véhicule de faible valeur et un peu ancien. Assurez-vous toutefois que votre contrat comprenne une bonne protection pour les dommages corporels du conducteur avec un plafond d’indemnisation suffisant, notamment pour couvrir les sinistres graves (accident entraînant une invalidité par exemple).

L’offre d’assurance auto connectée : jusqu’à 40% d’économie sur son assurance auto !

Enfin une assurance auto adaptée, utile et économique pour les jeunes conducteurs ! Cette assurance auto connectée lui permet de réduire jusqu’à 40 % le montant de sa prime d’assurance s’il conduit bien. Nous vous proposons d’installer un boîtier dans la voiture. Celui-ci collecte ses données de conduite (accélérations, freinages, virages, fréquence et période d’utilisation du véhicule). L’ensemble de ces éléments détermine un score de conduite. Il peut ainsi faire des économies sur son assurance grâce à sa bonne conduite. Il bénéficie chaque mois d’une remise jusqu’à 40% sur sa cotisation d’assurance, s’il conduit bien. A la fin de l’année, l’économie réalisée peut dépasser plusieurs centaines d’euros. Cette assurance vous permet également de garder un œil sur le bon comportement de votre jeune au volant. Le score et les conseils de l’assureur sont accessibles depuis l’application ou l’espace personnel.DÉCOUVREZ L’OFFRE D’ASSURANCE AUTO CONNECTÉE NOVYS