Menu
Aide

Assurance Auto

L’assurance auto est obligatoire pour tous les véhicules motorisés et homologués sur route. Elle garantit tous les dégâts matériels et corporels en cas d’accident. Comment choisir l’assurance la plus adaptée à son véhicule ? Dans cet article, nous allons décrypter les différents types d’assurances disponibles sur le marché ainsi que les éléments clés d’un contrat d’assurance. Nous allons voir également les différentes garanties possibles en fonction des profils de conducteurs et du véhicule à assurer. Enfin, nous ferons un zoom sur la sinistralité avec les étapes à suivre pour déclarer un accident auprès de votre assureur.

Les types d’assurances

L’assurance automobile est proposée selon 3 formules, correspondant à 3 niveaux de protection.

Assurance au tiers

La formule au tiers ou dite « de responsabilité civile » est le niveau minimal obligatoire. Ainsi, en cas d’accident responsable, ce niveau d’assurance couvre les dommages causés à un tiers, mais pas les dommages causés au conducteur ni à son véhicule. Il s’agit de la formule la moins chère proposée par les compagnies d’assurance.

Assurance tous risques

L’assurance tous risques est la formule la plus complète et donc la plus onéreuse. Elle propose un très haut niveau de garantie incluant la responsabilité civile, ainsi que la couverture des dommages causés au conducteur et à son véhicule en cas de sinistre.

Assurance au tiers étendu

L’assurance au tiers étendu est une formule intermédiaire entre l’assurance au tiers et l’assurance tous risques. Elle comprend la responsabilité civile, mais également des garanties supplémentaires optionnelles. Par exemple, la garantie vol et incendie.

Les éléments-clés d’un contrat d’assurance

Avant de signer votre contrat d’assurance auto, vérifiez bien que celui-ci comporte toutes les informations indispensables à la prise en charge de vos dépenses en cas de sinistre. Ainsi, le contrat d’assurance de votre véhicule doit contenir 3 éléments clés incontournables.

Le profil des conducteurs principaux

L’identité des conducteurs est clairement stipulée dans votre contrat d’assurance, ainsi que leur statut : conducteur principal, secondaire, jeune conducteur ou en conduite accompagnée.

Les caractéristiques de votre véhicule

Pour définir le niveau de garantie le plus adaptée à l’usage de votre voiture, plusieurs éléments sont pris en compte ;

Les différentes garanties de votre contrat d’assurance

Dans cette partie, vous allez retrouver toutes les options de garanties que vous avez choisies pour assurer votre véhicule en fonction de vos besoins. Vous retrouverez également le détail des exclusions ainsi que le montant des franchises éventuelles pour chaque type de sinistres. Par exemple, le montant de la franchise bris de glace.

Les différentes garanties possibles

Un contrat d’assurance garantit votre protection sur les routes, mais également celle de votre véhicule et de vos passagers. Les différentes formules proposées par l’assureur comprennent des garanties obligatoires et des garanties optionnelles.Ainsi, la formule au tiers contient la garantie de base obligatoire : la responsabilité civile. Vous pouvez ensuite rajouter des garanties optionnelles supplémentaires à votre contrat d’assurance auto, en fonction du niveau de couverture que vous souhaitez.En ajoutant à cette formule de base les garanties vols, bris de glace, protection juridique et l’assistance, vous obtenez l’assurance au tiers étendu.Et si vous préférez opter pour une assurance encore plus couvrante, dans ce cas, la formule tous risques comprend également le vol, la garantie incendie-exposition, le bris de glace, le vandalisme non identifié. Cette formule protège contre les dégâts matériels causés lors d’un sinistre responsable. Aussi, le conducteur bénéficie de la garantie dommage corporelle, de la protection juridique pour l’accompagner dans ses démarches et du volet assistance.Enfin, en ce qui concerne les franchises, le niveau du montant restant à votre charge est fixé de façon optionnelle lors de la sélection de la formule d’assurance. Par exemple, en cas de bris de glace, le montant de l’indemnisation par votre assurance est déterminé, déduction faite de la franchise choisie dans le contrat que vous allez devoir régler auprès du réparateur.

Comparer les meilleurs tarifs auto

Faire un devis

Les différents profils d’assurés

En règle générale, c’est le conducteur principal qui souscrit à l’assurance auto de son propre véhicule. En revanche, il existe des cas particuliers dans lesquels vous pouvez ajouter un conducteur secondaire ou un conducteur occasionnel.

Conducteur principal

Le conducteur principal est celui qui conduit principalement le véhicule et souscrit le contrat d’assurance en son propre nom.

Conducteur secondaire

Le conducteur secondaire est une personne désignée sur le contrat d’assurance du conducteur principal et qui est amené à conduire régulièrement le véhicule.

Conducteur occasionnel

Le conducteur occasionnel est la personne amenée à conduire le véhicule de façon exceptionnelle. Cela implique une option « prêt de volant » sur le contrat d’assurance auto.

Jeune conducteur

Le jeune conducteur est celui dont le permis de conduire est âgé de moins de 3 ans ou le conducteur non assuré depuis plus de 3 ans. Il peut s’agir également des conducteurs secondaires qui n’ont jamais été assurés en leur propre nom ou des automobilistes qui ont repassé leur permis après une annulation.Le bonus-malus d’un jeune conducteur est égal à 1.

Conducteur malussé

Pour connaître votre taux de bonus-malus, demandez votre relevé d’information auprès de votre ancien assureur. Le conducteur malussé est celui qui cumule un certain nombre de sinistres responsables. Il est donc pénalisé par l’assureur.

Conducteur résilié

Le conducteur résilié est celui dont le contrat d’assurance auto a été résilié. Cela arrive dans les cas de cumul de sinistres non responsables tels que les cumuls de déclarations de sinistres bris de glace, vol, etc.

Cas de la conduite accompagnée

L’apprentissage de la conduite se fait à partir de l’âge de 15 ans. Dans ce cas, vous devez demander une simple extension gratuite de votre contrat d’assurance. Et pour cela, il vous suffit de fournir à votre assureur l’attestation de fin de formation initiale à la conduite de votre enfant.

Comparer les meilleurs tarifs auto

Faire un devis

Les différents types de véhicules à assurer

Le choix du niveau de garantie se fera en fonction de votre véhicule à assurer. En effet, une voiture de collection nécessitera des besoins en assurance différents d’une voiture neuve par exemple.

Véhicule récent de moins de 2 ans

Pour offrir à votre véhicule neuf de moins de 2 ans, l’assurance tous risques est la plus adaptée. Cette formule vous permet de couvrir tous les risques en cas de sinistres, et notamment le remboursement à la valeur d’achat de votre véhicule, en cas de gros dommages matériels ou en cas de vol du véhicule.

Véhicule de plus de 10 ans

En ce qui concerne les véhicules de plus de 10 ans, leur valeur à l’achat a fortement diminué au fil des années. Leur cotation à l’argus est donc plus faible. Ainsi, pour ce type de véhicule, la formule la plus adéquate est l’assurance au tiers. En effet, en cas de vol ou de gros dommages du véhicule, le remboursement au prix d’achat risque d’être, dans tous les cas, inférieur à la valeur à l’argus de votre voiture de plus de 10 ans.

La voiture de collection

Une voiture de collection est, par définition, un véhicule âgé de plus de 30 ans et dont la production a été arrêtée. Du point de vue des organismes d’assurance, aucune différence n’est faite entre un véhicule de collection et une voiture plus récente. Dans tous les cas, l’assurance auto est obligatoire. Ainsi, vous pouvez souscrire à une assurance auto spécifique pour les véhicules de collection. Cette formule sera moins chère, avec la particularité de couvrir les sinistres survenant sur un circuit.Cependant, l’utilisation d’un véhicule de collection doit rester dans le cadre de vos loisirs. Vous allez également devoir montrer à votre assureur que vous possédez un autre véhicule qui vous sert à vous déplacer au quotidien. Aussi, les compagnies d’assurance restent majoritairement frileuses quant à la souscription d’un contrat jeune conducteur pour un véhicule de collection. Et enfin, dernier point, certains assureurs exigent une expertise pour définir la valeur réelle de la voiture de collection à assurer.

Le camping-car

Le camping-car est un véhicule amené à sillonner les routes de par le monde ! En matière d’assurance, seule la responsabilité civile est obligatoire. En revanche, afin de passer des vacances sereines et sans surprises, il est fortement conseillé de souscrire à toutes les garanties qui vous faciliteront la vie en cas de sinistres : assistance 0 km, bris de glace, garantie du contenu et des effets personnels, etc. Veillez également à ce qu’un conducteur secondaire ou d’autres conducteurs occasionnels soient mentionnés dans votre contrat d’assurance afin que toutes les personnes majeures à bord du véhicule puissent se relayer le volant.

L’assurance d’une remorque

Lorsque vous déplacez des charges lourdes à l’aide d’une remorque, est-il obligatoire de l’assurer en tant que véhicule à part entière ? Cela dépend de son poids total autorisé en charge (PTAC).

L’assurance d’une remorque inférieure à 750 kg

Une remorque avec un PTAC inférieur à 750 kg bénéficie gratuitement de l’extension de la responsabilité civile du véhicule tracteur.

L’assurance d’une remorque supérieure à 750 kg

En revanche, si le PTAC de votre remorque dépasse 750 kg, dans ce cas, vous devez impérativement et obligatoirement souscrire une assurance remorque spécifique.

Comparer les meilleurs tarifs auto

Faire un devis

La sinistralité

Qu’est-ce qu’un sinistre auto ?

Un sinistre automobile se définit par l’ensemble des dommages, matériels ou corporels, causés par une tierce personne et qui engagent votre responsabilité civile. Cet événement déclenche alors la mise en application de votre assurance auto à la hauteur des garanties souscrites. La réclamation et la déclaration d’un sinistre auprès de l’organisme assureur s’effectuent en 3 étapes.

Déclarer un sinistre automobile en 3 étapes

Étape 1 : Déclarer le sinistre auprès de la compagnie d’assurance

La déclaration de l’accident se fait le jour même en appelant le numéro inscrit sur votre certificat d’assurance. Vous aurez ainsi l’occasion d’exposer clairement les conditions de l’accident et de faire une première déposition.Sur les lieux de l’accident, vous devez remplir le constat à l’amiable, si le contexte le permet.

Étape 2 : Vérifier les garanties sur le contrat d’assurance

Vérifiez les garanties auxquelles vous avez souscrit afin de prévoir le budget nécessaire aux éventuelles franchises que vous allez devoir prendre en charge.

Étape 3 : Finaliser la déclaration de sinistre

À la suite de votre première déclaration, vous allez devoir faire parvenir tous les documents indispensables à l’indemnisation de votre sinistre. Pour une évaluation juste, vous devez transmettre le constat à l’amiable dûment rempli par les parties impliquées dans l’accident. S’il s’agit d’un vol ou d’un acte de vandalisme, une copie du procès-verbal de votre plainte déposée au commissariat de police ou à la gendarmerie sera indispensable.Selon les situations, il peut arriver que la compagnie d’assurance fasse une expertise pour définir le montant exact de l’indemnisation ou pour confirmer un accident responsable ou non.Ce qu’il faut retenir : L’assurance auto est obligatoire. Avec une garantie responsabilité civile obligatoire et des garanties optionnelles, vous avez l’assurance de couvrir les éventuels dommages causés lors d’un accident ou d’un acte de vandalisme. Il est alors important de bien les définir lors de la souscription de votre contrat afin de bénéficier de la meilleure indemnisation en cas de sinistre.

Comparer les meilleurs tarifs auto

Faire un devis