Assurance de prêt
Jusqu'à 50% d'économie

* pour un crédit immobilier de 160 000 € à 3,04% sur 16 ans, contracté par un couple de cadres non fumeurs de 35 ans pour une couverture complète (décès, PTIA, ITT et IPT). Coût de 16 981 € pour l'assurance bancaire (0,32% du capital emprunté) et 8 491 € avec AcommeAssure.com (0,16% du capital emprunté).

 

Les types de prêt

 

Le prêt amortissable

Il s'agit du type d'emprunt le plus fréquent. A chaque échéance et pendant toute la durée du prêt, l'emprunteur rembourse à la fois une partie du capital de l'emprunt et des intérêts. Les intérêts, calculés à partir du capital restant à rembourser, diminuent donc avec le temps.

L'emprunteur rembourse alors beaucoup d'intérêts et peu de capital au début du prêt mais plus de capital et moins d'intérêts en avançant vers la fin du prêt.

 

 

Le prêt in fine

C'est le "contraire" du prêt amortissable. On ne paie au fur et à mesure que les intérêts. Le capital de l'emprunt, lui, est remboursé en une seule fois, à la fin du prêt.

Les intérêts sont donc fixes pendant toute la durée de l'emprunt. Le coût de ce type de crédit est plus élevé que celui d'un crédit amortissable.

Néanmoins, dans certains cas, notamment pour les investissements locatifs, le prêt in fine devient avantageux.

 

Le prêt à paliers

Ces prêts se décomposent en en différentes périodes de remboursement, correspondant chacune à des mensualités distinctes. Ainsi, la vitesse et l'intensité des remboursements est modulée.

L'emprunteur peut donc cumuler différents crédits tout en lissant les mensualités et en conservant un taux d'endettement constant.

 

Le crédit relais

Il s'agit d'un prêt à court terme qu'on ne rembourse qu'après échéance (capital ou capital + intérêts).

Il y a souvent un laps de temps entre l'achat d'un nouveau bien immobilier et la vente du précédent. Le but du crédit relais est d'être un « pont de financement » entre ces deux transactions.

Son montant est généralement compris entre 50 et 65% de la valeur du bien que vous mettez en vente (jusqu'à 75% si le compromis de vente est déjà signé). Si vous avez besoin de plus d'argent pour acheter votre nouveau bien, utilisez un prêt amortissable classique en complément.

Ce type de crédit est très pratique mais vous devez être certains de pouvoir vendre votre ancien bien dans les délais : un crédit relais doit être remboursé à échéance même si le bien n'a pas été vendu. Alors estimez au mieux la valeur de votre bien et suivez attentivement la vente : si elle semble mal engagée, pensez à baisser le prix de vente ou à mettre en valeur votre bien.

Attention, certains prêts relais prévoient l'hypothèque du bien (à vendre ou acheté) !

 

Le crédit renouvelable ou crédit revolving

Ce type de crédit ne concerne que les crédits à la consommation. C'est une sorte de prêt "reconstituable", c'est-à-dire que la somme d'argent que l'on peut emprunter (ou "réserve") se reconstitue au fur et à mesure que l'on rembourse.

L'assurance de crédit est alors facultative. Le taux de crédit est souvent très élevé (jusqu'à 20%).

Cette catégorie de crédits est très décriée et est de plus en plus réglementée.

Facebook share twitter google-plus-image